le Pirate Forum
  • Message par paga, lundi 4 juin 2012 à 23h04

hédoniste nihiliste
Jacques, pote a écrit :
Or le président n'est pas un patron de pme, il doit valoriser les institutions en leur faisant jouer pleinement leur rôle.
... ça n'est pas "chez le président", c'est le contraire : il en est dépositaire pour la nation.


Tout est dit, 100% d'accord. Le nouveau locataire a l'air plus en phase avec ces idées que certains prédécesseurs. :salue
  • Message par coignet, mardi 5 juin 2012 à 9h55

  
Depardon donne son avis à propos de sa photo dans une interview sur Europe 1 et précise : « j'aurais voulu voir un peu moins le bâtiment de l'Elysée mais je l'ai volontairement laissé surexposé ».
  • Message par paga, mardi 5 juin 2012 à 13h36

hédoniste nihiliste
Évidement qu'il n'a rien laissé au hasard, les mecs sur les forums qui expliquent comment "il aurait du faire" me fout mourir de rire.

:bla:
  • Message par Tromer, mardi 5 juin 2012 à 14h00

  
Après avoir détesté cette photographie dans les premières minutes, grâce aux commentaires avisés de nos amis ici s'exprimant, puis après avoir écouté Raymond D. sur Europe 1, j'avoue la regarder à présent avec un tout autre œil (sans doute celui qui est sous le bandeau). Je ne dirai pas qu'elle me plaît mais plutôt qu'elle "me parle" comme on dit aujourd'hui ... de quoi, me direz-vous ? Sans doute d'un homme qui se veut simple (il tente de le prouver chaque jour) et cherche à le faire savoir malgré la lourdeur de l'emploi. J'aime bien l'idée du Président de passage, elle ouvre des perspectives plus larges que ses prédécesseurs guindés dans l'uniforme et cloîtrés dans la bibliothèque. Ça respire la campagne et je verrai bien au loin, derrière, quelques moutons ou autre bovidé. Le message aurait-il été moins fort sans "le château" en arrière plan ? Pas certain ... On peut imaginer un autre décor tout aussi représentatif de la "normalité" de l'homme ; marchant sur un chemin, sur une place de village, debout à bord d'un petit bateau de pêcheur ... attendant son train sur le quai d'une gare ...

Une autre question me vient soudainement ; si Martine avait été "l'élue" quelle photo aurions-nous eue ?
  • Message par Solange, mardi 5 juin 2012 à 14h15

...et, bien sûr, personne n'a raté le "making-of " :cool:


© magnum distribution

Nb. 1 : j'aime pas la photo, j'aime pas le président, j'aime pas (trop) ses p'tits copains mais c'est bien plus moins pire qu'avant et ça va peut-être s'arranger :mg:
Nb. 2 : pour les législatives, je me retrouve avec TROIS listes "écolo" :shock: (dont une proposition - que j'approuve, mais peut-être pas à sa place dans le contexte - de déclarer les chevaux "animaux de compagnie")
  • Message par marielle, mercredi 6 juin 2012 à 14h33

  
Tromer a écrit :
si Martine avait été "l'élue" quelle photo aurions-nous eue ?

Peut-être pas de Depardon. Et puis, c'est comme ça.
J'ai voté pour Arnaud, puis pour Martine, puis pour Eva, et enfin, quand je n'ai plus eu le choix, pour François.
Et finalement, après quelques réticences - ou retenues - je dois bien dire que pour l'instant, je suis assez contente que ce soit lui, d'autant que tout ce qu'il a fait jusqu'à maintenant m'épate un peu..

Son côté "normal" annoncé, exprimé, voulu, appuyé, asséné, me plaît. Ce n'est pas une posture, ça a l'air d'être vraiment vrai.

Néanmoins, pour l'exercice périlleux de la photographie officielle, il se devait d'endosser l'habit du Président, avec les attributs de la République (Elysée, Oriflammes). Je ne crois pas qu'il aurait été de bon ton, ni même politiquement correct, de se faire photographier "n'importe où" (quai de gare, pré avec des vaches, petit village de la France profonde...).
En revanche, choisir Depardon, certes non spécialisé dans les portraits (mais qui sait en faire, n'exagérons rien!), ayant sillonné la France dans tous les sens, connaissant le paysage de la France et de ceux qui y vivent comme personne, était le signe, à mon sens, de la volonté de Hollande de fondre le Président de la République et sa représentation dans la globalité du pays. "Comme un paysage".
Je trouve ce choix audacieux, et finalement, "normal".

Par ailleurs, j'aime l'attitude et le sourire amusé de Hollande. Il semble nous inviter à venir vers lui - ou nous demander l'autorisation de venir vers nous ? Il s'expose sans dissimulation (présence des mains ! contrairement à Chirac), nature, dans un environnement qui l'est (le jardin) sans l'être vraiment (l'Elysée !), et dans un poste qui ne l'est pas non plus, mais qu'il occupe avec naturel.
La photo rend compte de tout cela. En un mot comme en cent, c'est une photo de la France.
Pour tout cela, je la trouve réussie.


Tout le monde parle de la photo de Giscard. Plus je la regarde, plus je lui trouve un côté "poupée de cire" assez désagréable... Même si l'idée (le grand drapeau) est assez géniale après les ors apprêtés de ses prédécesseurs.

En revanche, Hollande devrait demander aux jardiniers de tondre un peu la pelouse ! (à moins qu'il ne le fasse lui même à ses heures perdues le WE) :bla:
    a voté
  • Message par coignet, dimanche 10 juin 2012 à 9h34

  












il en manque un...
:mask:
  • Message par marielle, dimanche 10 juin 2012 à 11h58

  
Ici, il en manque plusieurs... Ils ne tenaient pas tous sur la photo.
(pas moins de 13 listes !!!)

  • Message par insoL, dimanche 10 juin 2012 à 13h16

Depardon n'est-il pas sensé photographier avec un Rolleiflex ? :mrgreen2:
http://fr.artinfo.com/news/story/807314 ... ieux-clichés
Rien ne peut être pensé sans son contraire.
Héraclite
  • Message par paga, dimanche 10 juin 2012 à 13h44

hédoniste nihiliste
insoL a écrit :
Depardon n'est-il pas sensé photographier avec un Rolleiflex ? :mrgreen2:
http://fr.artinfo.com/news/story/807314 ... ieux-clichés


Je n'ai pas compris ta question... on le voit bien dans le making of (page 7/9) et voir en haut de page ici.

:mask:
  • Message par coignet, dimanche 29 juillet 2012 à 10h49

  
Pour compléter et étayer les échanges qui ont eu lieu dans les pages précédentes à propos des valeurs de droite et de gauche,
voici un intéressant article de Gérard Courtois interrogeant Michel Winock, dans Le Monde.

Le débat sur la doctrine s'engage de façon très floue. Est-ce parce que le propre de la droite est de ne pas en avoir ?

Dans l'Histoire, la droite n'a pas été sans doctrine ni sans idées, mais ce sont des idées aujourd'hui vaincues. La droite a fait siennes les victoires de la gauche, le suffrage universel, les droits de l'homme, les libertés publiques, le divorce, le rejet du racisme et de l'antisémitisme, la justice sociale, l'émancipation des femmes, même si cela n'a pas toujours été sans résistances, comme en témoigne le vote sur l'interruption volontaire de grossesse en 1975, acquis grâce à l'appui de la gauche. Du coup, la droite contemporaine est coupée de son passé ; elle ne revendique pas les idées qui furent celles d'une droite aujourd'hui obsolète. C'est une force en même temps qu'une faiblesse.

Une force, parce qu'elle permet à l'homme politique de droite une souplesse d'attitude qui manque parfois cruellement à la gauche, souvent embarrassée par un héritage révolutionnaire qu'elle ne voudrait pas "trahir". Mais c'est aussi une faiblesse, parce qu'elle ne peut revendiquer aucune tradition et, contrairement à la gauche, aucune figure tutélaire. A l'exception, et encore, du gaullisme, qui paraît déjà d'un autre âge.

lemonde.fr du 29 juillet
  • Message par paga, dimanche 29 juillet 2012 à 12h29

hédoniste nihiliste
Il dit en gros que la droite, de son point de vue a lui, est au en fait centre...
Dans les faits, ça n'est pas du tout ce dont la gauche accuse la droite pourtant :bla:

:bise:
  • Message par coignet, mardi 28 août 2012 à 13h18

  
Il y a trente et un an, c'était finalement assez semblable, mis à part le ton employé alors.

Voici une petite vidéo pour inspirer notre gouvernement qui semble déjà un peu fatigué.


Georges Marchais, 14 avril 1981

vous y trouverez
le redressement productif,
la retraite à 60 ans,
et beaucoup d'autres belles choses.
  • Message par paga, jeudi 30 août 2012 à 0h13

hédoniste nihiliste
Remarquable et à la limite effrayant... les américains disent: "Deja Vu all over again!" :lol:
  • Message par coignet, dimanche 27 juillet 2014 à 13h42

  
Bientôt deux ans plus tard, où en sommes-nous ?

Notre gouvernement et son président déclarent grande cause nationale valant annulation de toute autre activité présidentielle un accident n'intéressant en rien la France : un avion étranger dans un pays étranger se crashe, et le drapeau français doit de trouver en berne pendant trois jours.
Il ne s'agit que d'un simple accident, pas de civils bombardés comme cela se pratique pendant ce même temps, et à propos desquels le gouvernement français interdit les manifestations.

Avons-nous voté à gauche pour cela ?
Avons-nous écarté Manuel Vals lors des primaires (5,6% des voix) pour qu'il soit maintenant premier sinistre ?
  • Message par Tromer, dimanche 27 juillet 2014 à 17h25

  
Ce "nous" me semble généreux et même s'il ne me concerne pas ( le nous) je peux partager ce coup de chaud dominical ... d'autant qu'en d'autres contrées on continue de trucider allègrement sans pour autant mobiliser les bonnes âmes sur les boulevards parisiens sous le regard de touristes ébahis ; sans les nommer je pense à l'Irak et à la Syrie où les massacres continuent au nom d'un bien étrange dieu ...
  • Message par coignet, dimanche 27 juillet 2014 à 20h06

  
Je suis en plein accord avec toi concernant ces situations en Irak et en Syrie.
On pourrait aussi parler de la Libye.

Toutefois, je comprends qu'un gouvernement ne communique pas chaque jour sur ce qu'est sa politique étrangère, ainsi qu'il n'y ait pas de manifestation quotidienne pour chaque injustice dans le monde.

Mais, aujourd'hui, à froid et à chaud, je n'admets pas que le gouvernement français semble avoir pris le parti d’Israël sans apporter de nuance, ce qui me semble une nouveauté, qu'il interdise des manifestations, et que dans le même temps où l'actualité internationale est proprement dramatique, il décide de mobiliser toute sa force de communication sur un fait divers, qui n'intéresse aucunement le pays : l'avion n'est pas français, il n'a pas eu son accident en France.
Non seulement, ce n'est pas le travail du gouvernement français de communiquer à ce sujet, mais c'est de plus une insulte au Mali et à l'Algérie.

Il y a quelques temps que la colère monte en moi, mais cette fois-ci cela passe les bornes admissibles.
Je réclame la fin de la Ve République qui permet au président toutes les dérives. Nommer n'importe qui premier ministre sans contrôle de l'assemblée élue ; imposer des ordres du jour de la plus haute fantaisie ; décider seul de l'actualité politique (par exemple le découpage aberrant des futures régions sans aucun travail technique élémentaire) ; changer de lunettes sans prévenir ; etc.

Comme par le passé nous avons souvent pas mal débattu, cela m'intéresse de savoir ce qu'en pensent d'autres piratiens.

  
Le droit Westphalien - issue de la Paix de Westphalie qui acheva la Gerre de 30 ans - a régi les rapports entre Etats depuis le 17ème siècle. Même la guerre froide répondait à cette approche, et si Hitler n'avait pas mené de campagne d'agression outrancière il n'aurait pas levé une coalition contre lui - la guerre étant reconnue comme un droit inaliénable des Nations dans l'approche westphalienne. Il y a fort à parier qu'il aurait donc pu "exterminer tranquillement" une partie du peuple allemand.

La chute du mur a précipité la fin du droit Westphalien, avec l'apparition notamment du "droit d'ingérence humanitaire", droit qui n'en est pas un puisqu'il n'est fondé sur aucun texte ou traité - voir à ce sujet l'analyse de Frédéric Gros dans "le principe sécurité".
Le 21ème siècle a donc réouvert la même boîte de Pandore qui avait conduit l'Europe au chaos au 17ème siècle. En droit Westphalien l'ingérence n'est pas justifiée ; c'est à peu près la ligne chinoise aujourd'hui. Au contraire, au nom du "droit d'ingérence", certaines puissances se permettent de pousser leurs intérêts sous une forme déguisée et cynique.

Cela a de mon point de vue deux conséquences :
- Comme durant la Guerre de 30 ans, les civils trinquent ;
- Nos institutions, notamment en France la 5ème République, conçues à des époques westphaliennes (guerre froide, décolonisation, …) sont inadaptées à la nouvelle situation. Et comme il faut bien faire avec, nos dirigeants essaient de trouver une voie leur permettant de gagner des échéances électorales durant lesquelles on parle de tout sauf des "intérêts supérieurs de la Nation", comme aurait dit le Général. Pour une simple raison : que sont "les "intérêts supérieurs des Nations" devenus ???

Nous avons un mode d'emploi, mais nous avons perdu la machine. Je suis très indulgent envers nos gouvernants car ils se doivent désormais de traiter en priorité avec les intérêts inférieurs... De plus en plus l'exercice du pouvoir risque de s'apparenter à une forme de télé-réalité... Les citoyens - si ce mot a encore un sens - enverront des "like"...
Quelqu'un qui fait des images ne peut pas être rassurant
Raymond Depardon, Errance
  • Message par Proteus, mardi 29 juillet 2014 à 18h23

  
Cette analyse de la situation internationale est très intéressante en se démarquant des analyses habituelles lues dans la presse ou entendues à la radio.
  • Message par danyves, mardi 29 juillet 2014 à 20h54

Face aux faiseurs de guerre : l’armée des ombres

28 JUILLET 2014 | PAR LUCIE COUVREUR

Face aux faiseurs de guerre : l’armée des ombres


Ce titre fait bien évidemment référence à ce merveilleux film de Melville , d’après un roman de Kessel, décrivant ces « soldats inconnus » de la résistance , qui ont donné leur vie , pour la liberté et qui ont combattu l’occupation .

Aujourd’hui, la France et l’Europe ne sont pas officiellement en guerre. La Guerre au sens conventionnel du terme se trouve ailleurs : guerres civiles en Irak , en Lybie , en Syrie, en Ukraine , guerre d’Israel contre les Palestiniens .

Mais il y a d’autres formes de guerre : monétaires, économiques, énergétiques et bien souvent les motifs des secondes se transforment en guerres conventionnelles par ceux qui veulent conquérir, coloniser, contrôler , garder le pouvoir : ceux que l’on peut appeler « les faiseurs de guerre » .
  • Message par coignet, mercredi 3 juin 2015 à 23h33

  
Un peu plus de trois ans plus tard.

Autrefois, j'avais eu l'intuition que le rôle du Parti Socialiste, dans la Ve République est de renforcer la droite.
Aujourd'hui, j'en suis convaincu.
Avec un habillage flatteur moderniste sociétal le Parti Socialiste au pouvoir mène la même politique économique que la droite, de manière détournée et indirecte.
Ainsi, il sert la droite de deux manières : en détournant de lui durablement ses électeurs, et en ne produisant aucune rupture politique.
Avec l'épisode du mariage gay, il a fait encore mieux : il a créé en France des rapports de force et des conflits alors que d'autres pays, par un simple référendum, le mettent en place rapidement et sans douleur.
De plus, il a ainsi pu ranimer une opposition moribonde et lui redonner une tribune.

Je ne voterai plus PS. Le choix de la primaire à gauche nous sera apparemment enlevé pour les prochaines élections : ce n'est pas très grave, car c'est le candidat qui a reçu le moins de voix qui se trouve au pouvoir, premier ministre, deux ans plus tard.

Tant que nous serons dans cette configuration, je voterai blanc.
  • Message par Tromer, jeudi 4 juin 2015 à 9h23

  
... je ne me souvenais plus de ce fil. Dommage, il y a beaucoup de bonnes choses !
Quant au reste au fond au reste du fond :lovebr:
  • Message par jbz, jeudi 4 juin 2015 à 12h36

  
coignet a écrit :

Tant que nous serons dans cette configuration, je voterai blanc.


Je sais bien que le vote blanc n'a rien à voir avec l'abstention. Mais ils sont comptabilisés de la même manière.
C'est l'abstention des communistes en novembre 32 qui a mis Hitler au pouvoir en 33.
Je ne voterai pas blanc, ce qui ne me simplifie pas la tâche.
  • Message par Albator, jeudi 4 juin 2015 à 13h07

Photographe japonais
Reste le nul : un papier glissé, noté : "le meilleur ne vaut rien" devrait convenir.




  • Message par orville, jeudi 4 juin 2015 à 13h29

  
Depuis le 29 mai 2005 j'ai compris que mon bulletin ne valait pas grand chose.
"Quand tu ne ris pas tu ne vis pas"
PrécédentSuivant

en visite : CCbotte et 0 invité(s)
nous disposons de 8 jours payés pour nous ébattre jusqu'au 31/06/2018
serveur : participer
Le Pirate derniers flux RSS des sujets
forum phpBB - adaptation P I R A T E
nous contacter :
courriel