le Pirate Forum
    Ouvrir un fichier RAW avec Capture One
  • Message par coignet, mardi 16 mars 2010 à 20h36

  
Récemment, Tromer a posté ceci dans photos cons :



Comme suite à la discussion commencée sur le forum il y a quelques semaines, je lui ai proposé de m'envoyer son fichier RAW. C'est un DNG issu d'un appareil spécial au point rouge.

Voici comment je m'y prends pour ouvrir et travailler son fichier avec Capture One.

Le fichier tel qu'il s'affiche lors de sa première ouverture.
La valeur enregistrée lors de la prise de vue est Kelvin 2450, et nuance -6.
La dominante est nettement bleue et verte, comme on le voit à l'œil, mais aussi comme nous l'indiquent dans le bandeau supérieur au centre les chiffres 97 150 159 lorsque le curseur survole des zones de la photo qui devraient en théorie avoir une couleur neutre.
Plus la valeur Kelvin est basse, plus la dominante est froide. Plus le chiffre affiché en nuance est bas, plus la dominante est verte.
Il faut modifier ces valeurs pour rectifier les valeurs de filtrage de la photo qui sont complètement erronées.



Voici le fichier tel qu'il s'affiche après modification des valeurs de température et nuance.
Illustration : déplaçons les deux curseurs vers la droite : valeurs 3700 et 15.
Sur les zones d'ombre de la planche à découper on a les valeurs 207 208 207, et sur le manche du couteau : 7 6 6



tandis que sur les zones les plus claires de la planche à découper, on a 232 232 232, soit une valeur claire parfaitement neutre, ce qui semble logique s'agissant d'une planche de plastique blanc.



En certaines zones, la pipette me montre une très légère dominante verte. Je glisse le curseur des nuances d'un cran ou deux vers la droite. Ces valeurs désagréables disparaissent, tandis que le manche du couteau prend une légère coloration rouge.
Il va falloir faire un choix. Je redescendrai d'un cran, pour obtenir une certaine neutralité générale.



Intéressons-nous aussi à l'exposition de la photo. L'histogramme montre une petite sous-exposition.
Ce qui est intéressant dans un fichier RAW, c'est qu'il y a plus de valeurs enregistrées que les seules visibles à l'ouverture du fichier. En conséquence, si elles ne sont pas très bien calées lors de la prise de vue, on peut agir, au moyen du curseur d'exposition.
Nous avons maintenant des nuances visibles sur le manche noir du couteau : les noirs ne sont plus "bouchés" comme on dit couramment de manière familière. Pour compenser la trop forte prédominance du blanc, on peut jouer sur le calage médian de la courbe (valeur centrale -0,30 sur les niveaux en bas de la capture d'écran) :



Voici l'histogramme affiché par Capture One à l'ouverture du fichier, et après travail :


On lit clairement ce qu'on constate sur l'image : les zones très claires sur la planche ont des courbes de R V et B parfaitement superposées.
Un voit un décalage dans les zones centrales, et on retrouve une superposition en certains points des zones sombres : c'est le manche du couteau.

Attention : toute photo ne doit pas avoir une superposition parfaite des trois courbes, cela dépend des valeurs de couleur. Ici, avec beaucoup de blanc et de noir, c'est très simple à déchiffrer sur les courbes.

Pour une photo faite dans des conditions plus complexes, on peut encore faire toutes sortes de réglages : contrastes, hautes et basses lumières, saturation. Pour celle-ci, j'en reste là, l'enregistre en TIFF 16 bits, pour l'ouvrir ensuite dans photoshop.
À noter qu'à ce stade, j'aurais pu l'enregistrer directement, après recadrage, en jpeg pour le web.
Mais je préfère affiner un tout petit peu avec Photoshop, qui permet quelques manipulations complémentaires.
Il reste une légère dominante rouge, que j'atténue avec la commande niveaux. Cette tonalité très légèrement chaude ne m'a pas semblé préjudiciable à cette photo, et j'ai préféré la conserver, ayant des valeurs très propres et neutres dans les noirs et les blancs.
Toutefois, souvent, à l'ouverture dans Photoshop, on trouve de légers décalages.
Ici, j'ai atténué la dominante rouge sur la lame de couteau, sans la supprimer, en déplaçant par toutes petites valeurs les curseurs centraux des niveaux, et supprimé un décalage résiduel sur le manche noir, en déplaçant les valeurs basses.
Voir sur la palette des "infos", les valeurs avant et après : en bas près des noirs : 8, 6, 5 qui deviennent 7, 7, 7 ;
et au centre, 165, 159, 160, qui deviennent 164, 162, 163.
Dans les blancs, la neutralité totale est conservée : 232, 232, 232.




Je conserve à dessein le léger décalage d'une valeur en moins dans les verts au centre, car j'ai observé que le transfert en jpeg pour le web sursature toujours un peu le vert. Ainsi, je contiens cette désagréable imprécision de la compression jpeg.
Je m'autorise aussi une petite augmentation de la saturation pour avoir à l'écran un rendu plus pétard et rigolo…
:pyrhlov:


Voici le résultat :



Peut-être est-il trop pétard et trop artificiel… Les copies d'écran ci-dessus vous montrent à quel moment le réalisme parfait était obtenu.

D'autres logiciels d'ouverture de RAW
Il y a d'autres logiciels d'ouverture de RAW.
J'ai choisi Capture One car je l'utilise, et parce que c'est le logiciel distribué avec l'appareil photo de Tromer.

La logique est à peu près la même avec tous, seule l'interface change, avec des fonctions plus ou moins développées.

Exemple avec Camera Raw interne à Photoshop :

Ouverture du fichier :



Réglage de la température de couleur et de la teinte :



Les curseurs sont semblables :



Je termine toujours le travail dans Photoshop.
Mais d'autres "ouvreurs" de RAW permettent d'aller plus loin que la version de Capture One 4 "de base" que j'utilise.
Capture One Pro et la version 5 permettent de travailler sur les niveaux des trois couleurs.
Nikon Capture le permet aussi, ainsi que de travailler sur des zones sélectionnées.
Il y a encore d'autres logiciels d'ouverture de RAW.

Il me semble que Capture One donne une pureté de couleur plus aisément accessible que Camera Raw, et que Nikon Capture.
Je ne connais pas les autres.
  • Message par Garp, mardi 16 mars 2010 à 20h43

Très intéressant ce petit cours :D: La lecture des courbes RVB en particulier. Je débute avec CO alors... :-)
L'idée d'un univers infini me rend fou
  • Message par Tromer, mercredi 17 mars 2010 à 10h01

  
Je tiens ce matin à remercier très chaleureusement notre grand chef toqué de tôlier au nom de toutes les planches à découper et oeufs durs stroumphchisés par ma misérable tambouille numérique. :rollr:
Je suis très reconnaissant et admiratif de tout ce temps passé afin, une fois de plus, de faire mieux comprendre ce qui parfois, ici ou ailleurs, semble être compris voire maîtrisé par beaucoup, alors que ce n'est pas toujours le cas.... cette leçon valait bien le sacrifice d'un oeuf dur, faute de fromage...
Voici une fois encore la preuve, et en images s'il vous plait et toujours avec autant de talent et de sens pédagogique, que même sur un site de non-photographes :mrgreen: il se passe de bien belles choses que beaucoup nous envient !
En ce jour de Saint Patrick je m'engage à suivre au plus vite un stage cuisine afin de savoir, au minimum, me servir des ustensiles de cuisine dont je dispose pour vous proposer à l'avenir du bon miam-miam digne de la qualité de l'équipage du raffiot.

Mais en attendant il n'est pas impossible que je continue à vous servir de la daube normande :wink:

Merci Coignet.
  • Message par Proteus, mercredi 17 mars 2010 à 12h35

  
toujours aussi passionnants et instructifs ces "petits cours".
  • Message par Garp, mercredi 17 mars 2010 à 16h30

Je bois à la santé de Tonton, une ptite mousse puisque c'est la St Patrick et que souvent ce jour là en Bretagne, on m'offre une consommation :gaga: :bise:
L'idée d'un univers infini me rend fou
  • Message par HB, mercredi 17 mars 2010 à 16h59

  
Tout ça pour une salade de tomates :lol:
Garp, on dira après que les Bretons sont radins :lol:
  • Message par Tromer, mercredi 17 mars 2010 à 17h14

  
HB
Tout ça pour une salade de tomates :lol:

C'est Carême, mon frère...
Va, pèche et mange maigre :mrgreen:
  • Message par Tromer, mercredi 17 mars 2010 à 19h33

  
Aujourd'hui Saint Patrick mais également "fête à Tromer"*... :lol:

Après la leçon du matin avec Coignet, j'ai aussi travaillé courbes et niveaux avec un (autre) collègue de marielle :mrgreen:


ça va, ça va...

* Edith. C'était une image...mais bonne fête Patrick !
  • Message par Garp, mercredi 17 mars 2010 à 19h57

Hum, c'est la fête à Garp aussi :bla:
L'idée d'un univers infini me rend fou
  • Message par HB, mercredi 17 mars 2010 à 20h08

  
Bonne fête cher :pyrh: ami :bise:
  • Message par marielle, mercredi 17 mars 2010 à 20h13

  
Tromer
j'ai aussi travaillé courbes et niveaux avec un (autre) collègue de marielle

Mais ça m'a l'air tout bon, ça, non ???
:lov:
  • Message par Garp, mercredi 17 mars 2010 à 20h47

Infidèle :-x Indigné que je suis que Tromer puisse jouer avec les courbes et niveaux d'un collègue de Marielle :shock2:
vous m'expliquez comment on fait :rollr:
L'idée d'un univers infini me rend fou
  • Message par nel, jeudi 18 mars 2010 à 8h05

Dans la version PRO de C1 on peut corriger directement les dominantes avec l'outil d'édition des couleurs (très efficace) je pensais qu'il existait aussi dans la version light mais apparemment non.
On peut aussi le faire avec l'histogramme avec lequel on peut sélectionner indépendamment chaque canal de couleur.
"En effet, il est plus beau d’éclairer que de briller seulement ; de même est-il plus beau de transmettre aux autres ce qu’on a contemplé que de contempler seulement...", Thomas d'Aquin
  • Message par marielle, jeudi 18 mars 2010 à 8h07

  
C'est malin... Maintenant, je n'ai plus aucune excuse (comme Tromer, d'ailleurs...)
Nous voici contraints, sinon à l'excellence colorimétrique, au moins à sa haute qualité :gaga:
  • Message par coignet, jeudi 18 mars 2010 à 10h04

  
Oui Nel, je le sais, mais je n'ai que la version de base en version 4 et ces outils n'y sont pas.
C'est pourquoi d'ailleurs j'évoque la version 5 et la version pro en conclusion de mon petit topo, ainsi que d'autres logiciels.

J'ai voulu montrer ici que la base du travail se fait avant tout en calant la température de couleur.
  • Message par Tromer, jeudi 18 mars 2010 à 22h47

  
marielle
Mais ça m'a l'air tout bon, ça, non ???

Oui oui, ton collègue a trouvé mes artères dix ans plus jeunes que moi :shock:
    Additif
  • Message par coignet, jeudi 30 septembre 2010 à 18h27

  
La réduction de bruit :

Par défaut, Capture One applique des réglages de réduction du bruit. Dans bien des cas, on ne s'en rend pas compte, mais parfois, l'image qui en résulte semble littéralement fondue. J'ai cru, jusqu'à récemment, à une fatalité numérique (ha, inculture…).
Récemment agacés devant des résultats assez piètres, nous avons cherché, et trouvé quelque chose qui n'est pourtant pas caché :



Il suffit de mettre ces deux curseur à zéro, puis, en utilisant le menu qui se déroule en cliquant à droite sur le triangle au niveau du titre RÉDUCTION DU BRUIT, sélectionner enregistrer en tant que valeur par défaut.

On pourra ensuite, si on le souhaite, appliquer des réglages de réduction du bruit dans certains cas, en les contrôlant, mais par défaut, il n'y en aura plus.
L'accentuation peut quant à elle être désactivée dans l'interface de traitement de l'image pour créer les TIFF en export. C'est coché désactivé par défaut chez moi.

Le profil ICC :

Capture One effectue un prétraitement des couleurs en fonction de l'appareil photographique, automatiquement reconnu.
Souvent, le résultat est assez "outré", et on travaille à l'adoucir, au moyen des courbes et niveaux, et curseurs de contrastes et saturation.
On peut lui demander de ne pas le faire, avec le menu Profil ICC :



Le résultat obtenu est beaucoup plus neutre et plus propre ! Il reste à introduire ses propres réglages, sans avoir à contrer des pré-réglages.
  • Message par nel, vendredi 1 octobre 2010 à 6h33

Après de nombreux essais, j'ai laissé les réglages par défaut d'accentuation (et même j'en rajoute) et de bruit, sauf pour le M9.
Mais je travaille essentiellement pour l'offset et ça demande vraiment beaucoup de netteté.
Tout ça pour dire que ces réglages doivent être réalisés en tenant compte de la destination finale de l'image : offset, jet d'encre, projection, tirage grand format etc...
"En effet, il est plus beau d’éclairer que de briller seulement ; de même est-il plus beau de transmettre aux autres ce qu’on a contemplé que de contempler seulement...", Thomas d'Aquin
  • Message par coignet, vendredi 1 octobre 2010 à 7h48

  
Je préfère, quant à moi, faire ces réglages fins en fonction de la destination (et du ré-échantillonnage) en fin de travail après export dans Photoshop.
  • Message par nel, vendredi 1 octobre 2010 à 9h06

Depuis que j'ai capture one pro, je pousse au maximum mon cliché dans capture one (que je trouve moins destructeur), j'y traite même les JPEG et les TIFF et je ne fais plus dans photoshop, que de la retouche, en gros dès que j'ai besoin d'un masque ou de retouche locale alors je passe par photoshop.
"En effet, il est plus beau d’éclairer que de briller seulement ; de même est-il plus beau de transmettre aux autres ce qu’on a contemplé que de contempler seulement...", Thomas d'Aquin
  • Message par danyves, vendredi 1 octobre 2010 à 9h41

Bien, je vais regarder à nouveau de plus près Capture One pour les photos en vue de l'édition papier.

Merci pour ces précieuses indications.
  • Message par coignet, vendredi 1 octobre 2010 à 10h11

  
nel précise à juste titre :
Depuis que j'ai capture one pro

En effet, tu as certainement raison dans ce cas là. J'utilise toujours Captune One 4 de base. De même que j'utilise toujours Photoshop CS2 et un Macintosh G4 de 2004. Je suis extrêmement radin —et fainéant— avec le matériel informatique.
  • Message par sanglier, dimanche 11 décembre 2011 à 18h30

  
Bonsoir, gouroutisé par Coignet, j'ai basculé sur Capture one sans regret. Ce produit me convient très bien.
Juste une question, j'ai essayé avec un dng issu d'un leica M9 en prêt, j'ai voulu le sauvegarder après traitement au format DNG histoire de prendre moins de place que le TIFF. Voilà pas qui refuse ce format, qui me propose pourtant, en mettant dans la fenêtre des évènement qu'il ne le supporte pas. Moi pas comprendre ? pas doué sûrement. Je pratique cela avec des NEF sous NX (que je laisse tomber du coup) sans problème.
Que faire.
  • Message par coignet, dimanche 11 décembre 2011 à 22h10

  
Le principe du RAW est de renfermer des données dans un format de fichier peu encombrant, nécessitant un logiciel pour les interpréter ; celui-ci peut être interne à l'appareil photo qui produira automatiquement des TIF ou JPG ; ou externe, et permettre un traitement contrôlé avec soin, comme Capture One.
Capture One enregistre dans le répertoire contenant le fichier RAW un fichier parallèle rangé dans un sous-répertoire créé automatiquement et nommé Setting ; ce fichier parallèle identifiable à son suffixe ".cos" contient les données de réglage qui permettent de créer le fichier à exporter en JPG ou TIF : température de couleur, accentuation, courbes, et niveaux, etc.
La sauvegarde du travail fait dans Capture One est le couple fichier RAW / fichier .cos.

Exporter en DNG ne me semble pas avoir beaucoup de sens, car ce fichier devra à nouveau être interprété par un "ouvreur" de RAW, soit à nouveau Capture One, ou un autre.

en visite : CCbotte et 0 invité(s)
nous disposons de 103 jours payés pour nous ébattre jusqu'au 28/02/2018
serveur : participer
Le Pirate derniers flux RSS des sujets
forum phpBB - adaptation P I R A T E
nous contacter :
courriel