le Pirate Forum
    Scanner ses négatifs : le nerf de la guerre ?

Bien le bonjour à vous Pirates,

Étant revenu d'un voyage professionnel, je me suis relancé dans la lecture des archives de ce forum à fouiller vos conseils. Je sais qu'il existe énormément de posts sur le principe et la manière de scanner un négatif. Par contre, je viens remettre de l'eau au moulin en vous proposant la lecture d'un article tiers que je trouve bien fait : http://objectif-argentique.com/forum/viewtopic.php?f=56&t=897
Est-il juste et bien fait ? Un peu trop simpliste ?

J'aimerais vous proposer une idée qui aiderait beaucoup de photographes. Ne voudriez-vous pas que nous nous lancions dans un petit fascicule visible sur le net qui expliquerait, avec des détails et photos à l'appui, comment scanner un négatif, quel matériel privilégier, quelles solutions démocratiques,.... ? Je suis vraiment intéressé pour créer cette petite revue en partant de vos expériences. Je m'occuperai de la rédaction bien évidemment et chaque participant serait cité ainsi que son site Internet.

Qu'en pensez-vous ?

Amicalement
Lecteur et voyageur de l'image, passionné de photo, rédacteur pour Focale Alternative Magazine.
http://www.focale-alternative.be/
  • Message par Garp, vendredi 15 avril 2011 à 16h15

Excellente idée :-) Laurent Coignet a fait ce "petit" mode d'emploi ici http://www.pirate-photo.fr/forum/viewtopic.php?t=940
:kl:
L'idée d'un univers infini me rend fou
  • Message par coignet, vendredi 15 avril 2011 à 17h22

  
Je ne trouve pas cette page citée par Aperture Corp très intéressante.
Il manque l'essentiel : la description de ce qu'est une image argentique, et de ce qui se passe lorsqu'on la numérise et qu'on la travaille.
Les considérations concernant le matériel sont presque parasites lorsqu'on parle de ces sujets, bien qu'il ne soit pas possible de n'en point parler.
Explication : le préalable est la compréhension de ce qui fait l'image, sa perception, sa saisie et son tranfert, le matériel venant au second plan une fois ces données acquises, et on comprendra rapidement qu'il n'est pas possible d'obtenir certaines choses sans être équipé correctement, non pas en terme de puissance et de coût, mais en terme de réponse à des besoins.

Il existe fort peu de matériel de numérisation digne de ce nom, et fort peu de matériel de tirage numérique correct.
Une fois les procédures et les fondamentaux exposés, les choix sembleront évidents, même si pas forcément accessibles.

Enfin, pour répondre plus précisément à ta demande, il doit y avoir ici les compétences pour expliquer quelques données de base.
Garp, par exemple, doit pouvoir nous expliquer correctement et de manière à la fois pédagogique et professionnelle ce qu'est le tirage numérique.

C'est une sorte de partenariat Focale-Alternative/Pirate-photo que tu nous proposes : pourquoi pas ?

De plus, il faut avoir présent à l'esprit qu'il existe des publications à ce sujet, et ne pas refaire ce qui existe déjà.
Peut-être faut-il partir d'une lecture critique des livres et pages web existantes, pour savoir identifier ce que l'on pourrait faire qui s'en distinguerait ?

Voilà, le travail s'est un peu apaisé de mon côté (sortie de FA Magazine du mois d'avril sur mon site) et je prends le temps de répondre à vos réponses.

Il existe certes des livres ou documents réalisés mais ils ne sont pas facile d'accès. La preuve est que la question de la numérisation est souvent citée car les réponses apportées ne sont pas évidentes. Il y a dans ce domaine peu de choses pratiques énoncées. Il existe quelques tutos où la majorité des choses à faire sont dites entre les lignes. J'aurais aimé mettre en avant un petit guide où chacun puisse apporter son expérience en partant du bagage des utilisateurs de ce forum. Ma demande est très sérieuse et je sais qu'elle impliquera énormément de travail de mon côté. Elle me semble essentielle.

A vous de voir évidemment mais je pense que cela serait profitable pour vous, moi et les utilisateurs de pellicules.
Lecteur et voyageur de l'image, passionné de photo, rédacteur pour Focale Alternative Magazine.
http://www.focale-alternative.be/
  • Message par coignet, vendredi 22 avril 2011 à 7h27

  
Remarque : j'ai laissé passer un peu de temps pour voir si d'autres participants du site avaient quelque chose à dire.
Mais vous êtes bien silencieux.


J'ai le sentiment que, concernant la numérisation comme beaucoup d'autres choses, on ne trouve en effet pas beaucoup d'écrits vraiment utiles et fiables. Cela signifie simplement qu'il nous faut, aujourd'hui, apprendre à filtrer les recherches avec de l'esprit critique.

A propos de numérisation, il y aurait relativement peu de choses à écrire.
On définirait quelques données : qu'est-ce que la résolution d'une image ; qu'est-ce que la quantification en bit ? Qu'est-ce qu'un profil de couleur ?
Puis on montrerait comment fonctionne une machine à numériser de bonne qualité et comment utiliser son logiciel.
On expliquerait ensuite les différentes technologies utilisées pour le tirage ou l'impression numérique.

Il me semble avoir montré à peu près l'essentiel de la numérisation elle-même dans le lien donné plus haut par Garp.
Le reste s'apprend en exerçant son œil, en s'appliquant, et en pratiquant beaucoup, comme pour d'autres domaines.
Rien ne remplace au moins une séance auprès de quelqu'un qui sait regarder et caler les couleurs, pour comprendre comment il analyse les choses.

Le matériel évolue. Il en existe très peu permettant une approche sérieuse de la numérisation de film, et ce matériel ne durera pas. Dans ces conditions, il est bien difficile de faire mieux que des modes d'emploi qui seront caduques.

Ceci ne concerne que la petite cuisine nécessaire autour du scanner. Pour le reste, les bases de la photographie, il existe de bons livres.

En bref, je ne crois pas qu'il y ait matière à faire plus de trois pages, et je ne serai pas étonné qu'il en existe déjà d'excellentes.
Je trouve que celle que j'ai faite sur NikonScan est plutôt pas mal...

Ok Laurent. Je vois le peu d'engouement filtrer de ce projet. Tu as écrit d'excellentes choses mais puis-je les utiliser ou les citer tout en redirigeant les visiteurs vers l'article d'origine (comme je l'avais fait à l'époque avec un dossier sur le développement d'une pellicule ?)

Si cela est ok pour toi : pourrais-tu me rediriger vers quelques articles qui se situent dans vos archives pour que je puisse y travailler dessus ?

Je te remercie d'avance
Lecteur et voyageur de l'image, passionné de photo, rédacteur pour Focale Alternative Magazine.
http://www.focale-alternative.be/
  • Message par coignet, vendredi 22 avril 2011 à 11h01

  
Je suis à ta disposition pour réfléchir en commun au contenu de ce que tu cherches à produire.
J'avais pensé que ce fil que tu as lancé pouvait servir à cela, enrichi de remarques et suggestions de nos lecteurs.
Attendons un peu…
Et s'il n'en est rien, je te propose que l'on fasse cela ensemble, pour proposer ce que tu recherches.

Par mes réponses, je cherchais surtout à cerner le sujet, pour que cela ne parte pas dans tous les sens d'une part, et pour bien identifier ce qui serait vraiment utile, et utilisable sur le long terme. Pour cela, il me semble qu'il faut éviter les catalogues de matériels, et bien s'attacher à définir les fondamentaux techniques.

Bien sûr, pour que cela soit utile pour nos lecteurs, il faut que ce soit illustré, et pour cela, il faut utiliser du matériel et des logiciels.
La plupart des matériels ne permettent pas réellement de travailler la saisie numérique (je ne connais que NikonScan qui le permette réellement).
Il existe bien sûr les scanners professionnels utilisés par les imprimeurs et les gros laboratoires professionnels, mais cela n'est pas à la portée des amateurs, ni dans la plupart des cas, des photographes professionnels travaillant seuls leurs propres photographies.

Donc, je verrais un plan ainsi conçu :
  1. définition des données techniques
    1. profils et espaces colorimétriques
      1. qui les produit ?
      2. à quoi servent-ils ?
    2. résolution
    3. dmax
    4. quantification bits
    5. qu'est-ce qu'un tirage numérique ?
    6. grain du film et pixels
    7. etc.
  2. démonstrations par l'exemple
    1. scanner et pilote
    2. logiciel d'image — photoshop
    3. préparation pour l'écran
    4. préparation pour l'impression ou le tirage photo
    5. préparation pour l'impression quadri
    6. etc.
Ceux qui savent ici :
  • moi-même, amateur généraliste qui sait numériser proprement, avec possibilité d'avoir des informations très détaillées et pro de la part d'un imprimeur qui gère toute son impression à travers une chaine numérique calibrée, du traceur à la quadri traditionnelle ;
  • Garp (en particulier tirage numérique)
  • Nel (photographe excellente "scanneuse" avec une bonne connaissance de la chaîne numérique)
  • sûrement d'autres ?

Il faudra du temps pour faire cela bien, et prendre connaissance de ce qui existe déjà, pour ne pas inutilement le refaire.

On peut continuer à échanger sur ce fil, peut-être cela suscitera des réactions de lecteurs, soit parce que le projet les intéresse en tant que futurs lecteurs (qu'attendent-ils ?), soit parce qu'ils ont des données à proposer.
On peut aussi y poster des liens concernant ce qui existe : livres, pages web.
    Scanner ses négatifs : le nerf de la guerre ?
  • Message par ThierryL, vendredi 22 avril 2011 à 15h04

Premier post de ma part car nouveau venu sur ce forum.
Je reviens comme beaucoup à l'image argentique.
J'ai acquis il y a peu un scan de qualité (Imacon). Autant le scan de dias est relativement simple autant le scan de négatif est difficile.
Elle passe par la création d'un profil relatif au film utilisé.
Là ce n'est pas simple et je vous lirai avec grand intérêt :)
Merci pour cette belle idée.
  • Message par orville, vendredi 22 avril 2011 à 15h28

  
coignet
On peut continuer à échanger sur ce fil, peut-être cela suscitera des réactions de lecteurs, soit parce que le projet les intéresse en tant que futurs lecteurs (qu'attendent-ils ?), soit parce qu'ils ont des données à proposer.
On peut aussi y poster des liens concernant ce qui existe : livres, pages web.


Bien sûr que c'est intéressant !
Ce n'est pas évident de trouver un article ou un livre clair sur ce sujet.
On trouve tout et n'importe quoi, y compris de la part des fabricants de scanner ( voir par exemple ici)
"Quand tu ne ris pas tu ne vis pas"
  • Message par coignet, vendredi 22 avril 2011 à 16h41

  
d'après Orvile
On trouve tout et n'importe quoi

Le tout sera pour nous d'essayer de ne pas écrire n'importe quoi…
:gaga:

Bienvenue à notre nouvel inscrit !

Je ne connais pas le matériel Imacon, et je suis intrigué par sa remarque concernant la numérisation des négatifs.
En effet, avec le scanner de films Nikon que j'utilise, numériser des négatifs couleur ne pose pas plus de problème que de numériser des diapositives.
Bien sûr, il faut faire ses calages, mais rien ne peut être vraiment automatisé, car les conditions de lumière (contrastes, températures de couleur) sont toujours différentes.
Lorsque je numérise une série, j'enregistre les réglages faits pour une première photo qui appartient dont les conditions de lumière se retrouvent dans d'autres, puis j'applique, préalablement à un travail approfondi, ces réglages préenregistrés aux suivantes.

Théoriquement, le matériel Imacon doit être très supérieur à ce que je connais.
Avec un matériel de moindre qualité (comme le Nikon), on a plutôt des problèmes avec certaines diapositives trop contrastées, aux noirs très denses, comme par exemple les Ektachromes qui sont parfois presque impossible à numériser correctement en une seule passe sans multi-échantillonnage. C'est très aisé avec des films plus doux, comme les anciennes Agfachrome 50, et les Fuji Sensia : il n'y a presque pas de travail à faire !

Avec des négatifs, il faut presque toujours faire un calage de couleurs correspondant au film. Comme c'est chaque fois différent, il n'y a pas vraiment de réglage pré-enregistré possible, hors celui que l'on peut faire au début d'un film.
Toutefois, j'utilise des pré-réglages qui souvent me facilitent la première approche : pour une lumière forte d'été, pour un temps doux et pluvieux, etc. Ces données sont bien plus importantes que la marque du film lui-même.
  • Message par Nickname, vendredi 22 avril 2011 à 20h39

:-)

Ayant eu bcp de travail en ce moment, je lirai de manière très approfondie vos remarques ce soir. Je pense qu'une collaboration sera très profitable à ceux qui reviennent à l'argentique comme moi :)
Lecteur et voyageur de l'image, passionné de photo, rédacteur pour Focale Alternative Magazine.
http://www.focale-alternative.be/

en visite : CCbotte et 0 invité(s)
nous disposons de -456 jours payés pour nous ébattre jusqu'au 31/12/2018
serveur : participer
Le Pirate derniers flux RSS des sujets
forum phpBB - adaptation P I R A T E
nous contacter :
courriel