le Pirate Forum
  • Message par coignet, samedi 20 septembre 2014 à 13h46

  
Leica fait une proposition étonnante en cette rentrée, dont je vous confie, sous le sceau du secret (comme toujours sur le web), que je trouve que c'est une excellente idée, même s'il ne devait s'en vendre qu'une vingtaine par an.
Ce boîtier est totalement mécanique, comme il n'y en a plus depuis le début des années 80, depuis la fin de vente des Nikon F2 et Leica M4.

Oh Pirates, qu'en pensez-vous ?
  • Message par marielle, samedi 20 septembre 2014 à 13h54

  
Quand j'aurai fini d'user mes Nikon :marteau: (notamment mon bôôôô SP), j'achèterai un M-A noir, revival de mon ex-MP (laqué) noir :lovebr: , sans la cellule (dont j'ai appris à me passer :gaga2: ).
J'adore qu'ils aient choisi la molette de rembobinage (tellement peu pratique, mais tellement plus jolie :bise: ).
  • Message par coignet, samedi 20 septembre 2014 à 15h09

  
Pour le site

Tout ce que dit Xxxx1 est tout simplement vrai.
La Tri-X de l'époque ne faisait pas 400 ASA. Il est d'ailleurs, de mon point de vue, idiot d'utiliser un film de ISO 400/27 en plein jour.

Les capots sont fraisés, alors que les anciens emboutis étaient magnifiques.
Je suppose qu'il n'y a pas l'ancienne vulcanite si particulière et si agréable.

Lorsque Nikon avait refait une série de S3 et de SP en 2000, la fabrication était bien plus belle.

Pour mon home sweet so sweet

Pour un deuxième télémétrique chez nous, comme il y a déjà un SP, ce sera soit un deuxième, soit un ensemble S3 + 1,8/35 neuf issu de cette nouvelle série 2000 (comme cela a intéressé beaucoup de collectionneurs, on trouve maintenant des neufs à un prix plus abordable que celui d'un Leica M-A + 2/50).

Malgré tout, je trouve chouette pour utiliser un terme qui faisait jeune lorsque je n'étais pas vieux, qu'il existe encore un fabricant pour proposer un boîtier sans cellule, même si l'on peut penser que cela est fait par esprit de calcul.

EDIT après suppression du message auquel je répondais :
ça fait con de citer quelque chose qui n'est plus.

_______
1. pseudo de l'auteur disparu

  
C'est étrange de voir comment une marque de luxe accroche son image au passé, plutôt qu'au futur.

Personnellement je garde un intérêt poli pour Leica, sans plus : je suis aujourd'hui incapable de me payer la quasi totalité de leur production, en particulier les optiques. Et je suis un peu dubitatif quant à leur sérieux et respect du client en tant que photographe, car sur mon M9 acquis au prix d'un véritable effort financier, mon summicron 50 demeure égal à lui même c'et à dire excellent tandis que je dois toujours passer certaines photos faites avec mon summicron 35 asph au cornerfix : quand on voit le prix de l'équipage... Et le fait que Leica n'ait même pas développé le patch de correction...

Tout ça pour dire qu'un Leica mécanique, j'en ai déjà un (M6ttl), et que pour qu'il soit sans posemètre il me suffit d'enlever la pile.

J'attends avec impatience un remake du leicaIII, et après l'appareil sans posemètre pourquoi pas l'appareil sans film ni capteur que l'on porterait au cou telle une parure ? (quoique je me demande combien de M-A renfermeront un jour un film...). Ils ont trop étudié Duchamp chez Leica...
Quelqu'un qui fait des images ne peut pas être rassurant
Raymond Depardon, Errance
  • Message par Pythéas, lundi 22 septembre 2014 à 13h01

Mon M4 et son objectif, achetés en 1970. Je vais rechercher leurs factures. Les autres objectifs, la cellule et les filtres ont été acquis au fil des ans. Le tout tient dans un petit sac d'épaule. Sujet à des problèmes d’arthrose, je me montre très vigilant quant au poids et d'ailleurs, j'emporte rarement le 90. Comme filtres, je me limite généralement aux jaunes et au jaune-vert.

Un avantage du M est que le mode d'emploi se résume à quelques feuillets : vitesse - diaphragme - mise au point - profondeur de champ. Pas la peine de se payer des centaines de pages puis de s'interroger sur les réglages à modifier. Il "suffit" de comprendre les principes, de les mettre en application et d'en tirer des conclusions. Matheux de formation, cette démarche me convient tout-à-fait. Je pense que ma principale difficulté technique reste la prise en compte de la lumière (ce qui ne veut pas dire que je domine le reste, loin de là !).

  • Message par coignet, lundi 22 septembre 2014 à 13h44

  
Jacques, pote a écrit :
C'est étrange de voir comment une marque de luxe accroche son image au passé, plutôt qu'au futur.
[...]
Ils ont trop étudié Duchamp chez Leica...

Tout cela est vrai.

Néanmoins, il reste des photographes, non seulement amateurs mais aussi professionnels, qui conservent leurs boîtiers mécaniques argentiques et les utilisent, les derniers en dehors des travaux liés à des commandes courantes demandant l'utilisation du numérique.

Soit ils conservent un ou deux boîtiers anciens (souvent de leurs débuts), soit ils peuvent encore acheter un Leica M neuf. Je trouve cela plutôt pas mal, et, bien sûr, cela ne peut être qu'une production complètement à la marge.

Je n'achèterai pas le M-A, car ce n'est pas mon télémétrique préféré d'une part, et, comme Jacques, Pote, mes finances non extensibles ne doivent normalement pas être destinées à cela.
Pourtant, s'il s'agissait de mon argentique mécanique préféré, le Nikon F2 sans viseur à cellule, je me débrouillerais pour en acheter un (économies patientes, ce n'est pas le bout du monde).
Je regrette que les gens de Nikon n'aient pas fait de même avec leur plus beau boîtier (ils l'ont fait avec le FM3A, et ils vendent même encore leur dernier argentique, le F6).

C'est pourquoi je salue cette idée de produire un Leica M-A, qui ne doit pas être bien complexe à réaliser puisqu'il suffit d'avoir conservé le matériel de fabrication.

Lorsque les nouveaux appareils photographiques étaient, à chaque génération, un perfectionnement de l'ancien, il était logique que le précédent soit discontinué.
Aujourd'hui, alors qu'il s'agit de gammes complètement différentes puisque le support de l'image a changé, il ne me paraît pas ridicule de pouvoir encore trouver les quelques boîtiers qui ont été les meilleurs argentiques.
Dans le cas de ce Leica M-A, le prix est resté cohérent avec ce qu'était le prix d'un très bon argentique lorsqu'ils constituaient la production normale. Il est même possible que les bénéfices sur chaque vente ne soient pas énormes, et qu'il s'agisse seulement d'une fidélité à une technologie passée au second plan.

  
Tu as raison, commercialiser des boitiers argentique a encore du sens, puisque le film existe toujours.
Doivent-ils être pour autant des répliques fidèles d'anciens modèles, au prix de fonctions discutable (molette), ça se discute. Doivent-ils être mécaniques ? ça se discute aussi (au plan de la fonctionnalité). Mais Leica est dans une autre logique donc grand bien leur fasse, du moment qu'ils ont des clients...
Quelqu'un qui fait des images ne peut pas être rassurant
Raymond Depardon, Errance
  • Message par coignet, mardi 23 septembre 2014 à 11h01

  
Il est trop tard pour Leica pour concevoir un nouvel argentique. Ils ne peuvent que vendre ce qu'ils ont en magasin.
Ils proposent un peu de tout dans la série M, puisqu'il y a le M7 (auto), le MP et ses différentes versions (donc comme M6), et ce nouveau venu tout nu.

Nikon vend un boîtier qui possède tout ce qu'on sait faire aujourd'hui : le F6.
Cela revient, pour moi, à utiliser un boîtier dernier cri duquel on aurait enlevé le capteur pour mettre du film. Pas intéressant pour qui a recours à l'argentique pour manipuler du matériel simple et léger.

J'utilise en conséquence leur boîtier pro des années 70. Pour un usage amateur, c'est inusable, presque indéréglable, et je peux l'emmener n'importe où, sans me demander s'il me faut des piles, de quoi brancher un chargeur, ni rien d'autre de tel qui a tendance à me rebuter...

Ceci étant exposé, je salue ton appel à Duchamp, que je trouve fort drôle, et pas si faux malgré tout dans le cas de Leica que je soupçonne de raisonner plus en terme d'image que de réelle recherche de satisfaction des photographes.
    Quels Nikon ?
  • Message par Loupbleu, lundi 20 octobre 2014 à 13h19

Bonjour,
Coignet tu parles, comme Marielle, des anciens boîtiers Nikon : SP, S3 ? ou F2 avec le prisme sans cellule (DE-1 je crois)...pour le F2 il s'agit sans nul doute du boîtier des années 70 mais pour le S3 ou le SP ? S'agit-il des coûteuses répliques dans l'esprit Leica ?
Je ne sais si vous pourriez en montrer des clichés ici mais cela m'intéresserait de les voir.
J'aimerais aussi savoir pourquoi vous avez abandonné vos Leica MP au profit du Nikon F2 ou de la série S d'époque (ou de l'an 2000)...sans polémique bien évidemment car j'aime autant les anciens boîtiers Nikon que les Leica M3, M6 ou MP.
  • Message par coignet, lundi 20 octobre 2014 à 15h33

  
Pourquoi avoir abandonné Leica ?

J'étais surtout "r'iste", et j'ai à côté de cela utilisé de temps à autres, par période, des télémétriques : Leica M3, M2, M6, Foca Universel R, Nikon SP.
Le réflex étant pour moi le système le plus pratique, le télémétrique m'intéresse lorsqu'il est simple, léger, compact, comme un deuxième système différent. Je ne souhaite pas utiliser beaucoup d'objectifs, ni y consacrer beaucoup d'argent. En ce sens, le Leica M est moins bien placé que les autres…

C'est surtout le Leica R qui me faisait "leicaiste". Désireux de pouvoir travailler professionnellement avec mon matériel en numérique, l'abandon de la gamme par Leica et l'arrivée du Nikon D700 (24x36, compatible à 100% avec le système argentique traditionnel) m'a fait quitter Leica. À la suite, j'ai aussi vendu le boîtier M et son 50mm, ce qui m'a payé un beau voyage…

Lorsque je parle des boîtiers tous manuels et tous nus des années 70, je pense bien sûr aux Nikon F-F2 et Leica M4.
Nikon avait depuis longtemps cessé de faire sa série S.

J'ai vu certains de ces nouveaux boîtiers S3 et SP en série limitée des années 2000, mais je n'en ai pas utilisé. Ils ne m'ont pas semblé si chers que cela, car leur prix est tout à fait cohérent avec une fabrication traditionnelle d'un matériel mécanique de haute qualité. La finition en est très belle. Je n'en sais pas plus.
Le SP que nous utilisons avec Marielle est d'époque. Il est léger, compact, et nous l'apprécions pour cela.
  • Message par Loupbleu, lundi 20 octobre 2014 à 19h29

Merci de la réponse ...
Avec le SP quelles optiques utilisez vous : des optiques d'époque non F ?
J'aimerais bien le voir en photo car ce n'est pas si fréquent comme matériel. :D:
  • Message par coignet, lundi 20 octobre 2014 à 19h54

  
Il est équipé d'un 2/50 et d'un 1,8/35 contemporains.

Avec le 35 mm, Marielle a photographié notamment la Fête du pain à Ventelon.
Beaucoup de ses dernières photos en noir et blanc sont faites avec ce boîtier, par exemple celles-ci. Elle a tendance ces derniers temps, disposant de très peu de temps, à faire plutôt de l'Ailfaune.

Je n'ai pas la possibilité de photographier le boîtier en ce moment, car il n'est pas où je suis ces jours-ci. Je le ferai la semaine prochaine !
(il y a une photo sur summilux.net… :mask: )
  • Message par marielle, lundi 20 octobre 2014 à 22h13

  
Pour faire mentir Coignet :rollv: je dois faire la correction suivante : la fête du pain 2012 a été photographiée au 50mm - mais bien avec le SP.

Ce SP : un véritable bijou, avec lequel (austérité oblige) je fais faisais mes meilleures photos, comme avec l'Hasselblad.
Il faudrait vraiment que je m'y remette ! Ce n'est pas l'envie, mais le temps qui manque.

Peut-être de nouvelles photos de la fête du pain ?
  • Message par coignet, mardi 21 octobre 2014 à 11h35

  
j'ai écrit n'importe quoi :
Je n'ai pas la possibilité de photographier le boîtier en ce moment, car il n'est pas où je suis ces jours-ci. Je le ferai la semaine prochaine !

car le voici, photographié à l'instant avec son 35mm :

    Merci pour le photographies
  • Message par Loupbleu, mardi 21 octobre 2014 à 11h58

Muchas gracias pour les photographies de ce bel appareil.
On dirait qu'il est neuf et sorti hier des usines de Tokyo.
Les optiques ont l'air aussi performantes que les AI, ou les AFD/S actuelles ...J'ai vu qu'elles sont identifiées par la lettre C , elles ne se montent donc sans doute sur aucun autre appareil qu'un SP ou S3.
  • Message par coignet, mardi 21 octobre 2014 à 12h44

  
Le C signifie coated, c'est à dire que les lentilles ont un traitement multicouche moderne.
La baïonnette est inchangée par rapport à celle des S plus anciens.

Les optiques sont en effet très bonnes.
On peut les comparer à d'autres très bonnes optiques de la même époque.
Le 2/50 est très semblable au 2/50 en monture F.
Il paraît que le 1,4/50 pour S est moins bon que les 1,4/50 pour F.
Le 1,8/35 n'a rien à voir puisqu'il s'agit d'une formule symétrique, et non rétrofocus comme celle des F. Il est plutôt meilleur que les 35mm pour F contemporains, qui donnent des flous un peu disgracieux.

La baïonnette des Nikon S est un peu compliquée car elle est double. Une première baïonnette est disposée à l'intérieur, liée à une rampe hélicoïdale qui est sur le boîtier. Les objectifs qui utilisent ce montage n'ont pas de rampe de mise au point et celle du boîtier est utilisée. C'est le cas des 50mm et des focales plus longues.
L'autre est disposée à l'extérieur, au-delà des graduations de mise au point. Dans ce cas, la rampe utilisée est celle de l'objectif, comme c'est le cas pour le 35mm.



Ce système est celui des Contax, adapté par Nikon lors de la création de sa gamme S qui, par ailleurs, utilise un obturateur de même type que celui du Leica, à rideaux toilés et translation horizontale.



Les Nikon S sont un mariage réussi entre le Contax et le Leica.
  • Message par Loupbleu, mardi 21 octobre 2014 à 21h33

De magnifiques clichés pour du matériel magnifique qui fait de belles photographies.
Mais, Coignet et Marielle vous êtes tellement doués que vous réussiriez en faire de même avec un Lomo ou pire, un Iphone 4 ... :bla:

en visite : CCbotte et 0 invité(s)
nous disposons de -456 jours payés pour nous ébattre jusqu'au 31/12/2018
serveur : participer
Le Pirate derniers flux RSS des sujets
forum phpBB - adaptation P I R A T E
nous contacter :
courriel