le Pirate Forum
    Besoin de vos conseils
  • Message par Tigone, dimanche 16 octobre 2016 à 20h21

Bonjour à tous,

Laissez moi vous présenter l'objet de ma demande. Cette photo dont j'ai fait le tirage hier et scannée ce jour. Le scan est très fidèle au tirage.
Pour des raison de taille j'ai placé ce scan sur flickr.. : https://www.flickr.com/photos/127671153 ... en-public/

Le tirage est réalisé à l'aide d'un agrandisseur Durst 370 B&W équipé d'un meogon 50mm 2.8.
J'ai utilisé un filtre 0 et exposé le papier 18x24 durant 4s. Il s'agit d'un papier Foma RC variant 311.

J'ai fait pas mal d'essai et j'arrive toujours pas à obtenir du détail dans les hautes lumières (coin supérieur droit et gauche notamment) et surtout les ombres sont tout simplement bouchées et donc impossible d(y avoir du détail.
Mon idée était initialement de faire un split grading pour gagner un maximum de détail dans les hautes lumières et grace au contraste de faire "ressortir" les détails des ombres.

Pour vous donner une base à comparer, voici le scan du négatif pour la même photo. Sous lightroom, j'ai diminué les hautes lumières et augmenté les ombres. rien d'autre.
-> https://www.flickr.com/photos/127671153 ... en-public/

Je ne vous cache pas que j'ADORE le rendu que j'obtiens avec LR et j'aimerai beaucoup m'en rapprocher au tirage.
Vous remarquerez le coin supérieur droit bien détaillé, idem pour le coin supérieur droit, ou encore le grillage sous le buisson de gauche qui se voit tout simplement.

Si une voire plusieurs bonnes âmes sont à même de me donner un coup de pouce, ce serait vraiment chouette.

Merci de m'avoir lu.

TiGone
  • Message par coignet, dimanche 16 octobre 2016 à 22h09

  
Quatre secondes est un temps d'exposition très court pour du papier photo.
Il faut augmenter ce temps en fermant le diaphragme, pour arriver à une durée au moins triplée. Plus le temps d'exposition est long, plus les hautes lumières pourront donner du détail.
Dans le même temps, il est possible que malgré tout, les zones sombres se trouvent trop sombres à ton goût. Il n'y a pas d'autre moyen que de les retenir par des masquages, et ainsi réduire le temps d'exposition dans ces zones.

Il n'est pas possible de faire au tirage ce que font LR ou Photoshop avec ses filtres : éclaircir le sombre et foncer le clair, autrement que par des moyens physiques : en n'exposant pas l'ensemble des détails de la photo de la même manière, et en utilisant un grade très doux.

Il est possible qu'il existe des meilleurs papiers que du papier Foma, mais je parle là sans savoir, ayant tendance à croire que les papiers RC Foma ne sont pas des papiers de très haut de gamme. Possible aussi qu'un meilleur résultat soit obtenu avec un objectif de tirage de plus haut niveau (Rodenstock APO-Rodagon)

Je crois qu'il faut aussi s'habituer (se réhabituer) à ne pas pouvoir reproduire au tirage traditionnel l'esthétique de l'image lumineuse de l'écran —modifiée à coups de plugins et filtres divers— à laquelle nous nous habituons peu à peu oubliant ainsi le caractère plus mat et gris d'un tirage sur papier.
  • Message par Tigone, dimanche 16 octobre 2016 à 22h23

Merci Coignet pour ton retour.

J'avoue avoir choisi Foma pour des raison purement financière. Avant j'utilisais de l'Ilford. Cependant hormis les temps d'exposition j'arrive au final à des résultant équivalent.

S'agissant de l'objectif je prends note. J'utilise actuellement le matériel de mon club...
S'agissant de l'exposition, c'est vrai qu'en parcourant les forum consacrés à l'argentique je lis souvent des temps beaucoup plus long. J'essaierai en fermant à 11 (je en pas aller au de la).

J'ai essayé de faire des masquage essentiellement pour faire venir les hautes lumières. ça marche pas trop mal mais en revanche j'ai beaucoup de mal a ce que la démarcation entre zone masquée et non masquée ne se voit pas. Par exemple pour l'angle supérieur droit j'ai découpé sur un précédent tirage la zone de haute lumière et réaliser pour cette zone une exposition double. Résultat pas mal mais une partie du tronc est tout simplement noire car trop exposée. Comment procède tu pour que le résultat soit propre?

Est ce que cette image serait un bon terreau pour faire du split grading?
  • Message par coignet, lundi 17 octobre 2016 à 17h26

  
Le masquage qui ne se voit pas est aussi délicat à faire au tirage qu'avec un logiciel d'image, avec cet inconvénient qu'il est difficilement reproductible.
Je n'ai pas fait cela depuis très longtemps.
Je découpais des masques de dimension un peu plus petite que la zone concernée, plaçais le masque au-dessus, tenu éventuellement par une petite baguette collée, et l'agitais pendant l'exposition, le but étant d'avoir une délimitation floue. La difficulté est que la délimitation soit imperceptible, et que la différence de densité entre ce qui est masqué et ce qui ne l'est pas ne soit pas choquante.
Il faut faire des essais sur de petits bouts de papier, pour trouver le bon geste, le bon temps, et la bonne dimension du masque.

J'ai observé que plus la qualité de l'objectif de l'agrandisseur est grande, moins l'on a ce genre de problème, parce que les détails dans les zones très sombres ou très claires sont mieux rendus… comme à la prise de vue ! Alors, on ne masque plus que pour travailler une image, et non pour compenser un défaut.

Il existe aussi des négatifs trop difficiles à tirer, qui méritent d'être refaits…

Je n'ai jamais fait de slip grading, je suis toujours resté dans des manipulations très simples (filtres et masquages).
  • Message par orville, lundi 17 octobre 2016 à 19h08

  
Le tirage est un métier à part entière.
J'ai des négatifs que je n'ai jamais pu tirer de façon satisfaisante et qui donnent d'excellents résultats après les avoir scannés et travaillés en numérique.
Et je ne suis pas très fort dans ces deux domaines.

Exemple de masquage réalisé par Pablo Inirio sur une célèbre photo de Dennis Stock :





Et d'autres exemples ici
"Quand tu ne ris pas tu ne vis pas"
  • Message par Tigone, mardi 18 octobre 2016 à 7h46

Woua ça c'est de l'annotation de photo. Merci à tous les 2 pour vos réponses ça me permets de mesurer ma future marge de progression :-)

Me concernant c'est pour le moment en tout cas un loisir disons prenant et je compte bien persévérer.
Pour moi qui est commencé par le numérique c'est parfois difficile de réhabituer mon regard. Le numérique habitue l'oeil à un important niveau de détail mais c'est trop souvent de l'image type "souvenir" mais qui manque d'émotion...
Toujours est-il que même si je n'obtiens pas toujours ce que je veux sur papier, le plaisir lui est bien là et c'est déjà pas mal.

Coignet parlait de papier de meilleur qualité. Actuellement je suis sur RC vu mon niveau plutôt débutant. Je me demande toujours s'il vaut mieux faire ses classes sur RC puis basculer sur baryte ou si finalement il est préférable de s'attaquer au baryte directement. A vrai dire la raison principale qui m'amène vers le RC est purement financière....

Et vous qu'utilisez vous comme papier? Je lis beaucoup de bien des Berger, des Ilford Warmtone notamment..

D'ailleurs lorsque l'on passe des RC au BF, pour une même photo et disons pour une même marque de papier, conserve-t-on les même paramètres de tirage (t expo, grade, masquage, ouverture,..) ou faut-il tout recommencer en somme?
  • Message par rene, jeudi 2 février 2017 à 7h39

Bonjour,
J'ai débuté avec du baryté et la mode àa voulu queje passe au RC.
Je suis revenu au baryté. J'utilise le RC pour les épreuves de lecture et le baryté pour les photos définitives.
Lorsque l'on change de papier RC pour baryté il est nécessaire de refaire tous les réglages même si c'est la même
marque et à plus forte raison si on change la marque des papiers et de type de papier: les temps d'exposition sont différents.
De même il faut refaire les réglages si l'on change de boîte dans la même marque.

en visite : CCbotte et 0 invité(s)
nous disposons de -462 jours payés pour nous ébattre jusqu'au 31/12/2018
serveur : participer
Le Pirate derniers flux RSS des sujets
forum phpBB - adaptation P I R A T E
nous contacter :
courriel