le Pirate Forum
  • Message par Fred76, vendredi 3 avril 2009 à 16h04

Le Crop de l'image faite au Leica, témoigne que la MAP n'est pas faite sur la pierre, ou d'un problème de planéité du film lors de la scannérisation.

d'après coignet
il est très intéressant de voir l'influence de l'orientation du soleil sur les modelés, et donc sur la lisibilité des informations des photos.

Tout à Fait. J'attends de ce fait les beaux jours pour reprendre mon travail :wink:

et coignet écrit parlant de lui-même :
En grande majorité des cas, je suis très content des résultats. Il reste juste à apprendre encore à obtenir le meilleur des résultats enregistrés, qui sont très très bons avec ce matériel.

Mes boitiers Nikon sont d'une à 2 générations antérieures au D700 (D1X - donc 2001 et D200 - donc 2005). Avec ces boitiers, la gestion des hautes lumières est parfois problématiques, d'ou le réglage en sous-ex. Quand? Par exemple, le ciel est cramé il n'y a pas grad chose à faire. Je préfère avoir une légère sous expo du sujet principal, que l'on rattrape sans trop de problème et conserver un peu de matière dans les hautes lumières. Je pense que les capteurs actuels couplés au derniers algorythmes sont plus performants sur ce point. Le DMR me semble également meilleur sur ce point que mes "vieux" Nikon. A confirmer cet été.

considérant la distorsion des optiques Nikon et Leica R :
Dans le cas présent, le 85 mm f1.8 n'a pas de distorsion. […] On parle bien entendu de la gamme R, car dans la gamme M, la distorsion est beaucoup plus présente.

Les Télés Nikon ne sont pas mauvais (j'ai un 2,5 / 105 qui est même très bon). Je suis plus réservé sur les GA qui ont quand même plus de distorsion que les Leica. Je pense que nous sommes d'accord sur ce point. J'exclus également de ma critique les derniers Zoom pro qui sont parait-il excellents et optimisés pour les capteurs, mais que je ne connais pas.

coignet reprend :
Concernant les couleurs, la gamme R est très homogène en rendu, c'est surtout ça […] Les Nikon Ai sont, de ce point de vue, plus hétérogènes.

C'est sans doute subjectif (il faudrait faire des tests en aveugle) mais j'ai l'impression que si je compare (en ayant traité les fichier selon le même process) le couple DMR-optique Leica R au couple Boitier+ optique numérique Nikon, j'obtiens des bleus de ciels ou de mer plus subtils, plus naturels. On ne le voit pas sur un Jpeg bien sur le TIFF en grand écran j'ai cette impression. Je vais tester sur des tirages.
Leica R - Nikon F et D
Argentique et numérique
  • Message par coignet, vendredi 3 avril 2009 à 17h39

  
Concernant la distorsion des grands angles Nikon, je le sais bien ; c'est ce qui m'a fait conserver mon 15 Leica et choisir le 25 Zeiss. De ce point de vue la gamme Nikon est très inégale, et il est des optiques à fuir : le 2.8/35, les 20, le 18... Il y a chez Leica en R des "joyaux" : en particulier le 19 (actuel, l'ancien est médiocre), et le 2/35.
A propos des couleurs de ciel en numérique Nikon, à mon avis, il y a deux points à prendre en compte :
  • la génération de tes boîtiers que tu évoques toi-même
  • le logiciel d'ouverture des raw. Après avoir été favorablement impressionné par Nikon Capture, j'ai essayé en parallèle Capture One : ce dernier me semble beaucoup plus subtil dans ses capacités de traitement et permet (à mon avis de novice) d'obtenir des couleurs plus "propres" et pures.
Il n'en reste pas moins bien entendu que Leica a (avait ?) dans sa gamme R une qualité de rendu des couleurs insurpassée, maîtrisant au plus au point la bonne convergence des rayons lumineux de tout le spectre visible.
Néanmoins pour moi c'est désormais Nikon car le DMR ne me satisfait pas et que je ne peux (financièrement) avoir deux systèmes.

Note : Je ne connais pas les zooms Nikon : trop gros, pas assez lumineux, trop gros, trop cher et... l'idée du zoom me déplait (comme celle de l'AF).
  • Message par HB, vendredi 3 avril 2009 à 18h26

  
Je vais essayer dans quelques temps un 5D avec un 35/2 et bague, je vous en ferai part :wink:
  • Message par Proteus, vendredi 3 avril 2009 à 19h52

  
HB
Je vais essayer dans quelques temps un 5D avec un 35/2 et bague, je vous en ferai part :wink:


comment réalises-tu la mise au point manuelle avec un objectif R sur canon? est-ce avec la "simple" impression visuelle de netteté à travers le viseur en pleine ouverture?
  • Message par HB, samedi 4 avril 2009 à 7h37

  
Mise au point manuelle, ce que je faisais avec le D1 M2, assistance bip en manuel, la map étant plus facile à faire avec un 35 qu'un 90 :wink:
  • Message par garotinho, dimanche 5 avril 2009 à 16h38

  
Vieilles pierres d'une fortification portugaise datant du début du XVII siècle, Colonia, Uruguay.




M6 summicron 35 kodak pro image
touche pas à mon hamac !
http://barnackla404.blogspot.com/
  • Message par coignet, vendredi 17 avril 2009 à 19h42

  
Garotinho, ta photo est amusante, car on a l'impression que le mur a ruisselé sur le sol, qui accueille plus loin ce beau mur blanc.
Cette pierre, une sorte de schiste aux couleurs riches d'oxydes, est superbe !

Un tout autre type de maçonnerie de pierre :

arc des arènes de Nîmes

Deux mille ans après leur taille et mise en œuvre, les pierres ont subi une érosion de même nature que celle d'une paroi naturelle, et ont également éclaté sous la contrainte énorme de poids de l'édifice, suivant des clivages qui ne correspondent pas à leur taille, mais aux tassements généraux des arènes.



Nikon F2 - 1,4/50 Ai - Agfa APX400 & Rodinal
  • Message par coignet, dimanche 19 avril 2009 à 20h06

  
Cabane de pierre sèche à Beaumes-de-Venise (Vaucluse), près de Notre-Dame d'Aubune au pied des dentelles de Montmirail.


Par temps pluvieux, lumière douce, Nikon D700 - 1,8/85 F (vue 1) 1,4/50 Ai (vue 2)
  • Message par Tromer, lundi 20 avril 2009 à 17h09

  
Cimetière bas-normand...

  • Message par coignet, lundi 20 avril 2009 à 17h22

  
Sehr gut, Tromer ! :D:
Même si j'aurais aimé une meilleure mise au net sur le gros moellon de premier plan… :roll:
Mais comment avoir à la fois les petites plantes, le gros moellon, et un arrière plan bien flou :?:
:bise:
  • Message par Tromer, lundi 20 avril 2009 à 17h48

  
  • Message par coignet, mardi 21 avril 2009 à 16h05

  
Tromer, quelques remarques purement techniques si tu veux bien :
c'est très sombre, et les hautes lumières, comme les basses lumières, sont coupées.
Vois l'histogramme de ton fichier :



Pour info, voici ce vers quoi il faut tendre : les valeurs des hautes et basses lumières viennent "mourrir" à droite et à gauche. On n'y arrive pas toujours ; généralement la compression jpeg coupe un peu les histogrammes, mais la finesse de rendu des images de petit format sur le web permet cette perte de



Sans vouloir te fâcher bien sûr…
  • Message par Tromer, mardi 21 avril 2009 à 17h45

  
Merci coignet pour tes réflexions constructives (est-ce un pléonasme pour un architecte ?)
Pourtant je ne partage pas entièrement la vision de "ton œil" quand tu trouves ma première photo "sombre"... moi je la "sentais bien" ainsi en rapport avec ma perception de la scène et mon ressenti au moment de photographier ce mur dans son contexte. En revanche j'entends bien ta vision à travers les courbes et les niveaux. Y a chez moi du boulot :D: je patauge un peu (mais dans mon coin c'est pas trop grave :mrgreen: ) et je tente ici ou là de me documenter. Mais rien ne vaut la leçon par l'exemple; donc je prends ce qui vient, ici ou ailleurs, mais plutôt ici, d'ailleurs...
J'ai pris quelques repères avec Kapture Ouane mais il faut que je m'achète une patience...
Je retourne à l'établi...
  • Message par coignet, mardi 21 avril 2009 à 18h24

  
En attendant, voici une partie de mes dernières collectes de photos, avec une cabane paysanne en Camargue.
Il s'agit cette fois d'une maçonnerie de moellons taillés : le calcaire tendre de la région était débité à la scie, et de nombreux bâtiment sont ainsi bâtis en région d'Arles.





Nikon F2 - 1,4/50 Ai & Agfa Vista 100
  • Message par Proteus, mardi 21 avril 2009 à 21h04

  
Petite parenthèse dans ce fil

Tromer a écrit:

Nb. Je fais pas trop de raw c'est sans doute ce qui explique que mes photos se digèrent moins bien..


Je débute en photo numérique et j'ai décidé de travailler sur des fichiers Raw. Je découvre, patauge, lis les informations glanées sur internet.
Je suis ébahi avec la facilité avec laquelle on peut modifier un paramètre comme la balance des blancs sur un fichier Raw. J'utilise Digital Photo Professional, le logiciel fourni par Canon

Je referme la parenthèse pour laisser parler les pierres :D:
  • Message par Tromer, mardi 5 mai 2009 à 10h57

  
Ils me fascinent...



... et je resterais des heures à leur côté, pour attendre qu'ils me disent leur histoire. Qu'ils me parlent de ceux qui passèrent sans les regarder depuis le jour où, pierre après pierre, ils furent dressés là.



M16
  • Message par coignet, mardi 16 juin 2009 à 22h06

  
Saint-Croix du Verdon



Hasselblad 500 CM & 2,8/80 - Kodak Portra 160VC
  • Message par HB, mercredi 17 juin 2009 à 8h59

  
Je t'ai réveillé l'envie de photographier au Blad ? Belle image, rien à envier au M16 :bla:
  • Message par coignet, mercredi 17 juin 2009 à 9h14

  
Oui, tu l'as réveillée, ainsi que la météo !

Cette envie d'avoir un "Blad" m'est venue progressivement en voyant les photos de Rainer. Ho, je sais bien que l'usage du même appareil ne me rendra pas aussi bon que lui ! Mais j'ai petit à petit compris que l'utilisation d'un matériel si différent amenait à voir aussi différemment. L'appareil photo est à la fois un filtre et un matériel de catalyse entre ce qui est vu et ce qu'on voudrait saisir. La visée, les gestes, le rapport physique à l'engin, et le cadre de l'image : tout est différent.
C'est ainsi qu'après réunion au sommet, les pirates ont acheté un Blad collectif il y a bientôt un an.

Un peu curieusement, c'est pour moi, pour l'instant, un boîtier d'été, quand on se promène plus en décontraction, qu'on prend plus volontier du temps. Je n'aurais pas pensé à l'emmener là par exemple. Mais peut-être changerais-je d'avis l'an prochain ?
  • Message par Tromer, mercredi 17 juin 2009 à 10h23

  

Photo Coignet


Coignet je suis revenu plusieurs fois sur ta dernière photo d'un mur à Sainte Croix du Verdon. Elle a quelque chose de spécial qui demanderait des explications. D'ordinaire les murs que nous rencontrons sur le bord de nos routes ont une certaine "harmonie" ou "symétrie" dans leur construction. Celui-ci semble avoir été construit avec fantaisie; un peu comme si le maçon, ce jour-là, avait laissé des enfants improviser sur une partie de la construction. Je dis cela en raison de la présence des pierres plates qui contrastent avec les gros galets ronds et autres pavés rectangulaires et qui voudraient presque esquisser un dessin. Aurais-tu, par bonheur, ou miracle, une vue plus large de ce mur ou bien des explications qui viendraient étoffer ma curiosité réveillée par cette bladesque vue ?
_____________________________________________________
A la St Hervé tu ne dois pas dans les blés t'aventurer.
  • Message par coignet, mercredi 17 juin 2009 à 12h24

  
Tu as raison, le mur a quelque chose de spécial :D:
Je ne connais pas avec précision Sainte-Croix, où je venais pour la première fois depuis 1976. Je ne puis donc donner des informations précises, et dire avec certitude quelle est l'origine de ce mur, qui est dans sa partie basse un mur de soutènement.

* * *
*
On peut conjecturer ceci :
on observe en bas à gauche un appareil plutôt régulier de moellons taillés avec soin, mais dont la mise en œuvre peut paraître un peu fantaisiste : l'un des blocs est posé à 45°, et des fragments de terres cuites sont utilisées en blocage du parement, deux événements qui ne sont pas en harmonie avec la qualité de la taille des pierres. On peut ainsi supposer qu'il s'agit de pierres en remploi, issues d'une construction antérieure, peut-être d'un ancien mur d'enceinte. Dans la partie supérieure droite, il s'agit de pierres de ramassage, et tout particulièrement de galets, abondants dans le lit du Verdon et sur tout le plateau de Valensole et Riez qui domine Saint-Croix.
On peut alors avancer deux hypothèses :
le parement du mur initial s'est effondré, ses pierres tombées ont été dérobées, et il a été rebâti ultérieurement ; il s'agirait alors d'une réparation ; l'arrêt irrégulier de la partie en moellons taillés donne envie de retenir cette hypothèse ;
l'autre hypothèse serait que le mur a été bâti d'une traite, avec les matériaux disponibles : les pierres en remploi, et les pierres locales de ramassage.
Une autre piste possible serait qu'il s'agit de la partie base résiduelle d'un ancien mur d'enceinte, qui a été reconstruit partiellement en soutènement après sa ruine partielle, soit qu'il ait servi de carrière après la Révolution et ait dû être reconstitué en partie pour servir de nécessaire soutènement, soit que simplement son grand âge l'ait amené à la ruine sans intervention humaine, jusqu'à ce qu'il soit décidé de le rebâtir partiellement pour la même raison.

Ces hypothèses floues sont basées sur les mêmes constats :
— la qualité de taille des moellons qui sont des moellons d'appareil d'un mur qui peut avoir été bâti au XVe ou au XVIe siècle et qui atteste qu'il y a eu un ouvrage savant de commande,
— la présence de calages au moyen de fragments de tuiles de terre cuite qui ne peut être contemporaine d'un ouvrage soigné de ce type,
— et enfin la qualité des matériaux et de la mise en œuvre de l'autre partie du mur, en galets et fragments divers, qui sont le signe d'une construction de type rural.
* * *
*

Une fois fait cet exposé des motifs, on comprendra que la meilleure hypothèse, avant enquête, est celle-ci :
— un beau mur d'enceinte ou autre ouvrage de prestige du XVe ou au XVIe siècle a été ruiné,
— une recontruction d'un mur de soutènement a été faite avec les pierres récupérées sur la ruine,
— soit ce mur à son tour a été ruiné en partie et rebâti avec des galets, soit en raison de l'approvisionnement insuffisant de beaux moellons récupérés, il a été achevé avec des galets.

Est-ce clair ?

_________________________
À la Saint-Médard, tu ne trahiras pas ton regard
  • Message par Tromer, mercredi 17 juin 2009 à 12h55

  
Ou c'est clair au-delà même de mes attentes....Reste que j'aurais aimé en savoir un peu plus sur les alentours.
Bravo pour ton analyse précise et détaillée et tes suppositions bien étayées (mais est-ce étonnant venant de toi ?).

Je continue de garder une petite préférence pour l'histoire du maçon que je vous narre :

Vers les 13h15, l'heure de la sieste arrivant et le cagnard donnant à fond, le maçon sous l'olivier s'alla coucher. Ses petits galopiots s'emparant des outils sur place trouvés, au grè des pierres sur le chemin ramassées, se mirent en tête d'avancer de leur père le travail. Quelle ne fut la surprise de ce dernier qu'à son réveil, ébahi, de voir ainsi son mur achevé et construit. Tout à sa joie de voir la tâche ainsi allégée il décida, pour la prospérité, de ne point plus y retoucher.
Ce que ne dit la fable c'est combien de temps la sieste dura ?
Mais il se dit au village que le bougre et sa chère avaient depuis longtemps l'habitude de faire des siestes prolongées ! C'est sans doute ce qui explique également, qu'autour de la table réunis, ils n'étaient pas moins, père, mère et enfants tous assemblés, une douzaine à fêter la joie et chanter comme le fait le père Souchon : "Rien ne vaut la vie!"
_______________________________________
J'aime les vieux murs, j'y peux rien....
Souchon=vieille famille cévenole on dit aussi Séchan :D:
    Re: Murs de pierre : appareils, textures, couleurs

Amateur de murs...

CANON A1
400TX exposé à 200



  • Message par HB, vendredi 30 juillet 2010 à 8h39

  
Cloé, quand tu auras un moment, jette un oeil sur mes murs colorés :wink:
  • Message par coignet, mercredi 25 août 2010 à 19h05

  
A-t-elle regardé tes murs colorés ?

Pour faire mentir le titre de ce fil, voici un mur sans couleur.



Au-dessus de La Grave.
PrécédentSuivant

en visite : CCbotte et 0 invité(s)
nous disposons de -1966 jours payés pour nous ébattre jusqu'au 31/12/2018
serveur : participer
Le Pirate derniers flux RSS des sujets
forum phpBB - adaptation P I R A T E
nous contacter :
courriel