le Pirate Forum
  • Message par Proteus, samedi 13 février 2010 à 18h58

  
Un très beau travail qui donne envie d'aller à Munich, ville à laquelle je n'ai jamais pensé comme destination ayant des a-priori négatifs :rollr:
  • Message par coignet, lundi 15 février 2010 à 10h47

  
Content que tu apprécies.
Il est vrai que Munich est fort rarement évoquée comme destination de promenade.
La ville est très belle, le centre historique étant encore très délimité dans ses boulevards, accessible par des portes, et renferme de belles architectures médiévales, renaissantes et baroques, qui voisinent, comme savent bien le faire les allemands, avec des architectures contemporaines dont la principale qualité réside dans le mariage entre simplicité des tracés, et recours sans complexe à un vocabulaire architectural très contemporain.
La vie y semble douce, l'accueil est partout souriant, les pâtisseries et les charcuteries délicieuses.

Les quartiers récents, du XVIIIe à nos jours, sont particulièrement aérés, rythmés de parcs et jardins, les cœurs d'îlot sont généralement ouverts et se traversent à pied, même dans des ensembles résidentiels. Ici, pas de codes, pas de caméras, pas d'espaces privés interdits. C'est particulièrement frappant.
La ville est littéralement coupée en deux par un long parc suivant l'Isar, mais le froid terrible qui y régnait (-9°C au soleil à midi) en ce mois de janvier nous a un peu rabattus dans les musées plutôt que dans les espaces urbains et les parcs.
Ceux-ci sont particulièrement riches, et pas trop pris d'assaut.
Pourtant, nous vous avons concocté, n'écoutant que notre courage, un petit sujet dans le froid glacial, à venir bientôt ici :D:

Les environs de Munich sont particulièrement riches en architecture renaissance et baroque. Un futur but de petit voyage d'été ?

  
Voici donc le récit photographique d'une héroïque sortie culturelle dans le froid, effectuée dans l'unique but de procéder à l'édification culturelle des pirates.
:mrgreen:

Il s'agit de leur présenter, dans un état inhabituel, ses structures ayant été conçues pour jouer des transparences avec le ciel et le soleil, l'Olympia Stadium, réalisé pour les jeux olympiques de 1972 par Behnisch & Partners, avec la collaboration pour la conception de la spectaculaire couverture tendue, de Frei Otto, pionnier de ce type de construction.

L'ensemble s'inscrit dans un immense parc arboré, lieu de promenade dominicale.
mun-22 — photo Marielle

Ses abords ne laissent pas, lors de la première approche, imaginer l'ampleur du bâtiment.
mun-37 — photo Marielle

Il est entièrement tendu depuis un ensemble de cables en arc ancré de part et d'autres du stade,
mun-38 — photo coignet

contrebalancés par un réseau rayonnant
mun-39 — photo coignet

depuis l'extérieur jusqu'au cables principaux
mun-40 — photo coignet

qui en décrivent le plan sur un demi-ovale
mun-41 — photo coignet

dont on ne peut appréhender l'ensemble que depuis de rares points de vue.
mun-42 — photo coignet

Qu'il s'agisse de la structure principale, ou de l'ensemble de portes et petits bâtiments qui l'accompagnent
comme en écho, à chaque déplacement sur le site, la perception se modifie, passant de points d'envol
mun-43 — photo coignet

à des points de stabilité formelle.
mun-44 — photo coignet

Photographié au 1,8/50mm et 3,5/28mm à décentrement.
  • Message par Tromer, mardi 16 février 2010 à 11h14

  
C'est beau, c'est bien fait, agréablement commenté. Je dis "Oui" :lol:
Le fait qu'il fasse très froid vous a sans doute donné la possibilité de voir cet ensemble sans "personnages indésirables". Cela renforce le côté descriptif. Cependant les rares silhouettes visibles donnent un peu de vie et une idée de l'échelle à ces décors impressionnants.
Mes préférées 22, 43 et 44.
:D:
  • Message par coignet, mardi 16 février 2010 à 12h29

  
Merci pour ton message !

Lorsque les couvertures transparentes ne sont pas chargées de neige, la perception est totalement différente.
Il y a quelques années, je les avais photographiées en été ; on peut en voir les photos ici.
  • Message par Tromer, mardi 16 février 2010 à 13h09

  
Je les trouve plus "fortes" en noir et blanc.
Rigolos les commentaires de marielle qui à l'époque écrivait sur le site ami : "On attend avec impatience tes autres photos de Bavière et d'Autriche."
P.....5 ans
:mrgreen:
  • Message par marielle, mardi 16 février 2010 à 23h03

  
Tromer
Je les trouve plus "fortes" en noir et blanc.

coignet
Lorsque les couvertures transparentes ne sont pas chargées de neige, la perception est totalement différente.

Oui, je crois que la différence vient essentiellement de ça : la neige couvrant les toitures transparentes, les effets de lumière sont inversés. Les "vagues" blanches des toits ne se détachent pas du blanc du ciel, les transparences n'existent plus et on ne voit plus, finalement, que le "négatif" de ce que l'on voit en été :
En rentrant de Munich après cette vision hivernale, je suis retournée voir les photos de Laurent faites il y a 5 ans (ah, dis donc !!!). C'est étonnant comme un même lieu peut paraître à ce point différent d'une saison à l'autre !

Ces 2 photos pour illustrer mon propos : ce qui est clair en été (le dessous des verrières) devient sombre en hiver, la lumière ne traversant pas la neige, et ce qui est sombre en été (les dessus des verrières) est recouvert de neige en hiver, et se mêle au blanc du ciel.





Photos coignet
  • Message par marielle, jeudi 18 février 2010 à 15h52

  
Entre temps, nous sommes allés nous régaler les yeux à la Neue Pinakothek. Mais il nous faut affronter à nouveau les grands froids pour aller choisir notre brasserie du dernier soir...
mun-45

Il neige fort. J'aime ça !
mun-46

Derrière le Dom, un passant pressé
mun-47

Nous essayons la fameuse Hofbräuhaus. Pour l'ambiance, vaut le détour. Mais pour un resto calme, nous chercherons plus loin...
Il s'est arrêté de neiger !
mun-48

Chez les Augustiner... Nous y sommes déjà allés le premier soir...
mun-49

Finalement, ce sera ici
mun-50

Nikon FM2 + 1,8/50 (sauf mun-48 : essai avec le fameux 3,5-28-PC) + APX 400
  • Message par Tromer, jeudi 18 février 2010 à 16h11

  
Est-ce qu'il fut possible de fumer en terrasse ?

:gaga: J'inaugure le nouveau :mrgreen:

Pour moi la 48 de cette dernière série...
  • Message par JEB, vendredi 19 février 2010 à 14h44

BRAVO LES PIRATES! Tout cela est magistral et d'excellente facture (comme toujours!) :lol: Féérie de neige et d'architecture volante…
Pour une prochaine visite, je vous recommande telle ou telle brasserie de bière, (Münchbrau, je crois bien). Des images fantastiques à faire des cuves gigantesques en cuivre, des chaînes d'embouteillage, etc.
Et puis, pour le contraste, juste après, le camp de Dachau, à quelques kilomètres…
  • Message par coignet, vendredi 19 février 2010 à 21h23

  
Comment résister à de tels commentaires ?
En effet, visiter une grande brasserie doit être fantastique, c'est très tentant dit comme cela.
Dachau ? Je n'en ai pas très envie...
Savoir me suffit, peut-être ai-je tort ?
  • Message par rainer, vendredi 19 février 2010 à 23h27

Très belle serie de cette ville. Bravo à vous deux

  
Une excursion passionnante, c'est vrai que l'Allemagne n'est que trop rarement vue comme une grande destination touristique et culturelle.
En revanche, qu'il me soit permis de radoter : pour la plupart des photos telles qu'elles sont présentées ici, je regrette l'utilisation du noir et blanc, mais nous en avons déjà parlé...
Quelqu'un qui fait des images ne peut pas être rassurant
Raymond Depardon, Errance

Flickr
  • Message par HB, samedi 20 février 2010 à 11h32

  
Très belle promenade photographique, bon dosage, bon cadrage et que ce soit en NB me va bien :wink:
  • Message par orville, samedi 20 février 2010 à 11h44

  
J'ai toujours eu un faible pour les photos de nuit, en ville et si possible sous la neige ; en noir et blanc bien sûr.
"Quand tu ne ris pas tu ne vis pas"
  • Message par coignet, samedi 20 février 2010 à 16h19

  
Jacques Pote exprime quelque regret
qu'il me soit permis de radoter : pour la plupart des photos telles qu'elles sont présentées ici, je regrette l'utilisation du noir et blanc, mais nous en avons déjà parlé...

Radote, mon ami, ne te prive pas. Ne radotons-nous pas tous un peu ?
Je suis très attaché au noir et blanc. Le point de vue esthétique est mineur dans cet attachement. De ce point de vue, je crois pouvoir dire que la distance induite par l'absence de couleur me fait plus paraître les photos que je rapporte ainsi comme le résultat de la tenue d'une sorte de bloc-note de voyage.

Je crois que la principale raison de mon attachement au noir et blanc est affaire de rite. Je développe mes films depuis que j'ai 10 ans, et j'adore cela.
Tu sais que je vois certaines choses plutôt en couleur, et alors, je ne rechigne pas !
Parfois j'ai envie de cette vigueur que donnent les émulsions couleur, parfois de la richesse nouvelle et de la merveilleuse souplesse de la couleur numérique. Pour le récent petit reportage sur la fabrication d'un escalier, je ne voyais bien sûr que la couleur, pour transmettre la richesse des teintes du bois, et numérique de surcroît, pour la finesse infinie des nuances et des détails.

Je vois encore (cela peut évoluer) la photo essentiellement en noir et blanc, par défaut. Je choisis la couleur lorsque je pense qu'elle est incontournable, cela généralement sans hésitation.
Je n'aime vraiment pas l'hésitation : lorsque je photographie, je vois au travers du support utilisé. C'est la raison pour laquelle je ne fais pas de noir et blanc numérique (j'y suis même opposé -à titre personnel, les autres font ce qu'ils veulent).
La tergiversation ("je la fais en NB ou en couleur") me hérisse...
Vous le savez, je suis parfois psycho-rigide...

Nous avons un futur voyage prévu avant l'été. Celui-ci, je ne l'imagine ni en noir et blanc, ni en numérique. Négatif ou diapo sera la question restant à poser.

  
Je connais et j'apprécie ton côté artisan qui aime faire avec ses mains, ton côté cuisinier aussi.

Mais pour ce genre de reportage, je ne suis pas convaincu. J'aime bien le N&B quand il revêt un caractère somptueux, impeccable, indiscutable en quelque sorte. Avec des textures, des veloutés, des demi-teintes, en grand format sur du papier. Ou pour des images graphiques, des compositions épurées, ...

Mais pour des images bloc-note, prises dans la neige ou la nuit, donc trop contrastées, ou quand on peut s'imaginer les lumières magiques que la couleur aurait magnifié, présentées en tout petit format sur internet, je n'accroche pas. Ne te méprends pas, il y en a que j'aime beaucoup, conformes à mes canons ci-dessus.

En fait vous en montrez peut-être trop. D'où les petits formats, forcément, et la noyade dans le nombre qui laisse peu de temps pour les apprécier vraiment, l'oeil sautant de l'une à l'autre avec le scroll...
Quelqu'un qui fait des images ne peut pas être rassurant
Raymond Depardon, Errance

Flickr
  • Message par coignet, samedi 20 février 2010 à 23h05

  
Quand tu parles du nombre, tu as raison. Mais la présentation a été faite en plusieurs fois.
Il y a eu aussi l'envie de jouer avec un texte un peu décalé, qui a amené à montrer une certaine quantité de photos que nous n'aurions pas montrées en étant plus sérieux.

Concernant la couleur, j'aurais pu écrire : "J'aime bien la couleur quand elle revêt un caractère somptueux, impeccable, indiscutable en quelque sorte...

Mais pour des images bloc-note, ...


Bon, je charrie un peu, mais il y a un peu de cela : pour moi, la couleur se situerait à un niveau aristocratiquement supérieur, à ne pas trop galvauder...

  
coignet
Quand tu parles du nombre, tu as raison. Mais la présentation a été faite en plusieurs fois.


Certes, mais au quotidien je n'ai guère le temps de regarder les images dont je dois tout digérer d'un coup, le week-end ou par ci - par là...


coignet
Concernant la couleur, j'aurais pu écrire : "J'aime bien la couleur quand elle revêt un caractère somptueux, impeccable, indiscutable en quelque sorte...

Mais pour des images bloc-note, ...


Bon, je charrie un peu, mais il y a un peu de cela : pour moi, la couleur se situerait à un niveau aristocratiquement supérieur, à ne pas trop galvauder...


Bon débat, mon avis est au contraire que la couleur est banalement sui generis, aujourd'hui comme toujours le ciel est bleu. Si le photographe fait le choix positif de le montrer gris, cela procède d'une intention, consciente ou inconsciente c'est un autre débat.

Il peut y avoir aussi le choix de "l'artisan" qui choisit la technique du N&B car elle s'accompagne de la volonté, donc de l'intention, de mettre en oeuvre un processus de fabrication d'un objet final, par exemple un négatif ou un tirage.

Il peut y avoir aussi le choix d'utiliser un appareil simple, s'apparentant à un outil, donc argentique, dans l'objectif contradictoire de montrer ses images sous forme numérique... Là aussi, sacré débat... :marteau:
Quelqu'un qui fait des images ne peut pas être rassurant
Raymond Depardon, Errance

Flickr
  • Message par orville, dimanche 21 février 2010 à 10h48

  
Jacques, pote
... Là aussi, sacré débat... :marteau:


Je dirais même plus : sacré débat .

"Quand tu ne ris pas tu ne vis pas"

  
Merci pour cette référence, Orville, je connaissais Rouillé mais j'avais zappé ce bouquin.

ça en fera un de plus sur la pile de ma table de nuit...
Quelqu'un qui fait des images ne peut pas être rassurant
Raymond Depardon, Errance

Flickr
  • Message par coignet, dimanche 28 février 2010 à 21h30

  
Jacques, pote
[choix de] la technique du N&B car elle s'accompagne de la volonté, donc de l'intention, de mettre en oeuvre un processus de fabrication d'un objet final (…)
objectif contradictoire de montrer ses images sous forme numérique... Là aussi, sacré débat... :marteau:

Certes, on pourrait souhaiter adapter l'outil à l'internet.
Dans mon cas, j'ai tenté d'adapter internet à nos rencontres virtuelles :wink:

Puis j'utilise les moyens actuels pour montrer des choses que je continue à concevoir et penser comme avant.

Autrefois, je n'aurais jamais eu la possibilité de faire ainsi des sortes de petites publications de ce qui me passe par la tête.
J'ai eu l'espoir, il y a presque 15 ans, de publier une série sur Jumièges. Cela ne s'est jamais fait, et la maturité venant, on a été suffisamment confronté au réel pour savoir que cela n'arrivera jamais.

Internet nous permet, par la légèreté du procédé, de faire ainsi de petites présentations légères.

En diversion, voici la très baroque et très superbe, ainsi que très catholique (et très sainte) Theatiner Kirche de Munich. J'aimerais un jour prendre le temps de photographier vraiment bien ce chef d'œuvre baroque, en couleur bien sûr.

En attendant une future occasion, une dernière salutation photographique très blanche (avec un peu de noir aussi).

mun-51 — photo coignet

Bonne fin de dimanche !

  
Cette image est somptueuse, cette église aussi. Il faudra que nous fassions un tour en Bavière un de ces 4. L'Allemagne est vraiment un pays magnifique. Quand on pense à tout ce qui a été détruit...

Une petite photo de la Chapelle Palatine vue de l'Hôtel de Ville, à Aachen...




Tu as raison Laurent, mieux vaut ne pas trop réfléchir et faire comme on sent. Je suis trop dilettante, en photo, pour être vraiment satisfait...
Quelqu'un qui fait des images ne peut pas être rassurant
Raymond Depardon, Errance

Flickr
Précédent

en visite : CCbotte et 0 invité(s)
nous disposons de -1366 jours payés pour nous ébattre jusqu'au 31/12/2018
serveur : participer
Le Pirate derniers flux RSS des sujets
forum phpBB - adaptation P I R A T E
nous contacter :
courriel