le Pirate Forum
    Lucien Clergue in America (exposition à Arles)
  • Message par coignet, lundi 4 avril 2011 à 19h19

  


Jusqu'au 1er mai 2011, vous pouvez voir à Arles une très belle exposition de photos de Lucien Clergue, au Palais de l'Archevêché d'Arles.

Ce peut être aussi l'occasion de revoir ou découvrir le cloître et l'église Saint-Trophime :D:


Des précisions sur le site de la Ville d'Arles.


Les conditions d'exposition ne sont pas optimales, et de nombreux reflets obligent à faire quelque gymnastique pour voir dans de bonne conditions les nombreux et superbes tirages présentés, mais l'effort en vaut la peine !

Ses déserts, et ses nus sont un plaisir. Clergue a touché à tout, avec une joie et un bonheur apparents.

Particulièrement surprenants sont ses polaroids en grand format.
    Rep : Lucien Clergue in America (exposition à Arles)
  • Message par marielle, lundi 4 avril 2011 à 20h03

  
coignet
a touché à tout, avec une joie et un bonheur apparents.

C'est ce qui frappe le plus dans cette expo : le plaisir évident qu'il prend à photographier et les jolis clins d'oeil à la vie.

Quant à ses photos de désert... encore une raison pour :
- laisser mon appareil au vestiaire lors de mon prochain séjour dans le désert
ou
- repartir dans le désert demain et essayer, encore et encore, et tenter de lui arriver à la cheville
:gaga:
  • Message par Pythéas, lundi 4 avril 2011 à 22h53

Voila qui m'a donné envie de ressortir de l'étagère le livre de Lucien Clergue "Genèse", 1er cadeau de ma future épouse (qui l'est devenue en 1975). "Photographies sur des thèmes d'Amers choisis par Saint-John Perse". Le livre date de la première moitié des années 70. Il mélange les nus, les vagues et le sable. Un bonheur.
Je découvre en troisième de couverture cette précision technique  : « Les prises de vue composant cet ouvrage ont été en majeure partie réalisées à l'aide de l'appareil Minolta SRT 101 équipé des objectifs Minolta MCH Rokkor 50mm, MCH Rokkor SM 55mm, Rokkor 100mm, Télé-Rokkor 200mm. Ni filtre, ni lumière artificielle. Développement selon une technique propre à Lucien Clergue, le révélateur étant plus chaud que d'après les normes habituelles. Chaque film est développé à la main, à l'air libre en 50-80 secondes. »
Les photos sont lumineuses, contrastées, avec beaucoup de détails dans les hautes lumières et avec ce qu'il faut dans les parties sombres pour y donner du relief. Les noirs sont profonds.
Je trouve que dans cet ouvrage, Lucien Clergue aborde le nu comme Michel Ange aborde la peinture : avec une sensibilité de sculpteur.
  • Message par coignet, mardi 5 avril 2011 à 11h00

  
Avait-il été sponsorisé par Minolta ?
:mask:
Cela me fait penser à certains enregistrements de pianistes pour lesquels il est précisé la marque du piano, fourni gracieusement par le facteur.

Ce que tu rapportes du mode de développement de ses films m'intéresse. En sais-tu plus ?
  • Message par Pythéas, mardi 5 avril 2011 à 12h53

Non, malheureusement, je n'en sais pas plus. J'ai recopié in extenso le texte du troisième de couverture.
Je pense effectivement que Minolta a dû lui fournir du matériel. Les focales des optiques utilisées sont des informations intéressantes, même si on voit bien qu'il n'a pas utilisé de grand angle.

en visite : CCbotte et 0 invité(s)
nous disposons de -1887 jours payés pour nous ébattre jusqu'au 31/12/2018
serveur : participer
Le Pirate derniers flux RSS des sujets
forum phpBB - adaptation P I R A T E
nous contacter :
courriel