le Pirate Forum
  • Message par coignet, dimanche 18 novembre 2007 à 15h04

  
Il me semble qu'il y a là l'idée qu'il existe une sorte d'état idéal à préserver.
Evidemment, suivant les époques et les références culturelles, cet idéal évolue.

En tant qu'urbaniste et architecte, je suis confronté presque quotidiennement à cette question, qui n'est jamais posée en termes philosophiques, mais en terme d'évidences assénées : le médiéval c'est beau, le XVIIe aussi, etc.
De plus, depuis quelques années, tout est patrimoine. Vous verrez tel ou tel architecte d'un CAUE (Conseil Architecture Urbanisme Environnement) réclamer, à l'occasion de travaux sur un ensemble immobilier, la sauvegarde d'une vitrine orange des années 1975-78, de peur de commettre un impair, et que plus tard on dise que notre patrimoine méconnu a été détruit...

Cette double idée que tout est patrimoine, et qu'il existe un âge d'or perdu dont les traces sont à graver dans nos villes et nos paysages, font que l'initiative est particulièrement freinée dans notre pays, dont le citoyen moyen est aussi extrêmement frileux devant toute idée d'évolution de son cadre.

Elle est aussi sous-tendue par l'idée que l'homme "d'avant" savait ce qui était beau et bon, et se trouvait plus proche d'un état de nature : le cadre qu'il a produit est donc, ainsi, considéré d'une valeur supérieure à celui qu'il pourrait produire aujourd'hui, et presque, dans l'inconscient collectif, assimilé à un état non seulement de nature, mais de pureté originelle.
  • Message par insoL, dimanche 18 novembre 2007 à 15h32

Je ne suis pas, ou plus, un "spécialiste", mais il me semble que l'on pourrait évaluer les choses selon des critères relativement objectifs.
Par exemple, il serait de notre devoir de conserver des édifices qui témoignent d'un savoir faire particulier ou perdu.
De même pour certains paysages épargnés par la mécanisation ou résultant de certaines pratiques agricoles particulièrement bien adaptées au site.
Mais qui se souvient que les collines couvertes de pins d'Alep étaient cultivées ?
  • Message par BouBou, lundi 19 novembre 2007 à 6h09

Bonjour,

Je n'aime pas particulièrement le contemporain ni le moderne bien que....

Hausmann de son temps ne fut-il pas critiqué ? Lui aussi cassait l'univers du moment, mais aujourd'hui beaucoup pense que c'était un mal nécessaire et somme toute bien réussi.

Je crois que ce qu'il faut à l'architecte c'est créer en conservant ou en mariant le passé et le présent avec gout. J'ai bien aimé l'article qui parle des constructions d'après guerre reconstruire en préservant ce qui est préservable.

J'ai vu casser l'ancienne Gare d'Orléans pour la remplacer par une construction année 1970 (affreuse à mon gout) aujourd'hui on nous en construit une futuriste à base de verrière et d'aluminium elle se marie mieux à l'ensemble et je crois que c'est ce qui compte.

BouBou.
Retour vers Leica.
  • Message par marielle, mercredi 21 novembre 2007 à 7h55

  
Un de mes premiers essais en Infra-Rouge. J'aime assez le côté onirique du rendu (je rêve exceptionnellement en couleur, mes rêves doivent être en infra-rouge)




MP + summilux 50 + Kodak HIE
  • Message par Tromer, jeudi 22 novembre 2007 à 11h24

  
Si on veut on peut chanter :D:

  • Message par Line Piano, jeudi 22 novembre 2007 à 14h02

  
Juste pour se donner la nostalgie de l'été et de la Provence...


  • Message par coignet, jeudi 22 novembre 2007 à 21h36

  
Tromer : toujours très drôle, tu me fais rire chaque jour, c'est précieux !

Line Pianoforte : comment fais-tu pour suggérer ainsi la fraîcheur, dans ce paysage dont on sait qu'il est écrasé sous une chaleur presque insupportable ? Et je sens même l'odeur des lavandes.
  • Message par rainer, jeudi 22 novembre 2007 à 22h20

Il y a des très belles choses. Ce soir, en rentrant du travail, j'ai pris, comme d'habitude le golfe du morbihan et en passent devant l'ile de berder espèré d'avoir encore un peu de lumiere. Il y avait cette superbe mouvement de l'eau par marée montant que j'essaié de bien souligner en exposent la vue le plus longue temps possible.
J'etais oubligé de fermer au max (22) pour avoir les quatre secondes que je voulais.



  • Message par coignet, jeudi 22 novembre 2007 à 23h01

  
Superbe, RP.
Ces paysages du Golfe du Morbihan sont merveilleux, mer intérieure puissante et calme.
  • Message par Line Piano, vendredi 23 novembre 2007 à 10h19

  
Très belles images Rainer. La gamme de gris est très riche.

Pour rester dans l'odeur de lavande :




Bon d'accord. C'est assez "carte postale".
  • Message par insoL, vendredi 23 novembre 2007 à 15h05

@Rainer
Magnifiques "documents", ça c'est de l'eau !
J'espère voir, un jour, ce phénomène.

@Line Piano
Cette fois, je trouve l'odeur de lavande un peu forte (sur mon écran, la couleur est vraiment trop artificielle)
Cordialement.
insoL
  • Message par JYR, dimanche 25 novembre 2007 à 0h11

@ Line Piano : EXTRAORDINAIRE, tu aurais pu fabriquer les décors d'Arthur et les Minimoys ou des Hobbits. Ton univers est vraiment magique... :shock: :pyrhlov: :bise:


@ RP : bravo Rainer, tu as photographié un mascaret. Connu dans la Gironde, l'estuaire français qui amplifie le plus la marée grâce à sa forme en entonnoir, cette "vague" (plutôt un train d'onde) est connue dans plusieurs autres grands fleuves où des surfeurs se plaisent à ne pas la rater. Le mascaret se produit quand la crue du fleuve provoque un barrage temporaire à la marée montante. Le barrage finit par être brisé (car la marée a le dernier mot) et une petite "cascade" se forme instantanément, qui provoque cette onde de choc voyageant vers l'amont de la rivière...

J'ai photographié le mascaret de la baie du Mont Saint Michel au Groin du Sud il y a une dizaine d'années. J'essaierai de retrouver le négatif et de vous le scanner... :?:
"Trois choses me semblent essentielles : l'art, l'amour, la mort." Charles Morgan, Sparkenbroke.
  • Message par garotinho, dimanche 25 novembre 2007 à 13h48

  
On ressent la densité de l'eau, bravo RP !

On parlait un peu plus haut des paysages urbains (ou non urbains) en mutation.
Malheureusement je n'ai pas une photo récente du même paysage, mais voilà Miami photographié par mon père (depuis une voiture) au début de l'année 65.
A la même époque et au même coin, Les Beatles étaient en train de tourner le film Help. Titre prémonitoire ? :roll:




voigtlander, kodachrome
touche pas à mon hamac !
http://barnackla404.blogspot.com/

  
Voilà un paysage tout aussi artificiel que celui du Mont Poupet.
En particulier, on peut remarquer l'étonnante uniformité des champs, obtenue grâce aux intrants chimiques (herbicides sélectifs).
On peut évidemment faire un lien avec le fil OGM : vaut-il mieux l'un ou l'autre ?
Aucun, dirions-nous.
Très bien, alors il faut libéraliser l'agriculture : les surcoûts des traitements sont rendus possibles en partie grâce à l'intervention de l'Etat (PAC). Les africains ne peuvent se payer ni herbicides ni OGM.
Ah zut alors, l'intervention de l'Etat, c'est justement ce qu'on réclame ailleurs (gas-oil pour les pêcheurs, économie encadrée, ...). L'Etat sacré, appelé de tout les voeux de nous autres français ne serait donc pas infaillible ?... :lol: :wink:
La barbe au dessus, ou en dessous ???

Quelqu'un qui fait des images ne peut pas être rassurant
Raymond Depardon, Errance

Flickr
  • Message par nel, jeudi 27 décembre 2007 à 19h18

Fin de promenade hivernale.



J'espère que les nuances de gris sortiront sur vos écrans bande de pirates !

Bonsoir à tous.
Il y a peu j'ai quitté mon paysage urbain habituel pour aller travailler une dizaine de jours dans le Haut-Atlas marocain.
Autour de 1900m d'altitude.

Je voyage beaucoup mais jamais comme "touriste".
Je ne choisis pas mes hôtels et j'ai rarement le choix de la nourriture.
Heureusement, je m'adapte facilement.

J'étais donc dans ce paysage à photographier surtout des gens, et souvent en mouvement.
C'est ce que j'aime faire comme photos.

Au moment de quitter la région je me suis dit "tiens, tu n'as même pas une photo de la montagne seule...".

On remontait un chemin caillouteux, j'étais accroché aux montants du pick-up 4X4 et donc j'ai fait "clic clac" un peu au hasard dans la direction la moins polluée visuellement (mes collègues...).

Je l'ai chargée sur le mac portable, recadrée en style panoramique.

Et puis quand j'ai montré mes photos tout le monde disait "wouah! quelle belle photo". "Tu devrais faire un grand tirage papier"...

Et pourtant je trouve qu'à part le paysage (qui est là depuis fort longtemps), le fait qu'on soit de jour, avec une lumière de fin d'après-midi d'hiver, il n'y a aucune gloire à faire une telle image.
Et pourtant il y en a plein qui aiment ce genre de photos.

Je crois que si je me base sur le plaisir que me donne une photo, en tant que photographe, vient du fait de capter un moment unique, un instant. Mais dans le cas d'un paysage, à part si il se passe quelque chose d'étonnant (cette vague de Rainer ou bien la colonne de nuages de JYR), on sombre rapidement dans la carte postale.

voici cette image:

  • Message par danyves, jeudi 27 décembre 2007 à 20h14

Nel & Philippe VDD

Vos deux photos illustrent parfaitement le texte d'André Lhote sur Le Paysage: incarnation.
  • Message par nel, samedi 29 décembre 2007 à 13h56

une autre, même promenade, un peu avant.

[imp]10021/image.jpg[/img0]
  • Message par beveziers, lundi 31 décembre 2007 à 13h52

Après le golfe du morbihan de Rainer, voici la côte de st guénolé dans le sud finistère...


  
Voilà quelques photos d'un "territoire", comme on dit, qui va se transformer dans les 10 ans qui viennent : le plateau de Saclay, à la limite de l'Essonne, des Yvelines et des Hauts de Seine, au SO de Paris.
Ce plateau agricole, longtemps quasi désert, a vu ainsi s'installer dans les années 50 un centre du CEA et un autre de la DGA, suivi par de très grandes écoles (Polytechnique, Supélec, université Paris 11), tout cela "au milieu des champs".
Traversé par la Nationale 118, c'est un plateau humide, couvert par les argiles à meulières du stampien.

Il est hérissé de châteaux d'eau :



Et abrite les étangs de Saclay, créés au 17ème siècle pour alimenter le parc de Versailles via l'aqueduc de Buc.



Ces étangs artificiels sont aujourd'hui un lieu important de nidification d'oiseaux migrateurs.

A la tombée du jour, les lumières des phares et des stations-services trouent la pénombre...



(Photos Canon EOS40D, 50 1.4)

A la nuit tombée, le halo jaune de l'agglomération parisienne illumine le ciel...



(Photo Canon EOS40D, 28 2.8)
Quelqu'un qui fait des images ne peut pas être rassurant
Raymond Depardon, Errance

Flickr
  • Message par marielle, mardi 22 janvier 2008 à 21h56

  
Pour m'amuser un peu et faire de la photo quasi sans appareil photo :shock2:, j'ai acheté une boîte en plastique avec une lentille en plastique, des boutons en plastique, avec écrit dessus "Holga" et j'y ai inséré un film 24x36 (alors qu'il est prévu d'y insérer des films 120)
Et voilà le premier résultat, qui - toutes proportions gardées, bien sûr - m'a fait penser aux dérives colorimétriques de la photo de JYR de Venise vue d'avion.
On pourrait presque croire à un autochrome, non ?


Holga 120GN + Portra 400NC (ouverture f/11, 1/60 sec)

Initialement, avec mon petit montage d'un film 135 dans un appareil 6x6, j'avais envie de vous montrer des films totalement imprimés, y compris au niveau des trous de la pellicule (croyez-moi, ils le sont, comme ici). Mais mon scanner ne permet pas de vous le montrer :cry: alors l'image est plus "classique", tant pis !
  • Message par Tromer, mercredi 23 janvier 2008 à 9h44

  
Mais c'est très beau tout ça :D:
Je crois comprendre que tu allèges ton sac ; je te propose donc de te reprendre tes deux vieux boitiers argentiques bien trop lourds et dépassés par ta dernière acquisition en plastique. Un prix d'ami Pirate devrait te permettre d'acquérir le scanner qui va bien pour nous faire profiter plus amplement de tes belles aquarelles Holgastiques... :mrgreen:
:cool: Qui a dit qu'il fallait pas vendre quand ça baisse ?
  • Message par coignet, jeudi 24 janvier 2008 à 18h28

  
Pour faire suite aux photos de JYR, et au nouvel Holga de Marielle, je vous propose des photos doublement archéologiques :

un temple antique dans la campagne au sud d'Assouan,



une route vieille de plus de 2000 ans dans le désert du Fayoum,



le désert du Sinaï, visité par des cigognes.



Comment obtenir de telles images ?
S'armer de patience :
aller en Egypte avec votre Nikon F,
conserver vos films Fujichrome (photos 1 et 3), et Kodak Plus-X (photo 2) non développés pendant 20 ans, surtout sans précaution de stockage (donc plusieurs étés très chauds sont nécessaires pour obtenir ce résultat),
puis les développer et les scanner.
  • Message par danyves, jeudi 24 janvier 2008 à 20h32

On peut holganizer ses photos sans Holga :

http://www.holganizer.net

Avec un vieil objectif c'est encore mieux :-)

Ou un plugin dans Photoshop - en anglais- voir la discussion

http://www.lightstalkers.org/make-your- ... rom-holga-
  • Message par rainer, jeudi 24 janvier 2008 à 21h20

Bof, il y a bien des gens qui font du polaroïd avec leur numerique alors rien d'etonnant qu'on imite le Holga. Je vois pas l'interet mais....tant pis.
Je sors une vieille image faite au rollei 3.5f


PrécédentSuivant

en visite : CCbotte, Semrush et 0 invité(s)
nous disposons de -1434 jours payés pour nous ébattre jusqu'au 31/12/2018
serveur : participer
Le Pirate derniers flux RSS des sujets
forum phpBB - adaptation P I R A T E
nous contacter :
courriel