le Pirate Forum
  • Message par coignet, mercredi 3 octobre 2012 à 9h05

  
page précédente, commentant ces photos, insoL a écrit :
Je vote pour la seconde (magnifique).
Mais ce sujet implique fatalement la série, la série, la série … indéfinie … Sauf « miracle » ! (Toujours possible)
Et, j'ai souvenance d'un « photographe d'art » qui photographiait les fientes de mouettes !
C'était très beau … aussi ! Si si !

Généralement, je photographie ce que je vois, et ce n'est pas toujours de la tarte.
Ces micropaysages ne constituent pas une série, mais appartiennent à un thème.

En permanence, j'ai en tête plusieurs échelles de vision, lorsque mes yeux se posent sur les choses, et je perçois tant la globalité de l'environnement dans lequel je me trouve, que des détails, des notations, qui m'évoquent immédiatement des analogies, ou des micro-mondes parallèles, au travers de vues supposant des distorsions de la perception.

Voir en grand le petit est l'effet de l'une de ces distorsions. Comme voir du mouvement, des
détails, du flou, ou des textures.

Dans le cas des micropaysages, le truc peut sembler rapidement bateau, car il s'agit entre autres d'adopter un cadre qui est celui du maquettiste, jouant alors de l'opposition entre géants et lilliputiens.

Mais il s'agit aussi d'une convention, pour représenter des choses que je vois, ce qui me semble résumer globalement la pratique générale de la photographie.
À propos d'architecture, Le Corbusier (par ailleurs un peu cinglé) a réussi une assez belle définition (limitative, comme toute tentative de ce genre) :
L'architecture est le jeu savant, correct et magnifique des volumes assemblés sous la lumière. Nos yeux sont faits pour voir les formes sous la lumière ; les ombres, et les clairs révèlent les formes. [...] (Vers une architecture, 1923)
La photographie serait le jeu (savant) correct (et magnifique) d'assembler des portions de réel dans le cadre sous la lumière...
dans le cadre de l'instant décisif :mg: (Images à la sauvette, Verve, 1952) : On doit situer son appareil dans l’espace par rapport à l’objet, et là commence le grand domaine de la composition.

Pour moi, cet instant décisif n'est pas tant celui où tel ou tel événement est littéralement saisi au vol comme on le dit souvent (un personnage entre dans le champ, etc.), mais celui où se noue l'intime conviction que l'esprit du photographe, le cadre matériel du viseur, et le monde extérieur se rencontrent.

Mon regard se focalise naturellement sur ces petits événements que je photographie, et même dans les quatre photographies postées hier soir, il n'y a pas dans mon esprit série, qui supposerait de refaire plusieurs fois de suite la même chose, mais une vue aérienne (la première), une composition tendant à l'abstraction (la seconde), une tentative de montrer le travail de l'eau et du vent (la troisième), un jeu de rôle, le photographe prenant le point de vue de la fourmi (la dernière).

D'autres de mes séries montrées au fil des années dans ce sujet sont d'une nature différente : certaines par exemple explorent un micro lieu, comme une sorte de reportage. D'autres jouent surtout d'un aspect graphique par analogie (le sel), etc.

Je ne pense pas que cela différencie ces photos d'autres photos faites dans un cadre plus conventionnel, en ce sens qu'elle cherchent à montrer quelque chose que je vois et ressens, le jeu n'étant en ce sens pas abstrait ni réellement formel.

Je n'imagine pas qu'il en soit de même pour le photographe effectuant de belles vues de fientes de pigeons, car c'est la technique (son matériel macro et son sens consommé de l'éclairage par exemple), qui vont en partie faire la photo, lui permettant d'accéder à une vision dépassant la vision humaine (Leica exceeds the perception of the human eye dit la publicité. :mrgreen: )
Mes photos ne dépassent en rien la vision humaine, elles proposent un cadre, tel qu'il me vient naturellement (si l'on peut dire qu'il est naturel de voir dans un cadre, vision de l'esprit induite par la culture, tant picturale et graphique, que photographique).

Enfin, ces photos ne doivent pas plus au hasard que la pratique normale qui consiste à photographier à hauteur d'homme, à faire des reportages ou des portraits.
C'est un thème, qui n'implique pas série, et surtout pas indéfinie, car elle est définie par ce que je vois et souhaite transmettre d'une part, ainsi que par sa conclusion, qui est la réussite ou non du projet... De nombreuses tentatives faites depuis des années ne vous ont pas été montrées ici car je n'y ai pas retrouvé ce que je souhaitais après développement des films, chose en tous points égale aux autres domaines photographiques que je pratique, en dehors de la photographie documentaire, qui est en général exempte de déchets car, tant que ce que je souhaite montrer est sur le cliché et qu'il est correctement exposé et mis au net, je considère alors l'exercice comme réussi.
    Micro réponse
  • Message par Tromer, mercredi 3 octobre 2012 à 10h06

  
Merci.
  • Message par insoL, mercredi 3 octobre 2012 à 10h11

Houlà ! je ne pensais pas que ma petite réflexion mériterait une telle justification … Que je serais bien en peine de donner pour ce qui me concerne.

Mais, à propos de Séries, ce n'était pas le thème (micro-paysages) mais le sujet (traces d'écoulements sur le sable) que je considérais comme indéfini … Sauf « miracle toujours possible » et donc, alors, « hors série ».

En effet, je considère que si La Série peut servir des photos dont aucune ne vaut d'être isolée, elle dessert souvent celles qui peuvent l'être.

Mais bon … ce n'est que mon avis.
Rien ne peut être pensé sans son contraire.
Héraclite
  • Message par Tromer, mercredi 3 octobre 2012 à 10h21

  
... Je n'ai compris ce long post comme une justification mais davantage comme un besoin de partage en toute humilité (ce qui devient assez rare de nos jours) et surtout simplicité.
Pour cela j'admire l'amiral qui prend du temps sur son temps afin de nourrir de son expérience nos parfois misérables pratiques photographiques.
Qu'il en soit donc ici, à nouveau, remercié.
  • Message par coignet, mercredi 3 octobre 2012 à 11h01

  
Disons simplement que j'aime autant palabrer que photographier, et que la remarque d'insoL m'a fourni l'occasion de me livrer à mon vice.
Je trouve son point de vue non dénué de sens, mais ne m'y retrouve pas tout à fait dans le cas présent, sa conclusion tendant à sous-entendre qu'il existerait une vue ultime à réaliser devant un ban de sable, et la mienne qu'il y a plusieurs discours possibles à tenir autour de ce même ban de sable !
:marteau:
  • Message par insoL, mercredi 3 octobre 2012 à 11h27

Je suis nettement moins doué pour « palabrer » et donc d'autant plus intéressé par les « palabres » des plus doués.

Mais je tiens à préciser que si il y a bien « plusieurs discours possibles à tenir autour de ce même ban de sable », je persiste à croire ou à espérer ? que chacun de ces discours peut fournir une « vue ultime », celle qui élimine les autres. :cool:
Rien ne peut être pensé sans son contraire.
Héraclite
  • Message par coignet, mercredi 3 octobre 2012 à 12h52

  
Disons qu'à ce niveau, j'ai livré la vue ultime pour chacun de ces ensemble que j'ai cru devoir identifier… :pyrh:

J'aurais probablement dû en rester à :

vue d'avion



et vue de la fourmi



cette dernière photo ayant le défaut d'avoir un point de vue depuis l'autre rive du grand fleuve, et non au ras de l'eau.
En conséquence, elle se trouve aussi celle de trop.

Oserais-je conclure ce message en indiquant que pour éviter l'effet série, j'avais évité de montrer celle-ci,
qui, pourtant, m'intéresse, tant par le dessin de courbes de niveaux,



que par le jeu optique qu'elle suppose

(mélange de vues originales en négatif ou/et avec rotation à 180°)

Dans son état d'origine, elle ne m'a pas semblé équilibrée.

:salue
  • Message par Tromer, mercredi 3 octobre 2012 à 12h56

  
Ben moi, en relisant tout ce qui précède à tête reposée (si, si ça m'arrive) je réalise combien cette photo m'avait interpellé quelque part au niveau de mon vécu et plus certainement au niveau de mon inconscient... je n'avais pas tout de suite fait le lien entre géant et lilliputien ... comme quoi, il faut sans cesse revenir sur l'image. :cool:
  • Message par orville, mercredi 3 octobre 2012 à 13h14

  
coignet a écrit :
Disons simplement que j'aime autant palabrer que photographier, et que la remarque d'insoL m'a fourni l'occasion de me livrer à mon vice.
Je trouve son point de vue non dénué de sens, mais ne m'y retrouve pas tout à fait dans le cas présent, sa conclusion tendant à sous-entendre qu'il existerait une vue ultime à réaliser devant un ban de sable, et la mienne qu'il y a plusieurs discours possibles à tenir autour de ce même ban de sable !
:marteau:


Vue ultime...fermez le ban. :kl:
"Quand tu ne ris pas tu ne vis pas"
  • Message par coignet, mercredi 3 octobre 2012 à 13h49

  
J'en tombe assis sur mon banc.
  • Message par insoL, mercredi 3 octobre 2012 à 16h02

Ma préférence reste à la « vue  d'avion » ? ou banc de poissons ? ou remous ou … ?
Et, pour les courbes de niveaux, j'apprécie le montage et ses réversibilités (concave-convexe).
Rien ne peut être pensé sans son contraire.
Héraclite
  • Message par sanglier, vendredi 5 octobre 2012 à 19h25

  
En Amazonie , la mangrove vue d'avion.





J'aimerais bien y aller un jour.
  • Message par coignet, vendredi 5 octobre 2012 à 21h02

  
Voilà qui me plait vraiment beaucoup !

Félicitations.
  • Message par Proteus, samedi 6 octobre 2012 à 10h50

  
une première vision rapide m'a évoqué une coupe anatomo-pathologique en immunofluorescence :marteau:
belle image en tout cas :D:
  • Message par orville, samedi 6 octobre 2012 à 11h14

  
ça donne envie d'y aller. :kl:
"Quand tu ne ris pas tu ne vis pas"
  • Message par marielle, samedi 6 octobre 2012 à 12h50

  
C'est ce qu'on appelle la déformation professionnelle, Proteus !

Très beau micro-P, sanglier !! :3:
  • Message par insoL, samedi 6 octobre 2012 à 13h25

Bien vu Marielle :D:
Rien ne peut être pensé sans son contraire.
Héraclite
  • Message par Proteus, dimanche 20 janvier 2013 à 15h15

  
  • Message par sanglier, dimanche 20 janvier 2013 à 17h21

  
personnellement, je trouve cette idée de micro paysage :pic vraiment géniale, et je compte m'y atteler sérieusement

en attendant , un petit tour au sahel en avion


Faudra que j'y aille un jour. Rien que pour la lumière.
  • Message par Proteus, dimanche 20 janvier 2013 à 17h54

  
Belle image, Sanglier
Le mien n'est pas pris d'avion :-x
  • Message par Philippe H, dimanche 20 janvier 2013 à 18h58

  
+1 oui deux belles images
  • Message par sanglier, lundi 21 janvier 2013 à 11h02

  
Proteus a écrit :
Belle image, Sanglier
Le mien n'est pas pris d'avion :-x

le mien non plus, mais bien sur mes 2 pattes.

En tout cas le tien est réussi même sans avion.
    Falaise

  
Bonsoir

  • Message par marielle, lundi 21 janvier 2013 à 22h35

  
Très bon micro-p !
Seul le grain du sable nous renseigne.
Etretat n'est pas loin !
  • Message par Proteus, mardi 22 janvier 2013 à 8h07

  
Très bien vu Philippe
PrécédentSuivant

en visite : CCbotte et 0 invité(s)
nous disposons de -293 jours payés pour nous ébattre jusqu'au 31/12/2018
serveur : participer
Le Pirate derniers flux RSS des sujets
forum phpBB - adaptation P I R A T E
nous contacter :
courriel