Page 90 sur 161

Message Publié : mardi 15 janvier 2013 à 5h02
par paga

Message Publié : mardi 15 janvier 2013 à 9h04
Je vais passer encore pour le coincé de service, mais je n'apprécie pas du tout la manière de cette chaîne de télévision de mettre les rieurs de son côté au dépend de personnes ridiculisées et publiquement humiliées.
On peut exprimer son désaccord et sa position personnelle sans les présenter comme des idiots.

Réflexion du jour

Message Publié : mardi 15 janvier 2013 à 10h28
par Tromer
Je ne pense pas que tu puisses, cher coignet, passer pour le "coincé de service" en t'exprimant ainsi de la sorte suite au lien proposé par notre cousin d'Amérique, que je remercie également. Tu as suffisamment montré, ici comme ailleurs, ta grande liberté de ton, non seulement pour t'exprimer sur des sujets qui te tiennent à cœur, mais également pour offrir à chacun la grande liberté de ne pas être d'accord, et de le dire, dans le respect de chacun.

Pour en revenir à cette dérision utilisée de plus en plus comme arme fatale pour détruire à moindre frais ceux dont on ne partage pas les opinions et la façon de les exprimer, je suis assez d'accord pour dire que cela finit par polluer les débats. J'ai malheureusement maintes fois constaté que le genre d'humour véhiculé par Canal + via "Le grand journal" et les "Guignols de l'info" finissait par modéliser chez les moins réfléchissants (les jeunes mais pas que) une pensée toute faite, sur tout et bien entendu actuellement sur ceux qui étaient dans la rue pour manifester dimanche 13 janvier ... Il faut reconnaître que bien des attitudes portaient à rire, et je ne m'en prive pas moi-même. Je n'ai nullement l'intention ici de me prononcer sur le fond, mais je m'interroge tout de même pour imaginer si une telle "dérision" serait supportée par d'autres confessions dont les communautés sont également représentées en France et dont chacun de nous côtoyons les membres dans nos activités et responsabilités diverses ...

Suite de la réflexion...

Message Publié : mardi 15 janvier 2013 à 10h57
Je regarde très peu la télé mais je connais ces émissions de canal plus.
Je suis toujours étonné de voir tous ces hommes politiques qui semblent se précipiter dans ces émissions en admettant le principe de la dérision. La politique devient spectacle de variétés...
Je partage l'avis de Tromer concernant le prétendu aspect "coincé" de notre ami Coignet

Message Publié : mardi 15 janvier 2013 à 11h06
Merci pour ce commentaire, Tromer mais ...ensuite? Comme tu l'écris, le problème vient principalement de ces "moins réfléchissants" qui avalent, jour après jour, leur patée de pseudo-informations normatives produites par des groupes dont le but premier n'est pas vraiment d'informer et qui sont le plus souvent très éloignés des domaines de connaissances nécessaires au traitement de leurs sujets sans être soumis à la moindre contradiction (pas de "droit de réponse" de même niveau). Il ne me semble pas que le problème soit restreint à une chaine TV ni à ce "mariage pour tous".

Message Publié : mardi 15 janvier 2013 à 11h20
par Tromer
Merci Solange de rebondir de la sorte. L'éducation est sans doute une des solutions ... je m'y suis exercé durant une quinzaine d'année avant de "jeter l'éponge" car on me demandait plus d'être un psy. qu'un instituteur (terme utilisé à l'époque). Se battre contre les "nounous médiatiques" (sic. Jean-Paul II) et offrir autre chose aux jeunes générations est sans doute un des grands défis de ce nouveau siècle. La tâche est rude et pour l'instant j'avoue être un peu pessimiste ...
Mais sans doute serait-il préférable de laisser à ce fil sa vocation première ... et de se retrouver pour poursuivre au bistrot :yx:

Message Publié : mardi 15 janvier 2013 à 12h02
serait-il préférable de laisser à ce fil sa vocation première ... et de se retrouver pour poursuivre au bistrot

L'ensemble du site et un grand bistro, non ?

En tant que détenteur de la machine à couper les fils, je préfère l'utiliser le moins possible, même s'il m'arrive, lorsque cela est suggéré par l'un d'entre vous, de l'utiliser.

Pour suivre cet intéressant débat, il est plus aisée d'en avoir l'origine, qui est le post de photos d'actualités, et d'une émission d'une célèbre chaîne de télévision à péage, dont l'une des activités principales est paraît-il de faire rire.

J'ai parlé du "coincé de service" car, parfois, cette famille de qualificatif suit certaines de mes interventions sur certains sites alors que j'ai exprimé un désaccord devant des attitudes me semblant trop stéréotypées. Ce fût encore récemment le cas, lorsque je me permettai d'avancer un doute concernant le caractère universel de l'érotisme soft.

Ce sujet de société est au moins aussi casse-gueule que celui de la norme érotico-soft, et je suppose que je vais une nouvelle fois agacer, alors je prends les devants.

Il se trouve qu'à défaut d'un consensus général une solide majorité existe au sujet du mariage "pour tous", d'après ce qu'en racontent les sondages, et, surtout, d'après la manière dont le même type de loi a été accepté et adopté récemment dans de très nombreux pays. Ce consensus permet à une chaîne de grande écoute de mettre les rieurs de son côté à peu de frais en ridiculisant les discours discordants. Pourtant, ces discours ont du sens, et correspondent à ce que ressentent profondément des citoyens comme vous et moi.

Je les crois instrumentalisés, et cela mériterait débat, car la référence à l'état naturel du couple me semble particulièrement biaisée (voir ce très intéressant article de Danièle Hervieu-Léger, directrice d'étude à l'EHESS et non novice dans ce type de réflexion — auteur de "Vers un nouveau christianisme" (éd. Cerf, 2008), "Le Retour à la nature" (éd. de l'Aube, 2005) et "Catholicisme, la fin d'un monde" (Bayard, 2003)), mais tout de même, plusieurs centaines de milliers de personnes dans la rue, cela ne peut être traité comme une couillonnade.

Concernant l'attitude générale des animateurs de ce type d'émissions, dont l'audience semble tenir surtout de leur capacité à ridiculiser l'interlocuteur, non seulement cela me dérange, mais il me semble aussi que c'est malsain, d'autant plus que leur force de frappe est encore plus élevée que celle de la simple bien-pensance à l'ancienne qui consiste tout bonnement à asséner ce qui est bon : ils vont plus loin en présentant comme idiot ce qui ne serait pas bon.

Proteus précise qu'il est
… toujours étonné de voir tous ces hommes politiques qui semblent se précipiter dans ces émissions en admettant le principe de la dérision.

Moi aussi, mais je comprends leur ressort : il s'agit de paraître décontracté et avenants, en acceptant d'être traité en public comme je n'accepterai souvent même pas de l'être par mes amis…

Lorsque des groupes d'individus sont ainsi jetés en pâture, tous les soirs, au cours de pesants zappings, ils ne le sont pas de manière consentante et n'ont pas de possibilité de répondre.
Néanmoins, Proteus a raison de souligner cela, car il s'agit en effet un peu de la même manière de rendre tout dérisoire, et de rejeter tout débat par rapport à une manière imposée de voir le monde.

Quelques questions :
  1. Que veut dire Solange lorsqu'elle écrit : mais ... ensuite ?
  2. à quoi fait allusion Tromer lorsqu'il parle des nounous médiatiques et de Jean-Paul II ?

Citation

Message Publié : mardi 15 janvier 2013 à 13h41
par Tromer
Dans une lettre adressée aux familles mais aussi aux médias et aux autorités publiques en janvier 2004, Jean-Paul II, abordant les richesses mais aussi les dangers que pouvaient représenter auprès des plus fragiles (les enfants entre autres), les médias (en général) a utilisé, en parlant de la télévision, l'expression "nounou électronique" ... j'ai un peu déformé la citation :rollr:

Message Publié : mardi 15 janvier 2013 à 16h50
par paga
coignet a écrit :
Je vais passer encore pour le coincé de service, mais je n'apprécie pas du tout la manière de cette chaîne de télévision de mettre les rieurs de son côté au dépend de personnes ridiculisées et publiquement humiliées.
On peut exprimer son désaccord et sa position personnelle sans les présenter comme des idiots.


Je ne pense pas que tu sois coincé, je pense - respectueusement :wink: - que tu te trompes un peu de débat.

Ton "appréciation" sur la dérision et du style zapping n'est un problème que si:

    1) c'est la seule façon de s'informer et surtout si
    2) les vrais journalistes ne font pas leur boulot et enfin
    3) on considère que dérision et humiliation sont forcement la même chose.


#1/ ça pourrait être un problème pour certains, mais il se résoudra pas en supprimant les émissions zappantes en question, car si on ne réalise pas que ces émissions ne sont pas de l'information mais du divertissement avant tout, alors on ne s'informe pas, on passe juste le temps. Chacun est libre de trouver ses sources, cette liberté peut parfois engendrer de la paresse, intellectuelle, ou aussi parfois c'est vrai, de saturation (trop d'info = pas d'info)

#3/ je pense que ça dépend de qui et avec qui on parle: des hommes/femmes publiques (Depardieu? Brigitte Bardot?) et politiques (Cope, Lepen, Sarkozy, Hollande etc...) ou des gens anonymes (des manifestants qui mine de rien veulent imposer leur vision de la famille, leur morale, leurs croyances, ou leurs revendications a des droits, etc...) aux autres, avec des slogans et des panneaux plus ou moins cons et réducteurs, dans tout les cas des opinions prédigérés pour choquer, frapper, faire passer un message vite, parfois en force; certainement pour avoir une discussion entre opposants sympathiques autour d'une tasse de thé (je dis ça pour les manif "pour" et a propos des manif "contre").

#2/ c'est ça qui est grave. Que les vrais journalistes ne fassent pas leur boulot, qu'il dansent la valse de la mise en scène marketing politique, essentiellement avec le pouvoir en place, qu'ils ne fassent pas l'effort d’enquêter véritablement, d'exposer les faits, d'exposer les mensonges etc... Les émissions satiriques se permettent d'aller en coulisse, de faire du hors champ, de poser des questions hors scénario mis en scène imposé par la relation incestueuse avec le sujet enquêté, le cadrage dans lequel les soit disant "vrais journalistes" se complaisent. Ça n'est pas une exclusivité Gauloise que la presse couche avec le pouvoir en place, ou avec la bonne morale en place...

Voila le vrai scandale a mon (humble) avis.

:salue



PS: j’insère une citation tirée de mon dernier lien ci-dessus...

"Les Infotainments sont considérés comme une nouvelle pratique médiatique. Ils sont basés sur une
hypermédiatisation car ils utilisent une combinaison de textes, sons, images, vidéos et animations. Ils
recèlent une nouvelle forme médiatique axée sur le sensationnalisme autant que sur une saturation de
certaines images notamment à travers leur visibilité et leur diffusion massive dans les médias sociaux.
L’utilisation de fausses nouvelles (fake-news) et de parodies sur un ton satirique permet notamment à Jon
Stewart du Daily Show de mettre en lumière les biais de l’information journalistique telle que présentée
par Glenn Beck et Bill O’Reilly de Fox News. Ces parodies exposent les limites de leurs émissions et la
désillusion face à ces espaces médiatiques incapables de fournir une information adéquate et neutre. C’est
en ce sens qu’ils participent à une remédiatisation de la guerre culturelle."

Message Publié : mardi 15 janvier 2013 à 18h32
par insoL
Et bien, moi, je suis « coincé » ! Et pas un peu !
Je ne connaissais pas ce « Petit » journal et je n'ai pas regardé au delà des premières grimaces du présentateur.
Je ne me prononcerai donc pas sur le « contenu » mais, du coup, je vois d'un œil plus favorable certaines « grandes » chaînes. C'est déjà ça de gagné.

Message Publié : mardi 15 janvier 2013 à 18h35
Ach so !
Je regarde si peu la télévision (pas allumée depuis au moins un an…) que je peux être mauvais juge.

Concernant ton point 3), il m'a semblé que la succession de petits zappings d'interview était surtout de nature à ridiculiser les manifestants, ce qui ne me semble pas utile pour exprimer un point de vue.
Si cela n'est que dérision, y-a-t-il une présentation semblable de la manifestation du 17 décembre des "pour" ?

Message Publié : mardi 15 janvier 2013 à 19h17
par paga
coignet a écrit :
Si cela n'est que dérision, y-a-t-il une présentation semblable de la manifestation du 17 décembre des "pour" ?


Je l'ignore, car je ne regarde pas beaucoup la télé non plus, en particulier la TV française :-x

Message Publié : mardi 15 janvier 2013 à 19h26
Mon chat qui est sous perf.



Aujourd'hui ça va mieux.

Débat à la c..

Message Publié : mardi 15 janvier 2013 à 19h28
par Tromer
Les "pour" sont également brocardés mais avec un petit quelque chose d'affectueux qui ne laisse en rien douter du parti pris des auteurs du reportage et de ceux qui le commentent. Mais pas de surprise ... c'est tellement évident !
Quant à ce genre d'émission c'est hélas devenu l'endroit où il faut être pour se montrer en jouant le jeu du "je peux même vous supporter vous et vos blagues à la c.. pour montrer que je suis grave trop cool" Les attaché(e)s de presse se battent pour y faire venir leur poulain comme autre fois on allait de bon cœur chez Pivot, à 7/7 et autres émissions dominicales de "référence".
Mais je dis ça ...
PS. Je souhaite un prompt rétablissement au chat d'orville :-)

Message Publié : mardi 15 janvier 2013 à 23h57
De mon côté, j'ai compris ce soir, lors d'une conversation détendue ne devant à l'origine pas mener là, que je suis en effet coincé.
En fait, c'est très drôle.

Je me garderai donc de donner mon avis à l'avenir.

Message Publié : mercredi 16 janvier 2013 à 1h41
par paga
Certains de ces shows de Infotainements sont plutôt bons... en fait ce sont les seuls qui posent les bonnes questions.
Exemple, sur le controle des armes a feux aux US, John Stewart (professeur de journalisme reconvertit en comique):
http://www.thedailyshow.com/full-episod ... mcchrystal

Message Publié : mercredi 16 janvier 2013 à 9h58
par Tromer
coignet se livre en confidence
Je me garderai donc de donner mon avis à l'avenir.

Combien de temps va-t-il tenir :huhu:
En même temps ce serait dommage ...

Message Publié : mercredi 16 janvier 2013 à 10h37
coignet a écrit :
...Je me garderai donc de donner mon avis à l'avenir.
C'est du terrorisme intellectuel! :gaga: :kl:

Quel est le tableau clinique d'une personne coincée?
Comment Coignet a-t-il pris conscience qu'il le serait?
En quoi cela serait-il drôle?
Que va-t-il se passer, maintenant?

Message Publié : mercredi 16 janvier 2013 à 15h10
Donner un avis nuancé permettant de ne pas dire trop d'âneries est bien difficile.
J'ai là raté mon coup.

Ce qui est drôle ? L'émission évoquée en haut de page.
J'ai eu l'occasion, parfaitement par hasard, (sisi ouioui), qu'on me la cite en exemple de quelque chose de fort drôle hier soir, ceci de la bouche d'une personne pas du tout bête ni inculte.

J'ai ainsi compris que je suis totalement décalé de la réalité de mon temps, et que je venais de faire plusieurs posts pas loin d'être ridicules.
Comme on ne peut pas effacer ce qu'on a fait, je me propose de ne plus parler sur ce sujet que je ne maîtrise manifestement pas ! :marteau:

:-x

Ce qu'il va se passer ? Mais rien !
À vos photos !

Bonne journée à tous.

Coincé ? Les immeubles aussi...

Message Publié : mercredi 16 janvier 2013 à 19h23
par Piga
coignet a écrit :
Ce qu'il va se passer ? Mais rien !
À vos photos !


Voici, voici, pour une transition de sujet en douceur, cette maison coincée entre deux autres (quai Voltaire, je crois) :


Message Publié : mercredi 16 janvier 2013 à 20h06
par HB
Oui, je crois qu'il vaut mieux se remettre à photographier :D:

Message Publié : mercredi 16 janvier 2013 à 22h58
Voici une transition d'une grande élégance !

J'aime beaucoup observer ces accidents urbains.

Message Publié : jeudi 17 janvier 2013 à 0h00

Message Publié : jeudi 17 janvier 2013 à 1h07
par paga
un autre genre d'accident... (vu d'en bas):



:salue

Message Publié : jeudi 17 janvier 2013 à 8h14
Quel contraste dans vos deux dernières photos, chez les pauvres & chez les riches !

Dans ce cas de NY je ne parlerais pas d'« accident » dans le même sens.
Cette photo parisienne montre le résultat d'un échec foncier, les regroupements parcellaires n'ayant pas été menés à terme, probablement en raison de la résistance ponctuelle d'un propriétaire.