le Pirate Forum
    Illusion ou simulacre ?
  • Message par Piga, jeudi 14 avril 2016 à 16h41

  
En vue de tirer les choses au clerc clair, je me suis rendu aujourd'hui au MNHN :



Il y a quelques belles météorites (sous lesquelles il était préférable de ne pas se trouver au moment de l'impact) ; mais aucune qui corresponde, de près ou de loin, à celles que j'ai vues (ou cru voir ???) hier



Alors j'ai demandé à être reçu par les conservateurs de la galerie, Mme Agathe Béryl et M. Pierre Deroche. Ils n'avaient pas connaissance de cette soi-disant pluie de météorites et doutent fort qu'elle ait pu se produire, aucun Troyen (pas ceux de Berlioz, ceux de Jupiter) n'ayant pu croiser l'orbite de la terre à cette période.

Alors ??? Illusion (mais je n'avais bu que du jus de pomme) ? Simulacre ? Mais à qui profiterait un tel subterfuge (qui, comme le rappelle Albator, a retiré pas mal d'€€€ de la poche du contribuable) ? Le mystère reste entier.

Tiens, j'ai tourné la page...
Plog
  • Message par Albator, jeudi 14 avril 2016 à 19h22

Photographe japonais
Tiens, les produits de leurs fouilles ne sont pas déposées dans de vieilles caisses ?
Ça tord le cou à une légende. Déçu, je suis.



    Poursuite de mes recherches
  • Message par Piga, vendredi 15 avril 2016 à 18h37

  
Continuant mes recherches sur les météorites (ou supposées telles) du 13ème arrondissement de Paris, j'ai trouvé une intéressante information :



Alors, j'ai foncé jusqu'au boulevard Saint Michel :



Je me suis précipité au deuxième étage :



Et j'ai découvert ce splendide musée, dans lequel il y a plus de 4000 spécimens exposés (et environ 100 000 dans les tiroirs), ce qui fait de lui un des 5 plus importants musées de minéralogie au monde :



Il y a de très belles pierres (sans doute issues de curieuses fouilles) :



Et quelques météorites (pour la prochaine exposition, beaucoup d'autres seront prêtés par d'autres institutions, ainsi que des collectionneurs privés) :



J'ai fait part au responsable des collections de ma découverte de curieuses pierres du côté de la BnF, et il a paru très intéressé. Je confie donc la recherche sur ce point à l'élite scientifique de notre pays. Peut-être en mai aurons-nous de nouvelles informations ?

Edit : ...et au passage j'ai compris le sens de l'expression "someone had clown for breakfast today"
:bla:
Plog
  • Message par Albator, samedi 16 avril 2016 à 0h27

Photographe japonais
C'est pas pire que le black pudding.




    Villa Hennebique (1903)
  • Message par Piga, samedi 16 avril 2016 à 17h56

  


Plog
  • Message par sanglier, dimanche 17 avril 2016 à 9h20

  
Content de les revoir

  • Message par Proteus, dimanche 17 avril 2016 à 10h54

  
Nous aussi :lol:
    Moi z-aussi !
  • Message par Piga, dimanche 17 avril 2016 à 12h02

  


Plog
  • Message par sanglier, dimanche 17 avril 2016 à 13h03

  
Sympa ces petits canards, un renard les attend :mask:
    Plagiat !
  • Message par jbz, dimanche 17 avril 2016 à 14h01

  
Piga, ça n'est pas bien de plagier les petits camarades.

Cette photo, je l'avais déjà faite avec mon Robot Junior et son Télé-Xenar 75/3,8 en novembre 1964.



Une fois n'est pas coutume, je donne quelques indications techniques: Ilford HPS (pas HP5), probablement développé au 10/100/1000.

Je venais d'acheter le télé d'occasion dans la boutique qui faisait l'angle de le rue de Rome et de la rue de Madrid. Il était marqué "Luftwaffe", ce qui m'avait valu, quand je lui ai cherché un paresoleil en Allemagne quelques temps plus tard, une remarque acerbe (comme disent les Croates) de la part du commerçant.

Bon, la photo de Piga a fait tilt ! Je me suis souvenu de la mienne, j'ai fouillé dans mes classeurs à négatifs, et hop !
  • Message par sanglier, dimanche 17 avril 2016 à 20h03

  
Le jaune de saison est aussi de retour
  • Message par Proteus, dimanche 17 avril 2016 à 20h19

  
Nous sommes en retard ne Lorraine :exas:
  • Message par Piga, lundi 18 avril 2016 à 18h34

  
Ce matin, prémices d'une belle journée


Alors, je lui ai fait prendre l'air


Mais, une fois développées, les photos prises ce jour ne seront plus des photos du jour :marteau:
Plog
  • Message par Proteus, lundi 18 avril 2016 à 20h03

  
Peux-tu nous en dire en peu plus sur cette magnifique chambre?
  • Message par Piga, lundi 18 avril 2016 à 21h20

  
Ebony 45SU
Plus légère qu'une Master Technika, moins qu'une petite Folding genre Wista, mais tous les mouvements nécessaires. Et économe avec ça : seulement 6 plan-films aux 10 km cet après-midi :pique:
Plog
    Caprice royal...
  • Message par Piga, mardi 19 avril 2016 à 18h51

  


Plog
  • Message par coignet, mercredi 20 avril 2016 à 7h13

  
Pourrais-tu nous en dire plus ? Je ne connais pas ce caprice ni sa localisation.
  • Message par Piga, mercredi 20 avril 2016 à 8h29

  
Il s'agit de l'aqueduc destiné à faire passer les eaux de l'Eure, captée bien en amont, au-dessus de l'Eure à Maintenon :


Louis XIV souhaitait en effet alimenter en eau vive les fontaines, bassins et cascades du parc de Versailles, et ni la machine de Marly ni les eaux du plateau de Saclay ne suffisaient à satisfaire ce royal caprice. Aussi un appel à projets, comme on dirait maintenant, avait-il été lancé en 1683 et les géomètres de l'Académie des Sciences avaient découvert que l'on pouvait faire parvenir les eaux de l'Eure par gravitation jusqu'à Versailles, moyennant un canal de 80 kilomètres. Un aqueduc à trois étages, sur une hauteur de 73 m. devait traverser la vallée de l'Eure à Maintenon, l'idée d'un siphon ayant été écartée, la royale volonté étant d'amener les eaux de l'Eure par le chemin des airs (et de surpasser les aqueducs des Romains). Finalement l'aqueduc n'aura qu'un étage qui supportera le siphon. Et les travaux ne seront jamais achevés car en 1695 les caisses étaient vides, il reste toujours 29 km de canaux à construire...

Outre la performance architecturale de cet aqueduc, je suis surtout épaté que l'on ait pu, avec les outils du 17ème siècle, concevoir un tel projet ; les géomètres d'alors n'avaient ni cartes avec des niveaux précis, ni GPS, ni pointeurs laser...
Plog
  • Message par coignet, mercredi 20 avril 2016 à 9h27

  
Superbe, merci.
J'irai voir cela. J'ignorais que cet aqueduc existait encore partiellement.

Ces concepteurs étaient en effet très bons, mais je ne suis pas spécialement épaté par cet aspect là, car il n'y a vraiment pas longtemps que nous utilisons des outils numériques pour implanter, et l'application de la géométrie élémentaire menée avec rigueur permet beaucoup de choses.
En revanche, je suis admiratif de l'élégance de ces ouvrages.
  • Message par Albator, mercredi 20 avril 2016 à 11h07

Photographe japonais
Sur la seconde image, il a l'air assez massif.




  • Message par Milou, mercredi 20 avril 2016 à 17h54

Far from the picture
  
:kl:
Oufti !
Les lapins sont toujours en retard
  • Message par Piga, mercredi 20 avril 2016 à 22h56

  
Aujourd'hui une amie japonaise, en France pour quelques mois, me demandait s'il y a encore des maisons à Paris - entendons nous, pas celles de Marthe Richard, mais celles comme des qui subsistent dans toutes les mégapoles japonaise (Yanaka à Tokyo par exemple).

Alors je l'ai amenée à la cité florale ; et, comme elle a quitté le Japon avant Hanami, nous avons pu faire d'une pierre deux coups !


Et ensuite, pour parfaire son sens de la géographie, je lui ai montré que la Petite Alsace (en bas) peut être proche de la Petite Russie (en haut) :



Edit : Il était temps, à 5' près la photo du jour aurait pu être celle de la veille :bla:
Plog
  • Message par Piga, jeudi 21 avril 2016 à 17h23

  
coignet a écrit :
...l'application de la géométrie élémentaire menée avec rigueur permet beaucoup de choses.

Bien sûr le Taulier a raison, quelques principes élémentaires de géométrie pythagoricienne suffisent pour ces calculs. Du reste les Perses, Grecs, Romains et bien d'autres nous en ont donné de belles démonstrations (Pont du Gard…). À Paris même, l'aqueduc de Lutèce existe depuis près de deux millénaires, et son tracé a été partiellement repris par l'aqueduc Médicis ou aqueduc des Eaux d'Arcueil. Je suis allé aujourd'hui à la recherche de ses vestiges :


Je reste quand même bluffé par le travail des géomètres qui avaient conçu la dérivation de l'Eure : car elle était destinée initialement à être entièrement à l'air libre, sans aucun siphon. Aussi l'itinéraire retenu n'est-il pas rectiligne, mais utilise au mieux les reliefs du terrain pour, avec une déclivité voisine de 1 mètre par kilomètre, amener les eaux à Versailles par "simple" gravitation.
Plog
  • Message par orville, jeudi 21 avril 2016 à 18h12

  
Encore heureux que les sourds-muets aient l'usage du regard.
"Quand tu ne ris pas tu ne vis pas"
    Curiosité, où nous entraînes-tu ?
  • Message par Piga, vendredi 22 avril 2016 à 18h16

  
C'est normal : ne dit-on pas que l'eau "sourd" de terre ?

Bon, OK, ce fut laborieux, et ce n'est pas à la hauteur de l'excellente remarque d'orville

Ma curiosité ayant été aiguisée par l'observation de coignet j'ai, tout soudain, été pris d'une grande soif de Savoir. Alors j'ai cherché des traces d'aqueduc romain pas trop loin de chez moi, et j'ai trouvé celles de l'aqueduc de Lutèce. À Arcueil en subsistent quelques arches, partiellement englobées dans le château de l'Arc, et qui ont sans doute donné son nom à ce village. L’aqueduc Médicis n'a pas réutilisé ces arches, mais a été construit juste à côté. Et enfin, l'aqueduc de la Vanne s'appuie partiellement sur l'aqueduc Médicis.




Les hauteurs différentes de ces ouvrages d'art correspondent à leurs différentes destinations : l'aqueduc de Lutèce fournissait en eau les Thermes de Cluny et, sans doute, les Arènes de Lutèce lorsque des joutes nautiques y étaient organisées (ce qui n'est pas prouvé). L'aqueduc Médicis, les fontaines du jardin du Luxembourg, légèrement plus hautes que les Thermes et les Arènes. Et enfin, l'aqueduc de la Vanne alimente les réservoirs de Montsouris, encore plus haut. Mais les différentes canalisations, depuis Arcueil, suivent des chemins voisins.

Poursuivant mes pérégrinations j'ai trouvé une section de l'aqueduc Médicis, rue de l'Empereur Valentinien (j'ignorais jusqu'à ce jour l'existence de cette rue), mise à jour lors de l'aménagement de la ZAC Alésia-Montsouris.


Et à une trentaine de mètres de distance et environ 2 mètres plus bas, un fragment de l'aqueduc romain, pas aussi bien mis en valeur.


Au terme de cette promenade archéologique il me reste une question : l'eau et le vin ont des caractéristiques physiques de fluidité identiques ; alors, comment se fait-il que l'eau se déplace par simple gravitation alors que pour le vin il faut lever le coude ?
Plog
PrécédentSuivant

en visite : CCbotte et 0 invité(s)
nous disposons de -659 jours payés pour nous ébattre jusqu'au 31/12/2018
serveur : participer
Le Pirate derniers flux RSS des sujets
forum phpBB - adaptation P I R A T E
nous contacter :
courriel