le Pirate Forum
    Architecture, structure, forme et fonction ?
  • Message par Leon Tarac, vendredi 7 novembre 2008 à 19h10

Cette discussion a commencé à propos du sujet de photos d'art-chitecture lancé par Souriceau Lurkant. Elle a été déplacée ici, pour rester dans un cadre plus photographique dans le sujet d'origine.

la maintenance
________________________________


Bonjour
Sympa mais une petite chose :
n'oubliez pas la présence d'un homo Sapiens sur vos cadrages, question d'échelle et nécessité vitale car de l'archi sans personne dedans c'est un peu contre nature ou gratuit, mais bon pourquoi pas !!
Par ailleurs la question fondamentale sera toujours :
est ce que c'est le lieu qui fonde le projet ou le projet qui fonde le lieu.

Enjeu critique et doctrinal !!!
@+
Léon le magnifique
  • Message par coignet, vendredi 7 novembre 2008 à 19h47

  
:cool: :!:
Alors là !
Vous nous épatez.
De l'architecture avec des gens dedans ? Mais partout, tout le temps, moi chez moi, par exemple, ou au boulot, ou à la gare.
J'avais compris ce sujet "art" chi(c) tek t'hure lancé par notre Souriceau comme l'occasion, tout au contraire, de retranscrire des jeux photographiques purs, sur la base d'objets architecturaux plus ou moins réussis : les photos d'insoL en sont une particulièrement bonne expression, inventant une plastique photographique à partir de médiocres bâtiments sitôt construits sitôt démodés... et pas très habitables. Ou celles de Nel qui montrent de l'architecture telle qu'on ne la voit jamais en vrai.

Dans ce sujet, la question n'est pas :
est ce que c'est le lieu qui fonde le projet ou le projet qui fonde le lieu
mais :
est ce que c'est la photo qui fonde l'archi ou l'archi qui fonde la photo.
:pyrh:

Peut-être faut-il lancer un autre sujet, dans la rubrique société de ce beau forum ?
  • Message par Leon Tarac, vendredi 7 novembre 2008 à 22h11

Bonsoir!
Bonsoir !

La question posée par souriceau Lurkant était
" ......comment une photo peut elle représenter non pas un bâtiment mais
(ce que j'imagine être) le travail de l' architecte."

Et une des réponses pourrait être

Non pas en montrant des façades mais en montrant l'appropriation de l'espace par ceux pour lesquels il est destiné.
La façade n'étant qu'une simple résultante très secondaire d' un ensemble de paramètre bien plus intéressants.

Un exemple : Le travail de l'architecte pour ce qui concerne l'espace urbain et bien mieux illustré avec les photos de Rainer montrant la population dans les rues de Vannes et la manière dont elle s'approprie l'espace public que des photos de bancs ou de pavés sous la pluie.

Ceci étant dit comme dirait l'autre l'agence est fermée et le bar est ouvert.

@+
Léon le Magnifique

Ps: Je cherche un scan type Nikon ou autre pour participer à vos agapes bien sympathiques.
  • Message par coignet, vendredi 7 novembre 2008 à 23h25

  
Ce que disant, Souriceau complétait en parlant de jeux de lignes et de masques.

Le discours sur l'appropriation de l'espace est l'un des discours éculés de la profession.
A mon avis, un espace s'approprie "bien" s'il est conçu "proprement", "honnêtement" : pas n'importe où, pas par n'importe qui.
Ce travail de conception repose en partie sur ce à quoi fait allusion Souriceau : un travail concernant l'ossature de cet espace, ouvert ou fermé, reposant à la fois sur des recettes éprouvées, des codes, et des modes, et un travail sur son habillage, particulièrement dépendant des modes.
Aujourd'hui, la vieille pierre est à la mode. Il n'y a même pas 40 ans, elle était à détruire.

Souriceau s'amuse, à la suite, à montrer un cadre architectural ordonnancé, habillé de manière fort datée.

D'autres, dans les jours et semaines qui suivent, ont continué à broder sur ce thème ou d'autres, dans un cadre restant particulièrement photographique (ou peut-être plus simplement photogénique ?)

Alors, en effet, dans ces images, ce n'est pas de vécu qu'il s'agit.
C'est la raison pour laquelle, j'invite ceux qui y croient, à montrer de l'architecture en fonction de son vécu.
Moi, je n'y crois pas. En dehors de quelques cadres bien particuliers, comme l'Alcázar de Séville, les couvents ou les tribunaux, je ne crois pas que l'architecture soit réellement conçue en fonction du vécu.

Si on pouvait me prouver cela, je serais prêt à suivre, surtout si on pouvait me le prouver photographiquement (car il s'agit ici bien d'un sujet photographique), mais assurément pas dans ce sujet, dont ce n'est pas le thème.

Concernant les photos de Rainer, pour moi, le thème n'est certainement pas l'architecture, mais le rapport mystérieux qui se noue entre Rainer et ses contemporains.

Ceci dit : bienvenue ici.
:pyrh:

Un peu d'architecture avec de gens dedans ?
C'est ici
ou là :mrgreen:

Bonsoir!
bonsoir!
bonsoir!

Ce soir c' est Charrette

On ne peut dissocier l'ossature de l'habillage car c' est indécent, et
on finirait par croire, ce que certains souhaiteraient, que les architectes sont des colleurs de papier peint.
Papier peint mur rideau, ou photos d'un paysage de forêt collé sur une
façade en structure métallique!!!
Il ford ou Brovira sur une paroi en béton ! Pourquoi pas.
Papier peint neo classique sur de la briquette !!!!
Très chic.
Cependant on ne peut nier la validité du triptyque Structure / Forme / Fonction
et on admettra alors que les ouvrages qui perdurent sont ceux qui répondent à
ces trois conditions.A. Alto / Piano / Mies/ Zumthor.....etc.
Et très humblement on admettra que l'Eskimo dans son igloo est l' exemple même d' une appropriation
de l 'espace réussi ou la forme est l 'illustration de la structure au service d' une fonction et ce brave eskimo
il n' a pas à recourir à l' "académie" pour créer son habitat
De même que et l' exemple est navrant, j' en conviens pour tout un tas d'autres raisons, que le SDF dans son
Habitat en carton. Structure instable/Matériau fragile/fonction éphémère. Ou le plateau Beaubourg ; bâtiment
bien mieux intégré au site que Notre dame qui, rappelons le , au moment ou elle a été construite émergeait d' un immonde cloaque composé d' une sorte de bidonville en bois deux étages maximum.( cf Notre Dame de Paris V. Hugo que j' ai pas relu depuis.... la terminale)
Ceci étant dit entre Notre Dame et Beaubourg aucune différence ils sont tous les deux le reflet du fameux triptyque Structure / Forme / Fonction , chacun en relation avec son époque.

Ce qui est intéressant dans l' emploi de la pierre ce n'est pas seulement le mode constructif mais si on l'emploie hors contexte; c'est ce qui est dit avec ce matériau. Texture, coloris, matière mais aussi et principalement masse inertie, stabilité et bien évidement mode de production du cadre bâti.Les matériaux sont ni plus ni moins que les éléments du discours de l' architecte.

Ce débat risque de lasser et je ne voudrais pas abuser "de mon temps d' antenne" d' autant plus qu'il règne sur ce site un esprit de liberté et d'innovation très motivant, mais au plaisir de continuer ailleurs à votre convenance.
@+

Léon le Génial Magnifique :bla:

ps1: C' est grâce à la photo que nous conversons.Et pas l' archi.
ps2:Les photos de Rainer me séduise car en plus du regard porté il y a la ville derrière et vu du caniveau ,du trottoir ou des remparts le site est présent ( appréciation personnel)
  • Message par Leon Tarac, dimanche 9 novembre 2008 à 12h54

bonjour
bonjour
bonjour

Grand merci "à la maintenance"
d 'ajouter le terme ' STRUCTURE(forme et fonction)
au titre du fil sinon le fil perd son sens et si le fil perd
son sens celui ci tombe sous le sens.....
unique.

Bien cordialement

Leon Tarac le génial magnifique .......cassé du dimanche matin.

PS:Je ne sais, si j'ai le droit ou les compétences
pour faire cette manip

  
Si, bien sûr, ici, tout auteur de sujet peut éditer à n'importe quel instant ses messages ou ses sujets, pour les compléter ou corriger. Nous vous laissons donc faire ici, avec ce titre de sujet, comme vous jugez bon.
    Métier dangereux ?
  • Message par coignet, jeudi 20 novembre 2008 à 14h40

  
  • Message par marielle, jeudi 20 novembre 2008 à 16h54

  
Laurent, même si j'ai confiance dans ta force de caractère qui ne s'en laisse pas conter, essaie d'en savoir un peu davantage sur l'identité du maçon, histoire de l'éviter lors du prochain appel d'offre !
  • Message par Leon Tarac, vendredi 21 novembre 2008 à 17h58

je crois que le maçon s'appelle Francis B.
Sa descendance possède également une chaine de TV.
De sources autorisées on indique qu' il a fait chanter moult
municipalités et qlql ministres de l' équipement de renom.
Il continuerait de sévir sous des noms d' emprunt: Veol....

Ceci étant dit un architecte sans langue ça doit
être très chic.
Imaginons Jean Nouvel sans langue !!!!
il est clair qu 'il toucherait moins de concours.

Par ailleurs le journaliste oublie de préciser si les prix étaient
hors taxes ou TTC ce qui est regrettable.

Bien à vous
Leon Tarac l' hyper.


PS: Si vous voyez passer une langue sur E.Bay
prenez contact avec la gendarmerie de .......

en visite : CCbotte et 0 invité(s)
nous disposons de -1368 jours payés pour nous ébattre jusqu'au 31/12/2018
serveur : participer
Le Pirate derniers flux RSS des sujets
forum phpBB - adaptation P I R A T E
nous contacter :
courriel