le Pirate Forum
  • Message par nel, lundi 2 mars 2009 à 8h35

Hier soir, j'ai vu "l'apprenti" de Samuel Collardey en présence de l'auteur.
Un film parfaitement complémentaire aux 3 films de Depardon sur les paysans.
Mais autre chose aussi, un film sur l'adolescence, sur la transmission, la place du père, cette période si dangereuse et subtile du passage de l'enfance à l'âge adulte.
Quel plaisir et que c'est reposant de voir à l'écran des gens de la vraie vie, avec leurs accents naturels, leur vraie tête, jouant (si peu) leur propre existence.
A voir absolument.
"En effet, il est plus beau d’éclairer que de briller seulement ; de même est-il plus beau de transmettre aux autres ce qu’on a contemplé que de contempler seulement...", Thomas d'Aquin

  
Proteus
J'ai également aimé Slumdog Millionnaire, film qui déplaît fortement à certains indiens. J'en ai entendu une critique très négative sur France Culture qui dénonçait le côté clinquant du film et l'idée principale retenue par le critique étant que seul un jeu télé peut aider à sortir de la misère.


Vu ce film ce soir, bien aimé... mais un peu gêné par la propension à pencher le cadre, qui confine au maniérisme.
Coin.
  • Message par marielle, lundi 6 avril 2009 à 6h53

  
Un film que je vous conseille chaudement, tant pour le thème abordé que pour son interprétation magistrale : La journée de la jupe de Jean-Paul Lilienfeld, avec Isabelle Adjani dans le rôle d'une professeure de français dans un collège difficile qui, à bout, prend sa classe en otage pour un huis-clos dramatique.

Tous les sujets de société sont abordés (la place des enfants d'immigrés dans la société, la violence quotidienne, le refus de l'autorité, la place de la femme dans la société, le racisme ordinaire, la laïcité de la République face aux religions, l'enseignement comme tremplin social, etc), sans détour, sans angélisme (loin, loin, très loin de "Entre les murs"), avec force, justesse, intelligence.

Si vous ne l'avez pas vu sur Arte, allez vite le voir au cinéma avant qu'il ne soit plus à l'affiche !
  • Message par Proteus, lundi 6 avril 2009 à 7h07

  
J'ai vu ce film sur Arte. J'ai apprécié son ton libre, sans "langue de bois". Les interprétations d'Isabelle Adjani et des adolescents sont remarquables.
Je vous conseille également de voir ce film.
  • Message par Edouard H, mardi 7 avril 2009 à 11h09

Je l'ai également vu

de l'avis de l'ensemble des collègues, c'est très bien rendu, j'avais l'impression de revenir dans mon collège de l'année dernière en ZEP

Berroyer est plus vrai que nature en principal dépassé
Ibergekumene tsores iz gut tsu dertseylin
(C'est un plaisir de raconter les ennuis passés)
Proverbe yiddish

  
Pour ceux qui ont vu "Les plages d'Agnès", un petit clin d'oeil...

La porte par laquelle ses amis lui apportent ses 80 balais...


Quelqu'un qui fait des images ne peut pas être rassurant
Raymond Depardon, Errance
  • Message par Proteus, mardi 14 avril 2009 à 20h19

  
Hier soir, je suis allé voir Villa Amélia, le dernier film de Benoît Jacquot avec Isabelle Huppert et Jean-Hugues Anglade d'après le roman de Pascal Quignard.
Une femme, Isabelle Huppert, apprenant que son compagnon la trompe décide de tout quitter : son travail, son appartement. A l'aide d'un ami d'enfance, elle brouille les pistes pour que l'on ne puisse la retrouver. Son voyage la mène en Italie après avoir traversé la Suisse. Elle finit par s'installer dans l'île d'Ischia.
J'ai beaucoup aimé ce film. Isabelle Huppert est magnifique. Une de ses plus beaux rôles pour moi. Vous aurez sûrement compris que je suis un inconditionnel d'Isabelle Huppert.



Cinema Caméo-Ariel, Metz
  • Message par HB, mercredi 15 avril 2009 à 8h37

  


Le chemin de la plage d'Agnès, j'ai eu la chance de la rencontrer et j'ai bien connu son mari. C'est par ce chemin qu'elle va à la plage, son moulin est juste au dessus, sur la dune, à La Gurénière dans l'Ile de Noirmoutier :wink:

  
:wink:
Merci pour l'image, ces deux là sont des êtres d'exception...
Quelqu'un qui fait des images ne peut pas être rassurant
Raymond Depardon, Errance
  • Message par marielle, vendredi 17 avril 2009 à 19h47

  
Nombreux films vus pendant cette semaine de vacances...

- Villa Amalia : j'adore Isabelle Huppert, et je suis allée voir ce film pour elle. J'ai été déçue, contrairement à Proteus. J'ai trouvé l'histoire banale, improbable, avec des incohérences, mettant longtemps à se mettre en train, les personnages mous, et les paysages pas si somptueux qu'ils nous le promettaient... Et Huppert joue Huppert...

- OSS 117 (avec les enfants) : à fuir absolument, même si - ou surtout si ? - vous aviez aimé le 1er.

- Tokyo Sonata : l'implosion d'une famille japonaise suite à la mise au chomage du père, aux non-dits des uns, aux faiblesses des autres, avec une vision très dure de la société japonaise actuelle, violente et cruelle envers les siens. Le rôle de la mère, que l'on croit effacée, sera majeur dans la reconstruction. Un très beau film.

- Erreur de la banque en votre faveur : un très bon divertissement, très actuel, servi par de très bons acteurs et un scénario parfait ! A voir !

Et d'autres à venir !
  • Message par Proteus, samedi 18 avril 2009 à 13h37

  
Marielle
- Villa Amalia : j'adore Isabelle Huppert, et je suis allée voir ce film pour elle. J'ai été déçue, contrairement à Proteus. J'ai trouvé l'histoire banale, improbable, avec des incohérences, mettant longtemps à se mettre en train, les personnages mous, et les paysages pas si somptueux qu'ils nous le promettaient... Et Huppert joue Huppert...


Je te concède que le scénario est improbable avec des incohérences. Mais je me suis laissé "porter" avec cette errance qui mène Isabelle Huppert sur l'île d'Ischia.
Certes, "Huppert joue Huppert", mais j'aime regarder "Huppert jouant Huppert" :D:

marielle
Nombreux films vus pendant cette semaine de vacances...

- Villa Amalia : j'adore Isabelle Huppert, et je suis allée voir ce film pour elle. J'ai été déçue, contrairement à Proteus. J'ai trouvé l'histoire banale, improbable, avec des incohérences, mettant longtemps à se mettre en train, les personnages mous, et les paysages pas si somptueux qu'ils nous le promettaient... Et Huppert joue Huppert...

- OSS 117 (avec les enfants) : à fuir absolument, même si - ou surtout si ? - vous aviez aimé le 1er.

- Tokyo Sonata : l'implosion d'une famille japonaise suite à la mise au chomage du père, aux non-dits des uns, aux faiblesses des autres, avec une vision très dure de la société japonaise actuelle, violente et cruelle envers les siens. Le rôle de la mère, que l'on croit effacée, sera majeur dans la reconstruction. Un très beau film.

- Erreur de la banque en votre faveur : un très bon divertissement, très actuel, servi par de très bons acteurs et un scénario parfait ! A voir !

Et d'autres à venir !




Pour atteindre la perfection, il eut fallu indiquer "sans autre prétention" après "un très bon divertissement" :wink:

Mais le fait d'avoir pensé à préciser "Avec les enfants" pour 0SS 117 te sauve la mise :exas:
  • Message par marielle, dimanche 19 avril 2009 à 16h58

  
clacclicskoia
le fait d'avoir pensé à préciser "Avec les enfants" pour 0SS 117 te sauve la mise :exas:

C'était bien sûr tout à fait pensé ! Sinon, j'aurais tu cette sortie, tout simplement.
Même si... sans les enfants, nous n'y serions jamais allés (l'alibi étant donc la cause) !

Pour me racheter, alors :
Autre film vu depuis : Eden, à l'ouest.
Très beau film relatant l'épopée d'un clandestin débarquant sur les plages de la méditerranée (Costa-Gavras, d'origine grecque, en fait une véritable Odyssée), et n'ayant qu'un rêve : aller à Paris. Rencontres belles et lumineuses, cruelles et sordides, sa vie rêvée et imaginée confrontée à la réalité, à la brutalité de certains, la bonté d'autres.
Un film beau et âpre (dans la même veine que Welcome), à voir (même si on en sort en colère) car plein d'espoir.
  • Message par Proteus, mercredi 29 avril 2009 à 20h08

  
Je viens d'écouter la rediffusion sur France Inter de l'émission L'humeur vagabonde avec pour invité Bertrand Tavernier que j'écouterais des heures entières parler de cinéma.
Ceci pour vous conseiller d'aller voir son dernier film Dans la brume électrique avec Tommy Lee Jones, tourné en Louisianne et produit aux Etats-Unis
  • Message par coignet, samedi 30 mai 2009 à 21h27

  
Allez voir Still Walking de Kore-Eda Hirokazu.
Je serai bref, pour changer.
On y parle de la mort, de l'amour, du souvenir, des mesquineries, des blessures intimes… La photo est merveilleuse, et… le Japon est si beau !
    Looking for Eric
  • Message par sergio, dimanche 31 mai 2009 à 8h07

Un bon divertissement qui aborde aussi des sujets graves... Ken Loach tout de même

Cordialement
  • Message par Proteus, dimanche 31 mai 2009 à 8h36

  
J'ai vu le dernier Pedro Almodovar, réalisateur que j'affectionne particulièrement
Peut-être pas son meilleur film, mais j'ai bien aimé ce mélodrame où l'on retrouve les thèmes chers à Almodovar avec la couleur rouge toujours dominante à l'écran
  • Message par Proteus, lundi 1 juin 2009 à 14h12

  
coignet
Allez voir Still Walking de Kore-Eda Hirokazu.
Je serai bref, pour changer.
On y parle de la mort, de l'amour, du souvenir, des mesquineries, des blessures intimes… La photo est merveilleuse, et… le Japon est si beau !


Je partage ton avis sur ce film. Cependant, tu as oublié un élément important du film: la préparation des repas :lol: J'aime bien les films où l'on cuisine :D: :D:
  • Message par coignet, lundi 1 juin 2009 à 14h37

  
Tu as tout à fait raison :D:
La cuisine est un des plaisirs de ce film, et la cuisine japonaise l'une des plus séduisantes qui soit.
Il existe un très beau film, Tampopo de Juzo Itami, qui tourne presque entièrement autour du cérémonial de la préparation de la cuisine.
  • Message par insoL, lundi 1 juin 2009 à 15h24

Il y a eu aussi un film danois inspiré du roman "Le dîner de Babette" et intitulé "Le festin de Babette".

http://radar.globetrotter.net/radar/fil ... m=3&type=4
Rien ne peut être pensé sans son contraire.
Héraclite
  • Message par Proteus, lundi 1 juin 2009 à 16h13

  
J'ai en mémoire une scène qui se passe en cuisine dans À la verticale de l'été de Tran Anh Hung (Vietnam)

Parmi mes films bien aimés il y a le film chinois "Eat Drink Man Woman" de Ang Lee (tourné à Taïwan en 1994).

Le titre français est "Salé sucré".

Il y a un scène extraordinaire de préparation d'une gamelle pour une petite écolière.
C'est un film qui m'a ému.
Je suis passionné de cuisine...
  • Message par garotinho, samedi 6 juin 2009 à 16h06

  
J'ai revu (en vidéo) La Salamandre. Si on aime le noir et blanc des années 60, La Salamandre est un film immanquable. L'héroïne du film, Bulle Ogier, est remarquable. Et il y a en plus, Jean Luc Bideau et une 404 blanche...*


* J'ai fait un lapsus hier matin. C'est curieux, étant donné que j'ai revu le film vendredi soir :? . En réalité, la 404 de Jean Luc Bideau était noire
touche pas à mon hamac !
http://barnackla404.blogspot.com/
  • Message par Proteus, dimanche 14 juin 2009 à 14h43

  
Je vous conseille vivement d'aller voir Jaffa de Keren Yedaya, réalisatrice israélienne, avec Ronit Elkabetz. L'histoire de passe à Jaffa dans la banlieue de Tel Aviv. Au départ, c'est une histoire d'amour qui nous rappelle Roméo et Juliette. Une jeune fille juive tombe amoureux d'un jeune palestinien employé dans le garage de son père. Elle est enceinte et ils ont décidé de partir ensemble. Mais une vive altercation entre lui et le frère de sa belle tourne mal. Ce dernier chute et meurt à son arrivée à l'hôpital. Le jeune palestinien sera condamné à la prison pour homicide involontaire.
Mais là où cela devient intéressant, c'est que le film part de cette histoire tragique pour nous montrer la difficulté des relations entre israéliens et palestiniens vivant en Israël. L'autre dimension du film est de nous montrer les non-dits et l'hypocrisie régnante au sein de cette famille.
La jeune actrice qui joue la fille de Ronit Elkabetz est remarquable.
Un film à découvrir
  • Message par Proteus, dimanche 21 juin 2009 à 21h13

  
J'ai reçu en cadeau pour la fête des pères La vie moderne de Raymond Depardon. C'est remarquable et bouleversant. Ayant gagné la confiance de ces paysans, Raymond Depardon les fait parler avec beaucoup de finesse et d'humour par moment. C'est magistralement filmé avec une grande sobriété. Nous assistons à un monde entrain de disparaître.
PrécédentSuivant

nous disposons de -552 jours payés pour nous ébattre jusqu'au 31/12/2018
serveur : participer
Le Pirate derniers flux RSS des sujets
forum phpBB - adaptation P I R A T E
nous contacter :
courriel