le Pirate Forum
    Quarante ans après 1968
  • Message par Tromer, mardi 25 mars 2008 à 17h19

  
Je sais qu'il existe déjà un sujet ici mais comme chacun sait que Mai 68 débuta en réalité en Mars, je propose que nous venions ici célébrer à notre façon l'anniversaire, sous forme de textes, voire de photos, inspiré(e)s par cette époque et ce qu'elle continue de faire vivre, ou pas, chez nous...
Je commence donc avec une photo imaginée en entendant un dialogue saisi à la volée :mrgreen: dans une rue parisienne.

  • Message par Tromer, vendredi 11 avril 2008 à 11h27

  
Chouette, les murs reprennent la parole :D:


...et l'orthographe des vacances :(
:cool: Rue de Lyon...
  • Message par Quada Phi, vendredi 11 avril 2008 à 12h46

Nous de notre temps les fautes d'orthographe étaient plutôt rares ... au fait faut il mettre un " S " à " orthographe " ?

  
Quada Phi
Nous de notre temps les fautes d'orthographe étaient plutôt rares


sa veu dir quon na pas le droua décrir come ont veux ? sal réaque !
Coin.
  • Message par Tromer, mardi 15 avril 2008 à 18h57

  
Il y a des mots gravés dans la mémoire collective :D:



Manifestation des lycéens. Paris mardi 15 avril 2008
  • Message par coignet, mardi 15 avril 2008 à 19h08

  
Ils essaient d'être Pirates chez Marianne, mais il n'y arrivent pas...
Je les trouve populistes et trop faciles.
Etrange d'avoir repris le titre d'un journal d'avant-guerre dirigé par Emmanuel Berl, qui est entre autres l'inventeur des formules immortelles dans la bouche de Philippe Pétain : "Je hais les mensonges qui vous ont fait tant de mal" et "La terre, elle, ne ment pas".
  • Message par Tromer, mardi 15 avril 2008 à 19h18

  
Tu as raison Coignet ! Mais comme notre rapport à la presse est ambigu :exas:

Heureusement la jeunesse a encore de l'imagination... que nos politiques ne sont pas prêts de tarir :D:


Manifestation lycéens. Paris mardi 15 avril 2008
  • Message par Tromer, jeudi 17 avril 2008 à 12h08

  
Avant la deuxième manifestation de la semaine, ce jeudi 17 avril,
les lycéens se sont offerts un cours d'art plastique :D:

  • Message par Tromer, vendredi 18 avril 2008 à 8h42

  
Finalement l'art lycéen est reconnu !
On leur a dédié un Viaduc; c'est pour dire :shock2:

:cool:
  • Message par coignet, mardi 22 avril 2008 à 22h17

  
Heureusement, il y en a qui reviennent à de meilleurs sentiments



En tant que bourgeois, me voici rassuré : j'ai envie de durer, nom de D.

(mais qui jouera le rôle de l'esclave ?)
  • Message par Edouard H, samedi 26 avril 2008 à 22h34

coignet
"Je hais les mensonges qui vous ont fait tant de mal" et "La terre, elle, ne ment pas".


Ces 2 aphorismes pétainistes me font penser à une phrase dont j'ai oublié l'auteur
"Le retour à la terre ne peut se faire qu'en cercueil"




Au fait je peux enfin me connecter au site
Ibergekumene tsores iz gut tsu dertseylin
(C'est un plaisir de raconter les ennuis passés)
Proverbe yiddish

  
Ces premiers jours de mai, la cinémathèque argentine, l'ambassade de France et l'Institut Goethe vont passer (à Bs As) des films commémoratifs dans la salle Leopoldo Lugones.

La Imaginación al Poder (L'imagination au pouvoir)
Sala Leopoldo Lugones - Teatro San Martín


Todos los días, 14.30 a 0. hs. $7. Jubilados y estudiantes $4


Av. Corrientes, 1530. Tel:4371-0111/19
Cómo llegar: colectivos 5, 6, 7, 12, 24, 26, 37, 50, 60, 124, 146, 150, 155. Subte B.
El Complejo Teatral de Buenos Aires y la Fundación Cinemateca Argentina -en colaboración con la Embajada de Francia, el Goethe Institut y la Asociación DocBsAs- han organizado un ciclo denominado "La imaginación al poder: mayo del ’68 / 40 años después", que se llevará a cabo del viernes 2 al domingo 11 de mayo, en la Sala Leopoldo Lugones del Teatro San Martín.
La muestra está integrada por 23 films documentales y de ficción -la mayoría inéditos en Argentina- que dan cuenta no sólo del estallido político y social que conmovió al mundo, sino también de sus fundamentos intelectuales y sus consecuencias estéticas.
Se verán materiales de Guy Debord, Helke Sander, Chris Marker, Harun Farocki, Hervé Le Roux, Alexander Kluge, Jean-Luc Godard, Helga Reidemeister, Philippe Garrel y el Grupo Medvekine, entre otros.
touche pas à mon hamac !
http://barnackla404.blogspot.com/
  • Message par coignet, samedi 3 mai 2008 à 17h57

  
Garotinho, merci pour l'information.
Je ne pourrai pas m'y rendre.

Mais peut-être est-il encore temps pour toi d'aller là …



… car je me souviens que tu es capable d'aller du pasaje Güemes au passage Vivienne.

  
coignet
… car je me souviens que tu es capable d'aller du pasaje Güemes au passage Vivienne.



Merci Coignet pour la citation. Mais tu sais, il y en avait un autre qui en était (aussi) capable :wink:
Il était agent de bourse, c'est presque mon métier :exas:


...La galerie Vivienne, par exemple, ou les passage des Panoramas avec ses ramifications, ses impasses qui aboutissent à une librairie d’occasion ou a une inexplicable agence de voyages où sans doute, on n’a jamais acheté le moindre billet de chemin de fer, ce monde qui a choisi un ciel plus proche de vitres sales et de frises où des figures allégoriques offrent des guirlandes de leurs mains tendues, cette galerie Vivienne à un pas de l’ignominie diurne de la rue Réaumur et de la Bourse (je travaille à la Bourse), tout ce qui, dans ce quartier, a été mien depuis toujours. Il était mien, ce quartier, bien avant même que je m’en doute, lorsque, posté à un coin du passage Güemes, je faisais le compte de ma fortune et me demandais si je la dépenserais dans une machine à sous ou dans un roman agrémenté de bonbons acidulés en sac de papier transparent, une cigarette aux lèvres qui me brouillait la vue et, au fond de la poche, la petite enveloppe du préservatif acheté avec une fausse désinvolture dans une pharmacie…

L'autre ciel, Julio Cortázar.

Oui, c'est un peu hors sujet. Mais pas tellement, Cortázar écrivit cette nouvelle deux ans avant mai 68 :oops:
touche pas à mon hamac !
http://barnackla404.blogspot.com/
    Julio
  • Message par sergio, jeudi 12 février 2009 à 23h16

En plus, un site ou l'on cite Julio, "car il accrochait des rideaux de couleurs aux fenêtres du temps il était gai et comme un chat" Marelle.. Julio Cortazar.

Cordialement

Sergio
  • Message par coignet, vendredi 13 février 2009 à 9h25

  
Hé oui, Cortazar. Sans lui, peut-être pas de Garotinho ni de Paul, Pote, pas de "Pirate", pas de photos dans le train ou sur l'autoroute !
  • Message par garotinho, samedi 14 février 2009 à 20h51

  
Puisqu'il est évoqué...mais vous allez me virer du site, je vous fatigue avec Cortázar :oops:

Récemment, j'ai recuperé un bouquin ("Les autonautes de la cosmoroute") que j'avais preté il y trois ans à une amie. Elle le serre contre elle sur la première photo, et ouvert au hasard sur la deuxième.
Ici, comme l'a dit Coignet, il s'agit de l'autoroute, Paris - Marseille par petits parkings




M6 summicron 50 trix




canon 350D tamron
touche pas à mon hamac !
http://barnackla404.blogspot.com/
  • Message par coignet, samedi 14 février 2009 à 21h05

  
Très joli, comme toujours. Est-ce elle, est-ce toi, est-ce votre amitié ?

Les autonautes de la cosmoroute, j'adore, et depuis longtemps, même bien plus longtemps bien sûr !
Cortázar fait partie, avec Georges Perec, de ceux qui ont changé mon regard sur l'humanité, et sur l'art, en toute simplicité.
Juste après, je citerai en grandes influences dans ma vie, Alfred Jarry et René Dépestre.

  • Message par Proteus, samedi 14 février 2009 à 22h11

  
Coignet,
je partage avec toi mon admiration pour Perec
mais je dois reconnaître que je n'ai jamais lu de livre de Cortazar :rollr:
il va falloir que je répare cette lacune
  • Message par garotinho, mercredi 10 juin 2009 à 21h54

  
Un écho un peu tardif de mai 68 fut (en Argentine) le Cordobazo.

Le 29 mai 1969, pas mal d'ouvriers et des étudiants universitaires cordobais se rebellèrent spontanément contre le gouvernement du général Onganía. Ce dernier avait pris le pouvoir en Argentine après le coup d'état militaire qui destitua le gouvernement démocratique du Dr Illia.
La rébellion du 29 et 30 mai prit une grande ampleur, au point de provoquer le début de la fin de la dictature du général Onganía.
A titre d'exemple, je cite quelques détails aléatoires de la pensée du général Onganía;
Il avait interdit aux étudiants d'avoir les cheveux long ou d'être barbu. Et chez les étudiantes, la minijupe était mal vue. Selon le général, cela était plutôt un symbole de la dégradation spirituelle de la santé du pays.







collage de photos de l'époque
touche pas à mon hamac !
http://barnackla404.blogspot.com/
  • Message par coignet, jeudi 11 juin 2009 à 7h18

  
1968 s'est exprimé dans le monde entier, à l'est comme à l'ouest, de chaque côté du rideau de fer comme de chaque côté de l'Atlantique.
Mais ce 68 là n'est pas tout à fait le nôtre, à nous, habitants de pays stables de l'après-guerre. Ces relents puants des fascismes européens s'exprimaient encore chez toi 30 ans plus tard.
Je souhaite à l'Amérique du sud de demain un meilleur chemin pacifié, libéré des contraintes que le reste du monde lui font peser.
  • Message par Solange, lundi 31 mai 2010 à 15h01

Où en sont les enfants de '68 (...et leurs parents) ?


(mai 2007 - banlieue parisienne)
  • Message par HB, lundi 31 mai 2010 à 15h13

  
Il est toujours là, les idées avec, mais....

  
Pour faire mon chieur anecdotique : l'article cité n'est pas dans la DUDHC, mais dans la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen de 1793, sur laquelle s'est fondée la Terreur...
Coin.
  • Message par Solange, lundi 31 mai 2010 à 17h43

Souriceau lurkant
Pour faire mon chieur anecdotique : l'article cité n'est pas dans la DUDHC, mais dans la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen de 1793, sur laquelle s'est fondée la Terreur...
Alors, on va dire qu'ils n'avaient pas la place d'ajouter "et du Citoyen" :wink: Par ailleurs, les autres déclarations (89, 48) n'ont pas d'article 35 :bla:
Suivant

nous disposons de -2026 jours payés pour nous ébattre jusqu'au 31/12/2018
serveur : participer
Le Pirate derniers flux RSS des sujets
forum phpBB - adaptation P I R A T E
nous contacter :
courriel