le Pirate Forum

  
Ce qui est sûr, c'est que de voir comme ça toute une année sur un petit bout d'écran, on se dit que ça passe tout de même vite...
Quelqu'un qui fait des images ne peut pas être rassurant
Raymond Depardon, Errance

Flickr
  • Message par Antochine, dimanche 19 décembre 2010 à 1h25

  
Je distingue aussi le facile du difficile.


Vous avez déjà certainement repeint un mur au rouleau, ce n'est pas très difficile,... et pourtant! Et puis une photo c'est facile, il suffit de régler, cadrer et appuyer sur le bouton, clic, et pourtant!

La distinction me parait un peu trop "facile", d'ailleurs Marielle avait raison, Yves Klein a commencé par le judo :marteau:

Bon dimanche
  • Message par coignet, dimanche 19 décembre 2010 à 7h56

  
J'ai parlé de distinguer art majeur et art mineur.
On se souvient de la statuaire athénienne, de Raphaël, de Dürer, ainsi que de Jean-Sebastien Bach, je doute fort qu'on se souvienne de Yves Klein et Claude François dans quelques siècles.
Voici aussi peut-être une autre manière de faire une distinction.
  • Message par orville, dimanche 19 décembre 2010 à 9h07

  
Yves Klein ou l'oubliera peut-être, mais Tromer non.
"Quand tu ne ris pas tu ne vis pas"

  
coignet
J'ai parlé de distinguer art majeur et art mineur.
On se souvient de la statuaire athénienne, de Raphaël, de Dürer, ainsi que de Jean-Sebastien Bach, je doute fort qu'on se souvienne de Yves Klein et Claude François dans quelques siècles.
Voici aussi peut-être une autre manière de faire une distinction.


Yves Klein et avec lui les nouveaux réalistes ont emboité le pas à Duchamp, qui avec son urinoir dénonçait la marchandisation de l'art, et avec elle la marchandisation de l'artiste.

Malheureusement, ils sont tombés dans le panneau, et pas qu'un peu, puisque leur anti-Art Marchand s'est finalement vendu à prix d'or. Comme quoi le problème est bien le client, pas l'artiste. En tout état de cause, ils n'ont pour la plupart pas créé pour que leurs oeuvres durent.

On pourrait se poser la même question avec la photo : qu'en restera-t-il dans quelques siècles ?
Quelqu'un qui fait des images ne peut pas être rassurant
Raymond Depardon, Errance

Flickr
  • Message par Antochine, lundi 20 décembre 2010 à 2h04

  
On pourrait se poser la même question avec la photo : qu'en restera-t-il dans quelques siècles ?


Certainement pas grand chose, bien qu'il existe des fonds nationaux de conservation etc... Mais je me plais plus a m'imaginer mes classeurs de négatifs exhumés et examinés par des archéologues de l'espace du 4eme millénaire!
  • Message par HB, lundi 20 décembre 2010 à 13h16

  
De toute les façons, on ne sera plus là, donc conclusion, on s'en tape :lol: Fêtons Noël et on verra bien :bla:
  • Message par orville, lundi 20 décembre 2010 à 16h07

  
Absolument !
Quand le soleil s'éteindra il n'y aura plus de souvenirs, mais il y des chances pour qu'on soit mort avant.

On se souvient de la statuaire athénienne, mais si ils avaient fait de la photo on s'en souviendrait peut être aussi.
"Quand tu ne ris pas tu ne vis pas"
  • Message par marielle, lundi 20 décembre 2010 à 20h30

  
A mon tour de tenter un bilan...
Je n'ai pas la précision comptable de Jacques, pote, mais en me replongeant dans mes classeurs de négatifs et mes fichiers d'ordinateurs, voici grosso modo le nombre de clics de l'année :
- 48 films N&B en 24x36 (dont au moins 2 voyages qui ont consommé de la pellicule : Munich en janvier et Athènes en juillet)
- 26 films en moyen format, la majorité en N&B (dont une petite dizaine pour le mariage de ma collègue et pour des portraits de commande)
- en couleur 24x36 : exclusivement en numérique, pour des événements exceptionnels : voyage en Égypte en mars (650 clics) et voyage au Japon (2140 clics)
- un nombre indéfini de photos à l'iPhone (mais sont-ce des photos, ou simplement un jeu ?)

Maintenant, savoir quel est le bilan effectif de cette année, c'est à dire le nombre de clichés qui (me) resteront ? Difficile.
Voici mon choix (très personnel, donc imparfait) :



Coignet
On se souvient de la statuaire athénienne, de Raphaël, de Dürer, ainsi que de Jean-Sebastien Bach, je doute fort qu'on se souvienne de Yves Klein et Claude François dans quelques siècles.
Voici aussi peut-être une autre manière de faire une distinction.

Je suis d'accord avec cette manière de voir. Le temps a déjà fait et fera le tri.
Juste, quand j'y pense un peu trop fort, j'ai le vertige d'imaginer un temps futur, qui sera obligatoirement, quand le soleil sera éteint, où plus rien de tout cela n'existera. Plus d'homme, plus de mémoire possible, que ce soit de Mozart, de l'existence des cathédrales, de la beauté d'une sculpture de Phidias, plus de trace que tout cela a existé un jour, ni concrètement, ni dans aucune mémoire. Brrrrr.

Pour oublier ce vertige, vivons, et sautons bientôt à pied joints vers la nouvelle année, pour d'autres bilans à venir !
  • Message par Antochine, mardi 21 décembre 2010 à 8h35

  
Oui quand le soleil s'éteindra on fera moins les malins car on ne pourra plus prendre de photos... :(

Mais on aura surement invente un lampadaire géant pour le remplacer :D: suffira juste d'adapter les films au nouvel éclairage.
  • Message par danyves, mardi 21 décembre 2010 à 8h41

Le plus important reste la prochaine photo.
  • Message par HB, mardi 21 décembre 2010 à 9h56

  
T'as raison Dany :wink: la meilleure est toujours à venir, c'est ce qui nous fait tenir :D:
  • Message par Antochine, mardi 21 décembre 2010 à 10h21

  
+1 :mrgreen2:
  • Message par Solange, mardi 21 décembre 2010 à 17h25

Plutôt que de bilans, parlons de nos projets :kl:

En 2011:
- j'arrête mes (pseudo-)plaisanteries et autres élucubrations oiseuses.
- je poste des photos "sérieuses" (si, si! )
:wink:

  
Bonne idée Solange !

En 2011, j'essaie de comprendre la composition en "photo couleurs".
Coin.
  • Message par orville, mardi 21 décembre 2010 à 18h13

  
Solange
Plutôt que de bilans, parlons de nos projets :kl:

En 2011:
- j'arrête mes (pseudo-)plaisanteries et autres élucubrations oiseuses.
- je poste des photos "sérieuses" (si, si! )
:wink:


- ça va nous manquer.
- Aïe ! la photographe va se prendre au sérieux.
"Quand tu ne ris pas tu ne vis pas"
  • Message par HB, mardi 21 décembre 2010 à 19h10

  
Non, elle déconne :lol:
  • Message par Solange, mardi 21 décembre 2010 à 19h24

HB
Non, elle déconne :lol:
:-x :-x ...mais, c'est vrai, l'objectif est ambitieux et ce n'est pas gagné (si j'en juge mon "bilan" 2007-2010) :cool:
  • Message par HB, mardi 21 décembre 2010 à 19h33

  
On te soutiendra :bise:
  • Message par Garp, mardi 21 décembre 2010 à 19h37

Tu vas avoir droit à une fessée :D:
L'idée d'un univers infini me rend fou
  • Message par Tromer, mardi 21 décembre 2010 à 19h37

  
HB
On te soutiendra :bise:

Ou pas...
:bla:
  • Message par Solange, mardi 21 décembre 2010 à 19h58

Tromer
HB
On te soutiendra :bise:

Ou pas...
:bla:
Ah! Je ne me suis donc pas trompée sur vous :wink:

Garp
Tu vas avoir droit à une fessée
Là aussi, l'objectif est (très) ambitieux ...et horriblement risqué :mrgreen:
  • Message par HB, mardi 21 décembre 2010 à 20h42

  
Tromer
HB
On te soutiendra :bise:

Ou pas...
:bla:

Lâcheur du sexe faible :bla:
  • Message par Exoflux, mercredi 22 décembre 2010 à 9h31

En 2011 j'essaye de rester sur un boitier et ne pas changer tout le temps, en 2011 j'arrête d'acheter du matos d'occaz "bon marché" qui finit en réparation :cry:
Et en 2011, je ferai plus de photos de gens, j'affronterai le regard...dur dur!

Je viens de relire tout le fil...

Il s'est dit déjà de grandes choses.

Merci à "Jacques, pote" d'avoir pointé vers Fanny Georges.

J'ai lu ça avec beaucoup d'intérêt.

Merci aux "tôliers" de rendre tout ça possible et aux "pirates picdeliens" de partager leurs points de vue et de donner du temps ici.

Bilan 2010...

Ayant horreur des chiffres et encore plus de la comptabilité, je ne compte pas me prêter à l'exercice du comptage.

Du mot "bilan" tel qu'il m'a été expliqué au cours d'économie je n'ai retenu qu'une chose: le résultat des deux colonnes doit être nul...
:-)

Je n'ai donc pas de chiffre de déclenchements ni de nombre de rouleaux exposés.

Le "bilan" se situe à un autre niveau.

Cette année 2010 a été très mouvementée.

Il y a eu une exposition éphémère de photos de plateau, à l'occasion de la sortie d'un film, vue par plusieurs centaines de personnes.

Grâce à l'énergie reçue et au commanditaire de ce travail, la décision a été prise de travailler beaucoup plus sérieusement.

Acquisition d'une imprimante Epson 3880 et d'un stock de papier de qualité afin de réaliser des impressions "maison".

Très vite, la nécessité d'un écran calibré s'est faite sentir.

Depuis deux jours un écran de 26 pouces (un NEC SpectraView Reference 2690) "trône" avec sa casquette sur le bureau .

Je redécouvre toutes mes images.

Cet exercice remue pas mal de choses.

Il y a eu une période noire de plusieurs semaines qui m'a frustré de ne pas pouvoir "physiquement" sortir pour prendre des photos ni travailler.

J'ai pas mal lu et réfléchi à propos de l'image, de la photographie, de la technologie.

ça m'a fait du bien.

Entre deux hospitalisations j'ai réalisé un travail pour le prix "Summilux".

Je regrette que ce travail n'ait donné lieu à quasiment aucun commentaire de la part des "spectateurs" (pour ce qui est du jury, c'était annoncé).

Le sentiment généré par cette situation me guide vers une réflexion à propos de la lecture qui est faite de l'image.

J'apprends à mieux définir ce que représente une bonne photo. Selon moi, et pas selon les autres. ça ne peut faire que du bien.

J'ai découvert le travail de André Kertesz (l'expo à Paris) avec énormément d'intérêt.

Je découvre peu à peu les références de l'histoire de la photographie.

Cet apprentissage est nécessaire lorsqu'on travaille beaucoup à l'instinct, comme c'est mon cas.

La photographie a été pour moi cette année la source d'une grande quantité de rencontres qui ont abouti à des actes concrets et porteurs de sens.

L'achat d'une photo de Bruno Stevens dans le cadre d'une aide apportée à Haïti.

Le travail réalisé autour du film "Na Wewe" qui transporte son message de paix son jusqu'aux "Oscars".

La remise au jour d'un film documentaire sur Maurice Bejart grâce à une danseuse rencontrée lors d'une activité organisée à l'occasion de l'AG de "Summilux".

La rencontre de pas mal de photographes qui auparavant étaient cachés derrière des "pseudos" et des "avatars"...

Beaucoup de sympathie de certains qui m'ont fait beaucoup de bien alors que ça n'allait vraiment pas. Merci.

Un bilan humain très positif.

Et l'oeil du photographe, qui me permet de voir chaque jour la vie comme un cadeau.

Un petit panorama des photos qui ont compté. Pour l'une ou l'autre raison.



Et pour terminer, il y a un projet en cours de "blog" réservé à mon "travail" photographique, avec le but de réaliser plus souvent de la photo de plateau sur le plan professionnel.

Encore en chantier pour l'instant... www.philvdd.be






















© Sabam 2010 - www.atomium.be - Philippe Vandendriessche





PrécédentSuivant

nous disposons de -1889 jours payés pour nous ébattre jusqu'au 31/12/2018
serveur : participer
Le Pirate derniers flux RSS des sujets
forum phpBB - adaptation P I R A T E
nous contacter :
courriel