le Pirate Forum
  • Message par garotinho, lundi 22 octobre 2007 à 21h40

  
marielle
...c'est un sujet que je ne connais absolument pas.


:shock: C'est étonnant, vous avez l'embarras du choix à Berlin !


Marielle, pour en revenir à ton ? sur le che, peut-être qu'il y a plus de points communs entre lui et toi que tu ne l'imagines.

Il était médecin, toi aussi.
Il me semble que tu as fait un choix éthique (dans ton métier) pour le social.
Il disait qu'il était photographe avant d'être commandant. Voilà une autre ressemblence :wink:
L'envie de bouger pour aller voir. Tu éprouves ausssi cette envie, non ?
Mais, et là je crois que tu ne le rejoins pas, il était un révolutionnaire communiste.

Mais il faut tenir compte du contexte, les années 50/60 sont bien loin de ce qu'est devenu le monde après la chute du mur de Berlin.

Si le mot révolutionnaire communiste paraît dépassé, je pourrais dire que le che etait quelqu'un pour qui les problèmes des autres étaient les siens :wink:
touche pas à mon hamac !
http://barnackla404.blogspot.com/
  • Message par garotinho, mercredi 24 octobre 2007 à 19h41

  
Ce que j'ai dit pour Marielle, je crois que c'est valable pour tout le monde. Il suffit de se chercher un peu pour se retrouver :roll:


Tenez, quelques jours après la mort du che, vers la fin d'octobre de l'année 1967, Julio Cortázar écrivit un petit poème à sa mémoire.


CHE

Yo tuve un hermano.

No nos vimos nunca
Pero no importaba.

Yo tuve un hermano
que iba por los montes
mientras yo dormía.
Lo quise a mi modo
le tomé su voz
libre como el agua,
camine de a ratos
cerca de su sombra

No nos vimos nunca
pero no importaba,
mi hermano despierto
mientras yo dormía,
mi hermano mostrándome
detrás de la noche
su estrella elegida.


ma tentative de traduction;


J'ai eu un frère.

Nous ne nous sommes jamais vus
Mais cela n'importait pas.

J'ai eu un frère
qui allait par les montagnes
pendant que je dormais.
Je l'aimais à ma facon
j'ai pris sa voix
libre comme l'eau,
à certains moments je marchais
près de son ombre.

Nous ne nous sommes jamais vus
mais cela n'importait pas
mon frère éveillé
pendant que je dormais,
mon frère me montrant derrière la nuit
l'étoile qu'il avait choisie.
touche pas à mon hamac !
http://barnackla404.blogspot.com/
  • Message par coignet, mercredi 24 octobre 2007 à 22h16

  
Garotinho, tu sais que nous partageons l'amour de Cortazar !

Je vais tenter de t'expliquer, dans pas trop longtemps, mon sentiment par rapport à Guevara. Nos histoires, par rapport à l'Amérique du sud, le communisme, les anciens grands blocs, sont forcément différentes, surtout probablement nos appréciations actuelles. Etre confortablement installé dans un des deux ou trois pays les plus tranquilles du monde doit faire que je n'ai plus la même appréhension que toi. Le temps a coulé, depuis le temps où les socialistes d'Amérique du sud n'avaient pas d'autre choix que le rapprochement avec l'URSS, via Cuba.
L'icône Guevara, telle qu'on la diffuse ici de manière très mercantile, me gêne, car elle est loin de toute réalité : de la réalité politique de l'époque, de la réalité de l'Amérique du sud, de la réalité de la jeunesse de ce côté-ci de l'Atlantique, qui croit y trouver des échos.
Avec le temps qui passe, derrière le rêve d'idéal que pouvait représenter un personnage en partie non aligné, qui a terminé jeune et de manière tragique, se dessinent d'autres choses, la faillite de tous les régimes communistes, la réalité effrayante de Cuba et de son vieux dictateur fatigué.

Pourtant, d'autres aujourd'hui impressionnent, et donnent envie de se dire que l'action politique peut encore renverser des tendances lourdes. Que penses-tu de Evo Morales en Bolivie ?
  • Message par garotinho, mercredi 24 octobre 2007 à 23h10

  
coignet
... Etre confortablement installé dans un des deux ou trois pays les plus tranquilles du monde doit faire que je n'ai plus la même appréhension que toi...


Voilà, tout est dit. En remontant le fil tu vas voir que j'ai essayé de dire à peu près la même chose; le che est un phénomème difficile à comprendre depuis l'Europe. Alors, laissons le che.

Evo Morales ? Je ne sais pas. La Bolivie est l'un des pays les plus pauvres de l'Amérique Latine. En tout cas, sa population, 2/3 de boliviens sont sous le seuil de pauvreté. Mais le pays est riche en ressources; étain, gaz, etc.

Mais puisqu'on partage l'amour pour Cortázar, même s'il a été l'un des écrivains les plus guévaristes de l'argentine :wink: , le voilà chez-lui vu par Manja Offerhaus.

Avec son contax et son chat.



Manja Offerhaus ©
touche pas à mon hamac !
http://barnackla404.blogspot.com/
  • Message par coignet, mercredi 24 octobre 2007 à 23h23

  
me saisissant pour mes amours, Garotinho remarque :
même s'il [Cortazar] a été l'un des écrivains les plus guévaristes de l'Argentine

A l'époque, il avait raison ! J'aurais certainement été comme lui.

Comme je l'ai écrit plus aussi, je tenterai de préciser ma position. Je suis certain que nous nous comprendrons.

Tu avais dit que tu nous expliquerais Perón ? ça m'intéresse beaucoup, mais je saurai être patient.
  • Message par coignet, mardi 30 octobre 2007 à 0h24

  
Et, toujours par curiosité, quelle est ton analyse du résultat des dernières élections de ce week-end, en Argentine ?
  • Message par Quada Phi, mardi 30 octobre 2007 à 8h00

elle est belle, elle est belle, :lov:
  • Message par marielle, samedi 3 novembre 2007 à 23h35

  
Malgré la chute du communisme, le Che laisse son empreinte sur le Mur de la Honte.


Berlin, 2007
  • Message par garotinho, dimanche 4 novembre 2007 à 14h30

  
coignet
Et, toujours par curiosité, quelle est ton analyse du résultat des dernières élections de ce week-end, en Argentine ?


L’Argentine est enrée en default à la fin de l’année 2001. Le pays était surendetté. Depuis 10 ans (1991) notre monnaie (le peso) avait été liée au dollard avec un taux de change fixe; 1 $ = 1 dollard
Ceci et l’augmentation croissante de dépenses de l’Etat pendant le deuxième gouvernement de Menem expliquent (à mon avis) le default argentin.
La Russie et la Turquie ont subi aussi des crises économiques semblables. Mais pour des raisons stratégiques ou géopolitiques ont été moins touchés que l’Argentine.

Néstor Kirchner, actuel president de l’Argentine, a eu (sutout) deux atouts, l’un volontaire; forte devaluation du peso, depuis 6 ans : 3 $ = 1 dollard
Et l’autre, un coup de chance: l’envolée des prix des matières premières.
L'essort des exportations a possibilité une croissance en moyenne de 8 % les cinq dernières années. Et une forte diminution du chômage. Mais il y en a des menaces. Cette croissance a mis en evidence la crise énergétique, peu d'investissements dans ce secteur. Donc, coupures de plus en plus fréquentes, Surtout dans l'industrie, ce qui est plus grave.
La deuxième menace est l'inflation, elle est déjà bien présente dans la vie quotidienne argentine. Les prix des matières premières y sont pour beaucoup.

Mais le bilan est plutôt positif, cela explique la victoire de Cristina Kirchner (femme de Néstor) aux dernières élections.

Dimanche dernier, pendant le trajet pour aller à l'école où nous devions voter (ma fille et moi), cette dernière m'a convaincu de voter pour Cristina Kirchner. Ses motivations ? Elle trouvait son prénom très sympathique, je crois qu'elle avait raison :roll:
touche pas à mon hamac !
http://barnackla404.blogspot.com/
  • Message par garotinho, samedi 17 novembre 2007 à 16h31

  
Je suis tombé sur cette affiche d'une expo de photos faites par le che guevara. J'ai eu la chance de voir - en vrai - certaines photos qu'il a faites en Allemagne de l'Est et en Tchécoslovaquie. Hélas, elles sont introuvables sur le net.


touche pas à mon hamac !
http://barnackla404.blogspot.com/

  
Pas certain d'être dans le bon fil, mais bon : ce soir sur Arte, soirée théma sur le Che, avec le film Carnets de Voyage en ouverture.


*******************
admin : voici ton message déplacé dans le "bon" fil !


(merci !)
Coin.

  
Tenez, au mois de mai, en 1962, naquit Camilo (en hommage à Camilo Cienfuegos) Guevara, fils du che. Les voici, le Che et son fils Camilo.


touche pas à mon hamac !
http://barnackla404.blogspot.com/
  • Message par Tromer, vendredi 2 mai 2008 à 7h31

  
J'ai bien aimé la soirée sur Arte (la première partie) surtout la fin, générique et un peu avant les plans en noir et blanc...

  
Moi aussi, bien aimé le film ; le reportage qui suivait était un peu fouillis, lui.
Coin.
Précédent

nous disposons de -1970 jours payés pour nous ébattre jusqu'au 31/12/2018
serveur : participer
Le Pirate derniers flux RSS des sujets
forum phpBB - adaptation P I R A T E
nous contacter :
courriel