le Pirate Forum
  • Message par HB, vendredi 14 décembre 2012 à 20h17

  
Merci Laurent :wink:
  • Message par orville, samedi 15 décembre 2012 à 0h20

  
Deux rangées valent mieux qu'une.
"Quand tu ne ris pas tu ne vis pas"
  • Message par insoL, samedi 15 décembre 2012 à 15h55



« Pourquoi y a-t'il des trous dans le pain ? »
(Aucun rapport avec le pain de Ventelon.)

Et, j'adore la photo d'un canard de poch !
Rien ne peut être pensé sans son contraire.
Héraclite
  • Message par paga, samedi 15 décembre 2012 à 16h10

hédoniste nihiliste
Tu as des trous dans ton pain probablement en raison de bulles d'air lors du développement, peut être liées à une mauvaise agitation; une suggestion de remède serait d'essayer le pré-mouillage, avec des œufs à la coque?

:cool:
    Les trous dans le pain ...
  • Message par Tromer, samedi 15 décembre 2012 à 16h15

  
C'est simplement un hommage quotidien ...
    un accès du village est coupé par l'eau
  • Message par nitrees, samedi 15 décembre 2012 à 21h17

  
    Manifestation en faveur du « mariage pour tous »
  • Message par coignet, dimanche 16 décembre 2012 à 19h06

  
  • Message par marielle, dimanche 16 décembre 2012 à 22h34

  
Belle photo d'une belle brochette de belles personnes réunies pour une belle cause !
  • Message par Solange, lundi 17 décembre 2012 à 0h00

Ainsi, avec le "mariage pour tous", l'union libre ne sera plus une obligation... :mrgreen:
  • Message par coignet, lundi 17 décembre 2012 à 6h49

  
Farouche partisan de l'union libre pour ma propre vie – ni mariage ni même PACS –, je suis content d'avoir eu le choix, et souhaite que tout le monde à l'avenir ait le choix.
  • Message par coignet, lundi 17 décembre 2012 à 10h12

  
Si la revendication de base est le mariage, – programme de l'actuel président de la République –, ce qui peut étonner puisqu'il y a le PACS, il en est de plus profondes.
C'est également une manifestation en réaction à la réaction…
On y trouvait aussi des revendications amusantes.
  • Message par insoL, lundi 17 décembre 2012 à 12h25

© afp
:D
Rien ne peut être pensé sans son contraire.
Héraclite

  
Je suis pour ma part un peu surpris que l'on manifeste - pour ou contre - sur ce sujet, je partage l'analyse de Hervé Gattegno.

Il s'agit d'adapter le code civil à une réalité sociale. Manifester contre, c'est donc refuser l'existence de cette réalité et même de sa possibilité - que ça soit fait au nom de motifs religieux est de plus contraire au principe de laïcité de l'Etat - ce qui peut entraîner assez loin (c'est le refus de cette réalité qui pose un problème éthique, pas le contraire).

D'une autre côté manifester pour, ou contre les contre, j'ai du mal à saisir la démarche et sa finalité... Peut-être pour faire oublier d'autres dossiers ?
Quelqu'un qui fait des images ne peut pas être rassurant
Raymond Depardon, Errance

Flickr
  • Message par coignet, lundi 17 décembre 2012 à 12h50

  
J'ai été surpris que l'on manifeste contre.
J'ai manifesté pour, car je considère que beaucoup de choses blessantes ont été dites publiquement sur le sujet, et c'est une manière de marquer une certaine solidarité.

On m'objectera donc que j'ai la solidarité bien petite, s'intéressant à de petits sujets, que je pourrais manifester contre les crimes politiques de masse en Syrie, contre Morsi en Égypte… C'est certainement vrai, autant qu'il est vrai que je souhaite malgré tout manifester publiquement cette solidarité petite.

Je ne pense pas que cette manifestation ait particulièrement été orchestrée par un pouvoir souhaitant faire oublier les vrais dossiers sérieux.
Le pouvoir n'y était pas représenté, les élus qui étaient là étaient des élus de collectivités locales, et non des représentants du gouvernement.
Cela n'empêche aucunement d'autres manifestations concernant des sujets plus sérieux de se dérouler.

Hervé Gattegno a raison de remarquer que le droit suit les pratiques, et que cela a été fait pour d'autres sujets (avortement et contraception par exemple) – ce faisant, il enfonce quelques portes ouvertes. Toutefois, ces deux sujets n'ont-ils pas montré, à l'époque, qu'il n'était pas si simple de légiférer, et la mise à jour de la loi n'est-elle pas intervenue singulièrement tard ?

Comment les mises à jour de la loi se feraient-elles, si personne n'exprimait son désir qu'elles aient lieu ?
  • Message par paga, lundi 17 décembre 2012 à 17h46

hédoniste nihiliste
Je rejoins JacquesPotes sur la question de l’intérêt et la finalité de manifester: parfois je me demande si on ne manifeste pas un peu pour soi-même, pour se dire qu'on fait une chose juste. Ça n'est pas une critique du contenu ou des opinions des manifestants (ce dont ils sont libres dans nos contrées, fort heureusement), mais quand je pense à manifester je pense avant tout à consacrer du temps à rejoindre d'autres personnes pour une cause, et de passer du temps dans une sorte de communion d’idée et d'esprit... c'est à dire en particulier au lieu d'aller faire autre chose. Est-ce que cette communion est avant tout satisfaisante pour soi-même? Bien sur le but ultime est de promouvoir des idées, des intérêts, des droits, la justice, la morale, son candidat, les congés payés, la paix dans le monde, etc... mais je m'interroge sur la motivation réelle et profonde, personnelle, de la personne qui va manifester.

:salue
  • Message par coignet, lundi 17 décembre 2012 à 21h21

  
Ne fait-on pas presque tout un peu pour soi-même, si on considère les choses telles que tu les exprimes ?
Mettre des photos sur un forum, y dire des âneries en espérant mettre les rieurs de son côté...
Faire bien son métier, d'une manière que l'on pense utile, espérer le faire en partageant des valeurs communes avec ceux qui travaillent avec nous...
Aimer quelqu'un, quel que soit son sexe, car on lui donne en espérant recevoir...

Et plein de choses encore.

  
coignet a écrit :
Je ne pense pas que cette manifestation ait particulièrement été orchestrée par un pouvoir souhaitant faire oublier les vrais dossiers sérieux.
Le pouvoir n'y était pas représenté, les élus qui étaient là étaient des élus de collectivités locales, et non des représentants du gouvernement.
Cela n'empêche aucunement d'autres manifestations concernant des sujets plus sérieux de se dérouler.


Je ne pensais pas à de "vrais dossiers sérieux", mais à d'autres dossiers de société plus embarrassants politiquement (cumul des mandat, votes de étrangers, ...). Après tout, bouffer un peu de curé reste une valeur refuge pour certains. Pour ce qui est de dossiers infiniment plus sérieux (la pauvreté qui nous envahit, la trajectoire de l'Europe, l'avenir de nos biens publics communs - ainsi que leur périmètre -, plus tous les sujets habituels guerres, environnement, ressources, alimentation....), effectivement ça ne manifeste guère.

coignet a écrit :
Hervé Gattegno a raison de remarquer que le droit suit les pratiques, et que cela a été fait pour d'autres sujets (avortement et contraception par exemple) – ce faisant, il enfonce quelques portes ouvertes. Toutefois, ces deux sujets n'ont-ils pas montré, à l'époque, qu'il n'était pas si simple de légiférer, et la mise à jour de la loi n'est-elle pas intervenue singulièrement tard ?


Pour ce qui est de l'IVG, c'est à mon avis plus complexe qu'une question d'aménagement du code civil, au moins sur le plan éthique. J'apprécie particulièrement la pensée d'Axel Kahn sur ce sujet, plus profonde qu'un édito de Gattegno. Mais la technologie a brouillé la définition de ce qu'est "une vie authentiquement humaine".

La contraception... Là encore il ya de tout dans ce tiroir de société. Bien entendu le statut de la femme, son respect social plein et entier, l'exercice de la responsabilité et donc du devoir, marques de l'intrinsèquement humain selon Kahn. Mais aussi des contraceptifs oraux prescrits sans précautions à de toutes jeunes filles, ce qui participe un peu de l'exact inverse (je ne parlerai pas des risques de MST).

D'où pour rejoindre Paga, on ne manifeste en nombre que des idées simples, même sur des sujets complexes. C'est ainsi que s'exprime la radicalité, balise nécessaire pour fixer un cap politique. A chacun de peser réellement le pour et le contre dans son for intérieur... plutôt que de regarder la télé-réalité ou le foot...
Quelqu'un qui fait des images ne peut pas être rassurant
Raymond Depardon, Errance

Flickr
  • Message par coignet, lundi 17 décembre 2012 à 21h58

  
Le cumul des mandats me semble en effet une vraie question importante. Elle concerne peu le citoyen lambda, et c'est probablement l'un des domaines dans lesquels il semble le plus logique de laisser faire les élus : que cela se débatte à l'assemblée. Ils ont été élus pour agir dans un certain sens ; s'ils le font, leurs électeurs leur en seront gré. S'ils oublient trop, ce sera l'inverse.

Le vote des étrangers est un sujet au moins aussi sérieux que ce fameux mariage pour tous, et quoi qu'en pense Paga, je serai aussi parmi les manifestants lorsque je jugerai cela nécessaire. Si, comme pour la question de ce fameux mariage pour tous, ceux qui y sont hostiles veulent être vus dans la rue, comme c'est un sujet auquel je tiens, je souhaiterais, comme ce dimanche, faire partie de ceux qui leur montrent qu'il existe une volonté contraire, même si cela est relativement peu utile.
Comme tu le fais finement remarquer, on exprime publiquement par la manifestation une solidarité à propos de sujets simples, appelant une réponse tranchée : oui ou non.
S'il s'était agit d'une manifestation pour la PMA aux couples homosexuels, on ne m'aurait pas vu parmi les manifestants, car je considère la question beaucoup trop complexe pour être ainsi traitée.
Jusqu'à maintenant, la PMA est payée par la sécurité sociale pour venir en aide à ceux qui sont stériles, par maladie.
S'il s'agit d'un confort personnel (vouloir être inséminé au lieu de procéder de manière naturelle), je ne vois pas en quoi cela concernerait l'assurance maladie.
Cela concerne les cliniques privées. En dehors de cela, je n'ai rien contre la procréation assistée, bien que la désincarnation de la reproduction me pose un problème personnel.
Cela me paraît en tous cas à la fois un sujet très complexe, et socialement mineur, deux bonnes raisons pour ne pas faire l'objet d'une manifestation de masse.

Concernant la contraception, il y a d'un côté la loi, qui a permis une égalité de fait des femmes et des hommes devant la reproduction, et la question éthique ; mais la loi ne règle pas les questions éthiques : celles-ci se débattent, servent à alimenter la réflexion, et à orienter un choix de société.
La question de la toxicité de la pilule mériterait en effet plus qu'un débat, et en tous cas une très sérieuse mise en garde des jeunes filles, afin qu'elles soient extrêmement prudentes, et semble-t-il, une meilleure formation des médecins généralistes, dont un certain nombre semble prescrire absolument n'importe quoi en toute méconnaissance de cause. Le médecin doit-il vraiment consacrer son énergie à apprendre à utiliser un lecteur de cartes vitales, à faire plaisir à la sécu et au planning familial, ou ne devrait-il pas être à la fois un conseiller, un savant, un guide, tout particulièrement pour ces jeunes gens qui viennent en confiance leur demander conseil et repartent avec une ordonnance de pilule.
  • Message par Proteus, lundi 17 décembre 2012 à 22h59

  
Coignet
La question de la toxicité de la pilule mériterait en effet plus qu'un débat, et en tous cas une très sérieuse mise en garde des jeunes filles, afin qu'elles soient extrêmement prudentes, et semble-t-il, une meilleure formation des médecins généralistes, dont un certain nombre semble prescrire absolument n'importe quoi en toute méconnaissance de cause.


:shock2: :shock2:

Et que penser des spécialistes qui continuent à prescrire des médicaments crédités d'une balance bénéfice-risque négative par La Revue Prescrire?
C'est quelque peu réducteur d'opposer les "mauvais généralistes" aux "bons spécialistes"
Je pense que qu'il y de bons et de mauvais médecins dans les deux camps.
  • Message par paga, mardi 18 décembre 2012 à 0h42

hédoniste nihiliste
coignet a écrit :
Ne fait-on pas presque tout un peu pour soi-même, si on considère les choses telles que tu les exprimes ?
Mettre des photos sur un forum, y dire des âneries en espérant mettre les rieurs de son côté...
Faire bien son métier, d'une manière que l'on pense utile, espérer le faire en partageant des valeurs communes avec ceux qui travaillent avec nous...
Aimer quelqu'un, quel que soit son sexe, car on lui donne en espérant recevoir...

Et plein de choses encore.


Ce qui différencie toutes ces choses dont tu parles c'est l'intention annoncée et le resultat espéré. On fait son boulot, si possible parce qu'on se croit productif ou utile etc... mais aussi, et trop souvent, parce qu'on doit payer ses factures, il faut bouffer, donc on ne le fait pas avec la meme motivation que quand on manifeste, ni quand on poste sur un forum, ou l'on peut en effet 1) faire des grosses blagues et dire des conneries ou 2) discuter plus sérieusement comme on le fait juste la (sans arrière pensee est ce que je veux dire) ou encore 3) pour certes trouver un echo a sa créativité artistique debordante (et poster photos, dessins etc... espérant un retour, de l'attention des copains, c'est exact). Une manif c'est un tout autre domaine: on ne s'y rend pas forcement pour y être vu (a moins de porter une echarpe d'élu, ou d'être une célébrité), il est plausible qu'on y aille avec de bonnes intentions (changer le monde, amener la paix sur terre, sauver l'école "libre", protester des privileges de l'école privée, de l'age de la retraite, etc...): bref il y a une intention de faire le bien pour un groupe, probablement aussi pour soi-meme, mais surtout pour se dire qu'on a faire une chose juste, qu'on participe au "debat".

Mais quand on y pense rationnellement, peu de manifs changent le cheminement législatif de quoi que ce soit, ni la fermeture d'usines (elles peuvent les retarder tout au plus), ni arrêter la guerre au moyen orient (toujours sans aucun effet a chaque fois); en fait la plupart des manifs sont a rendement totalement nul (nul comme zero effet). A priori c'est donc une immense perte de temps, on manifeste en prêchant sa propre paroisse, la police a vu 2000 personnes, les organisateurs en on vu 9999999, et au final on ne convainc pas le camp adverse avec une manif, la plupart du temps on le radicalise. C'est cette finalité, ce coté pragmatique qui m'interpelle sur les motivations profondes du manifestant, et je trouve l'argument de communion de pensee rassurant, peut-etre naif et optimiste, mais plutôt logique et rationnel. J'ai du mal a penser que tout le monde pourrait agir de façon rationnelle, sinon ça se saurait et pas mal de problèmes seraient réglés, mais je ne me résous pas non plus a ce que tout le monde soit dans un état irrationnel et émotionnel tel qu'ils croient franchement qu'une manif va véritablement changer un processus, notamment un processus, comme celui évoqué dans cette manif de dimanche, qui est déjà en branle... ou alors il faudrait qu'on m'explique le mécanisme a la fin de la manif ou on s'assoit a une table et on signe des accords: qui est a la table, qui décide, de quoi?

:salue
  • Message par coignet, mardi 18 décembre 2012 à 7h00

  
Proteus : je n'ai absolument pas opposé les "mauvais généralistes" aux "bons spécialistes", je n'ai pas parlé de spécialistes !

Je me demande comment des praticiens de la médecine peuvent avoir un comportement si paresseux, quelle que soit leur spécialité.
Comme il s'agissait de contraception et que celle-ci est généralement prescrite par le médecin de quartier, j'ai écrit "généraliste".

Il faut faire attention aux professionnels quand on s'exprime... :marteau:

Mais rassure-toi, je fais ce constat dans bien des métiers. Je me demande aussi pourquoi tant d'architectes étudient si peu ce qu'ils construisent, pourquoi nos quartiers récents sont la plupart du temps si tristes.
  • Message par Proteus, mardi 18 décembre 2012 à 7h22

  
Pas de problème, Laurent
C'était une réaction "à chaud" de ma part :rollr:
Bonne journée à toi .... et aux autres également :D:
  • Message par coignet, mardi 18 décembre 2012 à 8h56

  
paga a écrit :
on ne s'y rend pas forcement pour y être vu (à moins de porter une écharpe d'élu, ou d'être une célébrité)

Ils s'y sont rendus pour être vus :
Surprenant, non ?
Une manifestation est une tribune.
  • Message par danyves, mardi 18 décembre 2012 à 12h32

Ce n'est pas la première fois que la GLF manifeste, mais avec l'écharpe ce me semble être une première.
  • Message par paga, mardi 18 décembre 2012 à 13h05

hédoniste nihiliste
:lol:

Et en plus, ces photos sont sympas
PrécédentSuivant

nous disposons de -2026 jours payés pour nous ébattre jusqu'au 31/12/2018
serveur : participer
Le Pirate derniers flux RSS des sujets
forum phpBB - adaptation P I R A T E
nous contacter :
courriel