le Pirate Forum
  • Message par orville, mercredi 16 avril 2014 à 18h16

  
coignet a écrit :
Tromer a précisé qu'il a dû :
faire un choix draps stiques.

Il peut utiliser du drap ?


Excellente idée ! Voila un gros koncept !
Et ici tout ce qu'il faut pour ne pas se tromper.

Il reste juste à faire les photos qui vont avec .
"Quand tu ne ris pas tu ne vis pas"
  • Message par Tromer, mercredi 16 avril 2014 à 18h28

  
Ouais c'est super ! Je vais bientôt à Lyon je vais rapporter des draps-gones !
  • Message par jbz, mercredi 16 avril 2014 à 21h53

  
Elle est vraiment très mauvaise. Je ne sais pas si j'aurais osé la faire.
  • Message par orville, mercredi 16 avril 2014 à 22h36

  
A Lyon tu auras des draps des villes ; prend aussi des draps des champs.
"Quand tu ne ris pas tu ne vis pas"
  • Message par coignet, mercredi 16 avril 2014 à 23h26

  
Lorsque tu auras choisi tout cela, il te faudra caux mue niquer, et faire savoir toute la très haute valeur du support, ainsi que sa surface.
Une vraie œœœuvre se vend au m2, accompagnée d'un bon CV à la troisième personne.

Très tôt Tromer s'est senti irrésistiblement attiré par l'atmosphère particulière qui règne sous les draps. Aujourd'hui, c'est dessus qu'il imprime sa marque au Laïka, tache indélébile qui rappelle le temps qui passe, inexorablement coloré.
  • Message par orville, jeudi 17 avril 2014 à 10h15

  
Très bon début coignet, je pense que cette expo va faire un tabac !

Pour aider Tromer dans son choix, voici un article très documenté et qui me semble écrit en ancien français, époque incertaine :



"Acheter des feuilles n'est pas aussi facile qu'il était ou devrait être. Il y a une si grande variété de modèles, de couleurs et de tissus à choisir de. Vous pouvez aller à un magasin voulant les feuilles blanches plates de coton mais extrémité vers le haut ainsi confuse parce que vous avez tant de différents types de coton, celle vous pouvez aller à la maison avec le faux (dans la plupart des cas) ou extrémité raflant quelque chose que vous ne voulez pas.

La quantité de temps où vous vous trouverez dépense dans l'essai de choisir le bon type de drap peut TRÈS des marques en ligne frustrer et acheter ce de processus encore plus dur parce que vous ne pouvez pas JUGER comment doux/rugueux le tissu est. Franchement parlant, la plupart des personnes passeraient plutôt ce temps valable faisant autre chose.

Bien, voici quelques indicateurs que vous devriez maintenir dans l'esprit quand vous voulez acheter des feuilles pour votre lit ou quiconque lit d'autre pour cette matière. Ce sont justes quelques principes de base de `simples' pour choisir les feuilles droites. Une fois que vous comprenez ces derniers, il n'y a aucune raison pour laquelle vous ne devriez pas pouvoir choisir les meilleures feuilles pour vous-même, votre famille et invités chaque fois. Vous pouvez littéralement passer commande en ligne comme si vous êtes allés au magasin chez la personne.

Tellement ici voici nous entrons… par ordre d'importance, ce que vous devriez rechercher en faisant des emplettes pour des feuilles :

1. L'armure

La toute première chose pour considérer quand acheter N'IMPORTE QUEL type de toile de lit est l'armure.

Simplement mise, l'armure décrit la manière que les différentes fibres du tissu ont été tissées ou tordues ensemble quand le tissu était fait.

Par exemple, si les fibres ont été tordues ensemble très étroitement, alors vous obtenez un tissu vigoureux, mais si les fibres étaient tordues ensemble lâchement, alors vous obtenez tout à fait un type fragile tissu.

Ainsi en d'autres termes, l'armure du tissu déterminera comment croquante, lisse, ridé (particulièrement après lavage), frais (sur la peau), doux, chaud, collant, durable et même comment brillant vos feuilles seront.

2. Compte de fil

La prochaine chose pour considérer quand faisant des emplettes pour des feuilles, après que l'armure, est le compte de fil.

Le compte de fil est le nombre de fils tissés dans un pouce carré de tissu et peut s'étendre de 180 à plus de 2000 fils par pouce carré. Plus le compte de fil est haut, plus le tissu est mou.

En faisant des emplettes pour les feuilles recherchent des comptes de fil entre de 200 - 250 comme minimum strict. Plus ce chiffre devient élevé, plus la toile de lit est plus luxueuse !

Des prix de feuille sont basés sur le compte de fil. Plus le compte de fil est haut plus la feuille est plus chère.

Attention :
Bien qu'un compte élevé de fil signifie normalement que vous obtenez une meilleure qualité de feuille, svp ne pas considérer le compte de fil seul en prenant votre décision achetante. Se rappeler que vous pouvez obtenir un tissu avec le compte élevé de fil mais de qualité pauvre de tissu et d'armure inférieure ! Considérer ainsi tout si vous voulez acheter le meilleur.

3. Longueur des fibres

Les meilleurs types de feuilles ont un compte élevé de fil, bonne armure et sont faits avec de longues fibres. Les longues fibres donnent des feuilles qu'un soyeux lisse la sensation.

Si vous voulez les tissus qui ont de longues fibres et sont généralement lisses au contact, vous devriez rechercher des cottons d'Egyptien, de supima et de pima. Ces cottons ont les plus longues fibres autour (le coton égyptien a les plus longues fibres du groupe).

4. Tissus standard pour des draps

Les tissus viennent dans deux types ; normal et synthétique.

Des tissus normaux, comme le coton, la soie, la toile et les laines, sont faits par la nature, tandis que les tissus synthétiques (nylon et polyester) sont synthétiques.

En règle générale, les tissus normaux sont plus respirables et la plupart des personnes les trouvent plus confortables.

Les tissus synthétiques sont bonne valeur pour l'argent et sont généralement chauds.

Quand le choix des tissus, qualité est a doit. Rechercher toujours une bonne combinaison d'armure, de compte de fil et de fibres. Encore, pour faire à votre vie un juste petite plus facile, voici une liste de quelques tissus standard utilisés en couvrant actuellement :

Coton en général :
Excellent pour le confort et la longévité. Un tissu normal qui est très respirable.

Coton égyptien :
Le cottonavailable le plus de haute qualité. Fibres très longues, donnant lui la grande douceur, à luxe et à douceur. Se sent grand contre la peau !

Cottons de Supima et de pima :
En outre avoir les longues fibres et se sentir doux et lisse au contact.

Combinaison de coton et de polyester :
Bien que le temps fini de pillule de bidon de polyester, ces types de tissus rident moins et soient faciles à repasser. Le polyester ajoute la longévité au tissu.

Soie : v comme vous le savez, la soie est la REINE du luxe. C'est également une fibre normale. C'est valeur est mesure là-dessus est poids (il a appelé le « poids de momme »). Plus le poids de momme est haut, plus la qualité de la soie est meilleure. Une feuille en soie moyenne pèserait entre le tissu du momme 10-12.

Avant que vous vous précipitiez au loin pour acheter des feuilles pour votre lit, vous devez savoir que quelle taille couvre votre lit prendra ! Si vous pas, vous perdrez votre temps.

Ainsi être préparé. Vous devriez également mesurer la taille de votre matelas et garder cette information avec toi quand vous choisissez vos feuilles.

Voici les tailles de base de feuille que vous devriez maintenir dans l'esprit :

Jumeler : plat (66 x 96 s'avance petit à petit), adapté (39 x 75 s'avance petit à petit)

Complètement : plat (81 x 96 à 100 pouces), adapté (54 x 75 pouces)

Reine : plat (90 x 102-106 pouces), adapté (60 x 80 pouces)

Roi : plat (109 x 102-106 pouces), adapté (78 x 80 pouces)

Roi de la Californie : plat (102 x 110), adapté (72 x 84)"

Trouvé sur le site fruitymag.com
"Quand tu ne ris pas tu ne vis pas"
  • Message par orville, jeudi 17 avril 2014 à 14h05

  
coignet a écrit :
Lorsque tu auras choisi tout cela, il te faudra caux mue niquer, et faire savoir toute la très haute valeur du support, ainsi que sa surface.
Une vraie œœœuvre se vend au m2, accompagnée d'un bon CV à la troisième personne.

Très tôt Tromer s'est senti irrésistiblement attiré par l'atmosphère particulière qui règne sous les draps. Aujourd'hui, c'est dessus qu'il imprime sa marque au Laïka, tache indélébile qui rappelle le temps qui passe, inexorablement coloré.


Le bleu Tromer qui était un Klein d'œil à l'histoire de l'art fait ici place à toute une palette de gris où surgit soudain avec violence un vert sans concessions, vert qui devient assourdissant dans la dernière image.
Une petite touche de bleu nous indique cependant que Tromer hésite à rompre le lien avec sa production passée. Ce cordon ombilical si ténu soit-il nous rend plus émouvant un Tromer que l'on identifiait jusqu'ici à la virilité de son bleu.
Matérialisé par deux jambes de pantalon c'est bien d'un double cordon qu'il s'agit, infiniment plus difficile à rompre qu'un seul !
Avec ce bleu très atténué par rapport à ce à quoi il nous avait habitué nous ne sommes plus dans le Klein d'œil mais dans la consubstantialité. Il s'agit indubitablement d'un bleu ontologique.
Que veut nous dire l'artiste avec ce pantalon d'éboueur? Que sans ce bleu Tromer n'est plus ! L'existence de Tromer tient tout entière dans un Levy's d'éboueur ! Quelle leçon d'humilité !
Le choix du drap comme matérialisation de traces lumineuse exprimant la singularité tout simplement géniale de Tromer est d'une hardiesse que l'on ne soupçonnait pas chez cet homme à la carrière rectiligne.
En effet quoi de plus inattendu qu'un drap avec une image de pollution diurne ?
Étonnant Tromer . Forcément étonnant.
"Quand tu ne ris pas tu ne vis pas"
  • Message par coignet, jeudi 17 avril 2014 à 15h00

  
Il n'est pas innocent dans ce contexte d'avoir, pour cette série, choisi le quartier Télégraphe de Paris :
le télégraphe symbolise le tissu des relations à travers le monde, toile prémonitoire dont la trame se retrouve dans le drap ;
Paris est Le pari, réussi, que les hommes, bleus ou verts, sauront habiter cette toile depuis la vigie mondiale que constitue la capitale française.
C'est, à l'évidence, une métaphore de notre époque connectée et multiple, enchâssée dans le fil et le contre-fil de l'étoffe dont sont faits les hérauts anonymes du temps.
Ces silhouettes apparaissant furtivement dans l'œuvre de Tromer sont ces hérauts, œuvrant modestement pour le bien de tous, au même titre qu'il est notre héros.
  • Message par orville, jeudi 17 avril 2014 à 17h29

  
Bien, ça commence à prendre forme, du coup il serait dommage de donner trop d'importance aux photos.
"Quand tu ne ris pas tu ne vis pas"
  • Message par marielle, jeudi 17 avril 2014 à 22h37

  
Si Tromer veut exposer à Bad Kreuznach, je connais quelqu'un pour faire une bonne traduction en allemand.
    Anne, ma soeur Anne
  • Message par Tromer, mercredi 14 mai 2014 à 10h41

  
Voilà que mon envie d'exposer mes œuvres me reprend. Encouragé que je suis par vos aimables et parfois très judicieux conseils.

N'ayant pu mener à bien (ni au lit) la précédente, j'ai profité du calme relatif qui règne dans la capitale depuis les élections municipales pour m'aller promener sur mes spots préférés, situés au Nord Est. Comme déjà j'avais eu la prétention, dans une galerie, de montrer que L'art est au sol, j'ai cette fois-ci voulu exporter le concept hors de les murs pour une nouvelle série que je livre ici à vos commentaires.

L'idée au départ de mon travail fut de constater qu'à Paris (comme d’ailleurs en de très nombreuses autres villes), sans doute sous l'impulsion non négligeable des listes écologiques fort recherchées et diversement appréciées par les équipes municipales, il est devenu de bon ton, afin de préserver l’environnement, de respecter la couche d'ozone et de ficher la paix aux employés communaux, de ne plus avoir recours au désherbant, car pas bien pour la planète ! Le résultat en est que, de plus en plus, nos trottoirs se transforment en joyeux petits espaces verts qui naissent au gré de la place où poussent les petites graines délicieusement dispersées par le vent ...
Voici donc ce qui pourrait devenir une série. L'editing est compliqué ; j'ai fait au mieux mais n'hésitez pas à tondre tailler dans le vif !!




NB. Je précise qu'il n'y a ici que le résultat de mon travail sur les "petites touffes". J'ai comme projet d'aller plus loin encore car je sais qu'en certains endroits, on peut trouver de "grosses touffes".

  
Ça fait penser à certaines images du film d'Alain Resnais, Les Herbes folles, non ?
touche pas à mon hamac !
http://barnackla404.blogspot.com/
  • Message par Tromer, vendredi 23 mai 2014 à 10h41

  
Je pense que cette nouvelle "folie" ne lui aurait pas déplu



Je ramasse mais je ne tonds pas
Rue Pelleport - Paris XX
    Chez Rodin

Bonsoir, :cool:

Une série prise lors d'une promenade au musée Rodin, avec Mapplethorpe en Special Guest...

















L'ensemble de ces photos ont été prises avec un M2, équipé d'un Summicron 50 mm V5, chargé en HP5+ développée dans du LC29

Bonne soirée :wink:
  • Message par Tromer, samedi 24 mai 2014 à 9h02

  
Beau coup d’œil, merci pour la visite.

Merci Trommer,
Je viens de remonter ce fil sur les promenades et je me suis arrêté sur ces histoires de touffes...
Je n'avais jamais fait attention à ces mini flores sauvages.
Bien vu, je regarderais les trottoirs parisiens autrement :D:
    Sous les pavés
  • Message par Tromer, dimanche 25 mai 2014 à 11h14

  
    Tina Madonya
  • Message par orville, jeudi 6 novembre 2014 à 13h41

  
"Quand tu ne ris pas tu ne vis pas"

  
A la mesure de mes passages ici (je vous aime, les Pirates).

Coin.
  • Message par coignet, jeudi 6 novembre 2014 à 23h52

  
C'est place des Vosges !

  
Gagné :)
Coin.
  • Message par coignet, vendredi 7 novembre 2014 à 0h24

  
J'aime bien le joli petit couple les bras croisés dans le dos.

  
Je l'ai attendu un certain temps.
Coin.
  • Message par Proteus, vendredi 7 novembre 2014 à 7h39

  
Souriceau lurkant a écrit :
Je l'ai attendu un certain temps.


Tu as bien fait de prendre ton temps...
Belle composition
  • Message par Tromer, samedi 7 février 2015 à 20h28

  
PrécédentSuivant

nous disposons de -1496 jours payés pour nous ébattre jusqu'au 31/12/2018
serveur : participer
Le Pirate derniers flux RSS des sujets
forum phpBB - adaptation P I R A T E
nous contacter :
courriel