le Pirate Forum

  
Dernière quinzaine de mars. Moi et mon amie profitons qu'une de nos camarades de lycée, retrouvée grâce à un réseau social bien connu, soit expat' à Hanoï pour aller y passer 15 jours, entrecoupés de deux excursions, la première dans les montagnes près de Maï Chau, la seconde en mer en baies d'Ha Long et Bai Tu Long.

Quelle claque.

Mes voyages rapides en Corée m'avaient, je pensais, préparé à l'Asie. Erreur.
L'histoire du pays me portait à croire que quelques personnes, au moins, comprenaient le français, et qu'un grand nombre parlerait anglais. Erreur.
Les photos des montagnes vues çà et là laissaient entrevoir des forêts désertes. Erreur.

Le Viet-Nam est un mélange de nonchalance et de frénésie, loin de la rigueur coréenne.
Le Viet-Nam est un pays jeune (25% de la population a moins de 15 ans), pour qui les guerres, les français, les américains, tout ça c'est du passé. Ceux qui se débrouillent le mieux en anglais sont les enfants de 5-7 ans, qui l'apprennent à l'école.
Le Viet-Nam, c'est 1,5 fois la population française sur une surface des 2/3 de celle de la France, partout on croise quelqu'un.

J'ai rassemblé sur un blog les photos rescapées du tri. Il me reste à les légender...
Coin.

  
Merci pour les images.

Je suis passé à Hanoï en mai pour le boulot, une petite semaine.
Tes photos restituent très bien l'ambiance, manque la température ! (quand j'y étais il faisait 30-35 la nuit, le jour....). Bravo !

A part Hanoï je ne connais pas le pays.
Il faudra que je creuse les rubriques de ton blog pour me faire une idée. Pourquoi ne pas poster une micro-sélection ici ?
Quelqu'un qui fait des images ne peut pas être rassurant
Raymond Depardon, Errance

Flickr

  
Il ne faisait pas si chaud en mars, surtout dans les montagnes : la douche froide par 10° au petit matin, ça réveille :peur:
Et tout juste 25 à Hanoï, très supportable, même pour un Normand.

Une micro-sélection, pourquoi pas ? Je vais voir ça :mask:
Coin.
    En attendant la micro sélection...
  • Message par orville, jeudi 26 juin 2014 à 19h00

  
Balade dans les rizières non loin de la frontière chinoise



"Quand tu ne ris pas tu ne vis pas"
    Répondant à l'invitation d'un Piratien, un début de micro-sélection ! En N&B

  
Premier jour à Hanoï. Arrivés la veille au soir, nous n'avons encore rien vu de la ville. Logés en proche banlieue nous décidons de prendre le bus. L'arrêt est situé le long d'un boulevard à plusieurs voies (combien de voies au juste n'a aucune espèce d'importance, au Viet Nam).
Une contre-allée abrite de nombreuses petites échoppes.



"Vous êtes l'Homme Flançais ?" C'est ce que m'a demandé cet homme lorsqu'il m'a vu m'approcher avec mon appareil. J'ai répondu "oui, bien sûr", et j'ai déclenché. C'est presque la seule fois où j'ai entendu un vietnamien parler français de tout le séjour. Les bérets basques ne sont pourtant pas si rares.



La nuit, la ville grouille d'activité.



Et les petites échoppes restent ouvertes jusque très tard. En fait, sur les mêmes mètres de trottoirs, on peut voir un salon de coiffure le jour, un marchand de soupe le soir, et un bar-tabac encore un peu plus tard, tout ça tenu par la même personne.



Les montagnards sont très différents : moins pressés, plus "sages". Les conditions de vie les y obligent. J'ai un peu retrouvé chez eux ce calme fataliste que j'avais vu chez des éleveurs cévenols.





"Truc amusant" : je l'avais déjà observé en Corée, et le Viet Nam semble le confirmer : les asiatiques ne tiennent vraiment, vraiment pas l'alcool. Et pourtant ils s'entraînent, à la bière ou au vin de riz.



Comme dans tous les pays du monde, on voit des chiens vivants. Au Viet Nam on en voit aussi des morts, sur les étals des marchés de campagne. Je préfère vous en montrer un vivant.

Coin.
  • Message par orville, jeudi 26 juin 2014 à 21h39

  
Merci. :D
L'activité incessante à Hanoï m'avait aussi impressionné.
"Quand tu ne ris pas tu ne vis pas"
  • Message par Proteus, vendredi 27 juin 2014 à 6h46

  
Merci pour le partage.
J'attends la suite :lol: :lol:
  • Message par Tromer, vendredi 27 juin 2014 à 8h02

  
Oui merci, voilà qui ranime réveille de belle façon le rafiot !

  
Merci Souriceau, très belle série.
Les tonalités N&B sont superbes, un grain un peu visible à mon goût mais c'est affaire personnelle !
Quelqu'un qui fait des images ne peut pas être rassurant
Raymond Depardon, Errance

Flickr
    En couleurs pour changer

  
Merci :)

Je continue avec les rues d'Hanoï, on verra bien si ça reste une micro sélection.

Pour traverser la rue, inutile d'attendre que le feu passe au rouge, tout le monde s'en fiche. Seul moyen : avancer sans s'arrêter. Les véhicules évitent les piétons, en anticipant leur trajectoire : c'est quand on s'arrête que ça devient dangereux.



Les deux roues sont partout, de jour comme de nuit. Là où un piéton passe, un deux roues peut passer.





Des pentes aménagées permettent de les mettre à l'abri dans les bâtiments.



Le marché couvert regorge de textiles en tous genres. Curieusement, il est fermé le soir.





Et comme dans tous les pays du monde, ou presque, le smartphone est l'accessoire indispensable.



Les petits commerces sont partout, eux aussi, de jour (ici : un vendeur de lessiveuses motorisées)...



... comme de nuit (là, l'extérieur d'un restaurant).



Quand la nuit tombe, on brûle les ordures "recyclables" du jour dans le caniveau.



Le lendemain, les autres déchets seront collectés à force d'homme, de femme, parfois d'enfant aussi.

Coin.
  • Message par Tromer, mardi 1 juillet 2014 à 8h10

  
Merci pour ce nouveau partage. Les couleurs permettent une autre approche de ce pays habituellement noir et blanc dans notre "imaginaire". J'avoue préférer cette vision...
  • Message par sanglier, mercredi 2 juillet 2014 à 6h45

  
J'avoue bien aimer ces dernières en couleur également. :-)
  • Message par coignet, mercredi 2 juillet 2014 à 7h26

  
Tromer a écrit :
Merci pour ce nouveau partage. Les couleurs permettent une autre approche de ce pays habituellement noir et blanc dans notre "imaginaire". J'avoue préférer cette vision...

Cette remarque est intéressante. Je ne pense pas que l'on puisse parler de notre imaginaire, mais plutôt du tien, ou de l'imaginaire de ceux qui voient en noir et blanc.
Je vois en couleur dans mon imaginaire, y compris la représentation d'événements anciens que l'on connait surtout pas des photos ou films en noir et blanc.
  • Message par Tromer, mercredi 2 juillet 2014 à 8h19

  
Merci coignet de rebondir de la sorte et de belle manière sur ma remarque au sujet de notre "imaginaire". Tu as raison pour une part ; je parle bien de moi en référence lointaine aux images de mon enfance que je regardais chez un de mes oncles revenu de la trop fameuse implication française durant notre guerre du Vietnam ... je suis resté imprégné de ces toutes petites photos d'alors aux bords dentelés, en noir et blanc, qui montraient beaucoup de jeunes soldats posant devant leurs engins guerriers mais aussi quelques scènes de vie que le reportage du souriceau a réveillées. Je les ai sauvegardées dans une de ces fameuses boites à chaussures qui s'ouvrent de temps à autre pour laisser s'échapper les souvenirs et les regrets, aussi.

Mais je pensais également aux trop très nombreux reportages de quelques photographes, amateurs éclairés ou pas qui, sans doute pour céder à une certaine mode noiretblantiste, nous abreuvent d'images où la couleur semble avoir été bannie ... comme si la vie devait être plus mieux en noir et blanc...
Je suis par ailleurs ravi d'apprendre que tu vois en couleur dans ton imaginaire ; il est certain que, par exemple, Napoléon Bonaparte au pont d'Arcole a une autre gueule en couleur ...

  
Tromer, sanglier : il est amusant, et significatif, que vous disiez tous les 2 préférer la couleur en disant "j'avoue", non ? :-)
Coin.
  • Message par Proteus, jeudi 3 juillet 2014 à 20h45

  
J'ai également bien aimé cette série "en couleur". J'y retrouve mes marques, ne pratiquant plus que la photographie couleur.
  • Message par sanglier, mardi 8 juillet 2014 à 7h35

  
Souriceau lurkant a écrit :
Tromer, sanglier : il est amusant, et significatif, que vous disiez tous les 2 préférer la couleur en disant "j'avoue", non ? :-)


Le j'avoue c'est par ménagement je pense. En fait je suis pas un fan du noir et blanc, qui au départ n'existait non pas pour l'art, mais pour des raisons techniques de chimie. Pour moi la couleur, c'est la vie. Mais bon c'est évidemment discutable. :mask:
  • Message par Tromer, mardi 8 juillet 2014 à 8h15

  
En ce qui me concerne, le "j'avoue" c'est sans doute un reliquat de mon éducation judéo-chrétienne ....

nous disposons de -2023 jours payés pour nous ébattre jusqu'au 31/12/2018
serveur : participer
Le Pirate derniers flux RSS des sujets
forum phpBB - adaptation P I R A T E
nous contacter :
courriel