le Pirate Forum
    Du nu
  • Message par beveziers, vendredi 18 mai 2007 à 7h55

Alors j'ouvre un petit sujet, pour y mettre quelques photos de nu, car vraiment j'affectionne ce genre de clichés, alors, bon, je ne crois pas que je poserais nu, mais j'aimerais faire participer mon épouse à ce jeu que j'adore, et au moins entre mari et femme, la séduction est saine... J'espère que vous voudrez bien y contribuer aussi. Je vous en poste une première :



Photo prise au D200 ou K10 je ne me souviens plus! oups!

  
Autant le dire : je déteste le nu en photo, ce qui ne constitue en rien une critique de cette image ou plus généralement de ceux qui pratiquent, et qu'ils soient célèbres ne change rien à mon point de vue.

Evidemment je pourrais afficher des justifications sans savoir vraiment si elles sont à posteriori ou pas : elles n'ont donc que peu d'intérêt, et je ne consulterai pas un psy pour vérifier.

Comme Kimphoto est le forum où l'on peut tout dire, je n'hésite pas à afficher une position aussi radicale !!

Et pour ajouter au blasphème, je précise que cela s'adresse tout autant aux auto-portraits. Ne comptez donc pas sur moi pour commenter des photos de nu, a fortiori pour en poster car il est évident que je n'en ai aucune.
  • Message par coignet, vendredi 18 mai 2007 à 22h21

  
Notre Pote
Comme Kimphoto est le forum où l'on peut tout dire, je n'hésite pas à afficher une position aussi radicale !!
Et tu fais bien.
Ma position par rapport au nu est complexe.
Ce fil s'appelant "du nu", on peut y aller.
Moi aussi, en règle générale, je déteste le nu. Je déteste les nus au cinéma (passages obligés depuis de nombreuses années), la photo de nu : elle me donne à entrer dans une intimité —généralement fausse—, dans laquelle je ne veux pas aller. Qu'elle soit fausse n'y est pour rien, et quand je dis je ne VEUX pas, c'est réellement volontaire.
J'ai été confronté, me baladant sur des forums de photos, et parfois faisant bien plus que me balader, au nu.

Je crois avoir compris plusieurs choses :
1/ j'aime le nu interprété, donc dessiné, sculpté, peint, esquissé, j'ai d'ailleurs beaucoup pratiqué personnellement le dessin de nu en atelier.
2/ je suis rebuté par la construction a priori et a posteriori que suppose la plupart des photos de nus, femmes. Je me souviens avoir été frappé, et épaté par une photo de Gainsbourg nu : il fallait oser.
3/ j'ai eu souvent le sentiment, en voyant des photos de nus postées sur "des" forums, qu'elle mettaient en scène une sorte de sentiment propriétaire d'un homme sur une femme ; sentiment augmenté par le fait qu'on ne voit pas de photos d'hommes par des femmes. L'argument selon lequel la femme est plus belle et symbolise l'amour, à mon sens ne tient pas. En tant qu'homme, je le confesse, oui, moi aussi, je trouve que les seins c'est beau. Mais je trouve aussi que c'est intime.
4/ c'est probablement pour toutes ces raisons mêlées qu'ailleurs, j'ai joué la provocation de me mettre nu "en ligne", et au vu de tous. Mais j'étais, je crois insuffisamment nu.

En hommage à Gainsbourg, et pour parachever mon œuvre, me voici donc à peu près complet, photo inspirée par une réflexion que je me suis souvent faite : pourquoi montre-t-on des pubis féminins, et non masculins ?

mai 2007

Je poursuivrais ce message en précisant qu'il n'est pas pour moi question de demander qu'il n'y ait pas de nu sur ce forum ; mais de dire que la discussion est ouverte, sur le sens de ces nus.
Concernant celui qui ouvre ce fil, je dirais, en toute franchise :
- nous avons déjà tous vu des seins, plus ou moins beaux, et leur beauté objective ou non n'a pas beaucoup de sens : c'est l'amour qui est porté à leur "propriétaire" qui fait tout ; dans ce sens, la photo déshumanise, et ne transmet pas grand chose.
- je trouve cette photo trop sombre, et aussi, sans mystère, sans magie particulière. Le sein est jeune, ferme et beau. C'est là qu'intervient parfois l'artiste, à mon sens plus souvent lorsqu'il est armé de pinceaux et fusains, que d'un appareil photo.

J'achèverais ensuite cette communication de la plus haute importance, en précisant que lorsque j'ai eu l'idée de demander des autoportraits, ou simples photos de vous nus, il s'agit bien évidemment d'un canular, qui a d'autant plus d'intérêt qu'il peut être contourné. Je suis épaté par l'inventivité de certains. Concernant les femmes qui se sont elle-même photographiées, je trouve que, compte tenu de ce que je pense être le contexte, c'est culotté, et assez sain : une réponse à un machisme photographique ambiant, et une manière de dire qu'on peut être aussi proprétaire de l'image de la femme lorsqu'on est femme.
  • Message par garotinho, vendredi 18 mai 2007 à 23h03

  
Bravo pour la photo, Coignet.

En gros, je suis d'accord avec ce que tu dis dans le post.
J'ai posté (ici) une photo d'un ami (nu) avec son consentiment bien sûr. ça dépend du moment et pouquoi on le fait. Si c'est de la provocation, j'y adhère pas, mais si la motivation en est tout autre, pourquoi pas ?

Quant à la photo (que je n'ai pas vue) de Gainsbourg nu, peut-être que c'est W. Klein qui l'a faite.
touche pas à mon hamac !
http://barnackla404.blogspot.com/
  • Message par insoL, dimanche 20 mai 2007 à 10h32

Au contraire du pote Paul, je considère que le nu est "le plus simple appareil" et donc le moins … anecdotique.
Certes, l'image du nu a été pervertie et les arcanes de la morale comme de la censure y ont largement contribué.
Mais, l'exemple de la pratique "naturiste" authentique est là pour faire la différence par rapport aux connotations malheureusement inévitables et contradictoires des images "médiatiques", tout en considérant la séduction et la beauté du corps comme aussi essentielles que celles des spectacles de la nature.

(Mes meilleures photos ayant été postées sur un site sectaire bien connu, je crains de ne pas pouvoir profiter de l'ouverture offerte, ici, par Coignet.)

  
insoL
Au contraire du pote Paul, je considère que le nu est "le plus simple appareil" et donc le moins … anecdotique.


!! :shock:

Paul
Evidemment je pourrais afficher des justifications sans savoir vraiment si elles sont à posteriori ou pas : elles n'ont donc que peu d'intérêt...


Je n'ai donné aucun avis : il ne peut donc y avoir de contraire à une absence de point de vue ! :wink:

(à discuter éventuellement...)

Mais je me retrouve dans certains commentaires de Coignet. Je ne suis pas non plus fana de nu en arts graphiques, je veux dire le nu pour le nu. Seuls les sculpteurs trouvent grâce à mes yeux, peut-être inconsciemment parce qu'ils se partagent entre nus féminins et masculins avec une parité mieux respectée (et respectueuse)...

En général, je suis curieusement peu attiré par les photos de personnes hors situation, par exemple je ne goûte guère le portrait posé, surtout en gros plan.

Donc en résumé : ni nu, ni portrait !
  • Message par insoL, dimanche 20 mai 2007 à 14h10

Il me semble que le contraire d'une absence de point de vue, soit d'en avoir un.
Comme, par exemple, que tout objet mental (pensée, perception, etc.) ait nécessairement son contraire (à discuter éventuellement). :mrgreen:

Mais, quand le pote Paul dit ne pas donner d'avis, il le dit quand même. :lol:

Pour ce qui est du "simple appareil", je plaisantais.
Quoique, bien des chefs d'œuvre n'en seraient pas si le sujet avait été couvert de vêtements, témoins d'une époque, d'un statut social, etc.

Je pense aussi que les portraits de personnes en situation devraient se faire avec leur agrément, au moins à posteriori, alors que le portrait posé offre une forme, parfois intéressante, de contrôle sur sa propre image.

Enfin, ce qui me gêne, particulièrement, c'est de voir des personnes, en situation, feindre d'ignorer la présence d'une camera, comme cela se voit trop souvent dans des reportages.

Donc en résumé, nu et portrait (nu) d'adultes consentants ! :D:
  • Message par marielle, dimanche 20 mai 2007 à 14h12

  
Essai sur le nu.
A mon tour d’essayer de développer ma vision du « nu » en photo, et plus généralement dans l’Art.
D’une manière générale, dans la Vie, dans l’Art, dans la représentation, j’aime ce qui parle de l’être humain. En musique, par exemple, ce que je préfère est la voix humaine, instrument parfait et directement issu de l’âme.
J’aime donc la vision de l’Homme avant la vision de ce qu’il a produit. Contrairement à mon Pote Paul, je préfère donc les portraits à tout le reste. Cette préférence s’est déclarée très tôt chez moi, très tôt, j’ai aimé le portrait, sous toutes ses formes. Avec sans doute une part de nostalgie liée au temps qui passe, aux visages qui se flétrissent, puis qui disparaissent.
Je ne suis entrée en photo que récemment. Avant, il y a eu l’amour de la sculpture, la fascination de ces corps superbes des sculptures grecques, puis de Michel-Ange. Le Nu était mis en beauté, masculin ou féminin. Puis les peintures de Michel-Ange de la Chapelle Sixtine, (où les corps nus avaient dû être recouverts secondairement à la demande du pape Paul IV, scandalisé de cette nudité). Pour moi, il s’agissait de pure beauté, humaine, intemporelle, pour l’éternité. Aucune arrière pensée triviale.
Puis, la vision de l'emprise du temps a fait son apparition en peinture. Un exemple terrible, qui m’a particulièrement émue – je le dis sans honte : je le connaissais déjà, mais j’en ai pleuré en le voyant en vrai lors de l’expo parisienne Vienne 1900 - Un tableau extraordinaire de Klimt (les 3 âges de la femme).

Dans mon quotidien, de par mon métier, je me suis éloignée de l’Art avec la nudité des patients malades qui se confient à moi, la nudité des corps malades, instrumentalisés, inanimés ou anesthésiés, d’une violence inouïe. Vision de la nudité crue, cruelle, flétrie, douloureuse, mécanique.

Puis une autre nudité, peu à peu, s’est imposée à mes yeux de femme du XXème-XXIème siècle : nudité dans les films (passage obligé, semble-t-il désormais), nudité sur les affiches des abribus, nudité dans les magazines. Sournoisement, nudité uniquement féminine, fausse, travaillée, nettoyée de ses imperfections, dans un but, non pas comme les sculptures antiques, de magnifier la beauté humaine, mais de vendre lesdits magazines/films/objets publicitaires, en donnant une image fausse de la femme, transformant ainsi l’imaginaire de nos jeunes générations (garçons ou filles) qui risque de transformer les rapports entre eux : une femme doit être mince, sans poils, le ventre plat, court, la bouche semi-ouverte, les seins ronds, la peau hâlée, la cuisse galbée, etc.
Que se passera-t-il lorsqu’ils se rendront compte que leur amie n’est pas aussi faussement parfaite que celle des magazines ? Publicité mensongère !
Ainsi, la femme est devenue un objet publicitaire où sa nudité n’est plus réelle.
Cette photographie m’écoeure donc. Femme-objet, mensonge, traduction-trahison de la vraie nudité, celle de chacun.
C’est pour cela que je me suis heurtée à la vision de certains sur un autre forum bien connu. Et pour cela que j’ai voulu, moi d’habitude si pudique, montrer ma nudité dans son imperfection, aux formes rebondies, au pubis poilu, au ventre arrondi de femme ayant porté un enfant, aux seins légèrement tombants de femme ayant allaité – comme l’immense majorité des femmes sur Terre.
La nudité est mixte : masculine et féminine. C’est pour cela que je souhaite d’autres nus masculins comme celui de Coignet. Non par voyeurisme, mais par soucis de vérité humaine.
  • Message par nel, dimanche 20 mai 2007 à 15h00

Rien à rajouter à la longue intervention de :diva .
Voici un lien amusant vers un site qui démonte les retouches des photos de charme, je vous conseille la série FluidEffect, ces images représentent exactement tout ce qui m'est insupportable dans le monde de la photographie.
Et dans la société !

Amusez vous bien !

http://detouch.org/de-touch/med.php
  • Message par garotinho, dimanche 20 mai 2007 à 16h03

  
La Diva
...
La nudité est mixte : masculine et féminine...Non par voyeurisme, mais par soucis de vérité humaine.


Je me sens proche de cette idée.
touche pas à mon hamac !
http://barnackla404.blogspot.com/
    Du Nu
  • Message par Pia, vendredi 25 mai 2007 à 21h31

Bonsoir à tous,

j'ai lu avec intérêt les lettres concernant « Du Nu » et J'etais étonné du niveau de la discussion. L'essay de la Diva est très beau et très bien. Je suis 100% d'accord. Il me montre encore une fois que à cause de la profession «medecin femme ou médecin» l' esprit d' observation est très subtile et presque une maladie professionelle. Chez moi aussi le voyeurisme n'était plus existant, mais j'ai apris que l'être humain sain ou malade, jeune ou vieux, femme ou homme est toujours très beau. Comme une rose vieillisante la beauté reste surtout dans les yeux. Quand on le peut voir on a aussi le droit de le montrer avec permission
et sans voyeurisme.
C'est dommage que je ne peux pas encore m'exprimer aussi bien en francais comme en allemand. Seulement ma femme est contente, parce-que j'aurais écrit beaucoup plus.
L' image de beveziers par exemple est très esthétique et en consequence aussi très belle.
Les vieux Greques disaient « kalos kai agathos » Traduction simple et primitive : beau et bon.

Vive :diva

Bonne soirée

Pia
  • Message par insoL, dimanche 27 mai 2007 à 17h27

Attention !
L'Art rend flou :shock2:
    Du Nu
  • Message par Pia, lundi 28 mai 2007 à 17h12

Bonne soirée à tous,

je ne peux autrement, il me faut dire quelques choses aux articles de Paul Pote du 18.05 et 20.05.
Paul Pote écrit « je déteste le nu en photo » et un peu plus tard « je n'ai donné aucun avis: il ne peut donc y avoir de contraire à une absence de point de vue ! »
Alors est-ce-quìl a une opinion ou non? Mais oui, évidemment, au contraire à ses mots il a une opinion et il la dit aussi, il veut même la discuter éventuellement !
( :shock: « à discuter éventuellement... » :shock: ) ?!?
C' est une absurdité ou un non-sens ou plus simplement illogique ! On pourrait croire que tout le sermon nous doit suggérer la sérénité d'un philosope. Mais au contraire, quand à moi, je ne peux que dire en
riant:

:lol: « Oh, si tacuisses, phiolosophus mansisses. » :lol:

Pia

  
Je ne vois pas très bien l'intérêt d'être blessant sur un forum comme celui-ci.

Surtout quand on n'a rien compris.

J'ai dit ne pas aimer la photo de nu sans pouvoir en donner de raison, ni faire de commentaire.

Tout le reste était de l'humour. Désormais je préciserai...
  • Message par coignet, lundi 28 mai 2007 à 17h45

  
Gaffe ! Pas de dérapages, respect !
On ne polémique pas, on ne se moque pas, on discute.
N'oubliez-pas l'administration terrible et son coupe-fil éventuel.
Je suis terrible, La Diva peut-être pire.

Sur un certain forum ami que nous connaissons tous, nous n'avons jamais su mener ce type de discussions, ou montrer ce type de photos, sans heurts. Ici, soyons forts et formidables : réussissons.
Mes amitiés à vous et vos dames.
  • Message par coignet, lundi 28 mai 2007 à 18h22

  
Pour reprendre : l'exercice du parler décalé est difficile.
Parler de nos sentiments devant le nu l'est aussi.
Pour plusieurs raisons, car on y trouve, mêlés, des sentiments contradictoires, de l'attirance, du rejet, de la gêne, de l'admiration, de la pudeur.
C'est aussi l'occasion pour les uns, parfois, de dire ou faire des choses qui semblent inacceptables aux autres.
Discussion à poursuivre donc avec précautions, sans se vexer.

Personnellement, j'ai dit ne pas aimer le nu. C'est un sentiment complexe, qui est dû à plusieurs niveaux de perception, et, dans une autre sphère de mon vaste esprit, à un goût particulier pour ce qu'on appelle l'art.

Je pourrais être encore plus provocateur, en disant que je n'aime pas la photographie.
Pendant longtemps, ça a été vrai.
J'aime depuis toujours, le dessin, la peinture, et tout ce qui tourne autour, le croquis, l'esquisse rapide, le lavis, les jus divers, de toutes textures et couleurs. La plume, le crayon, le pinceau. J'admire ceux qui le manient bien, de Franquin à Claude Lorrain, en passant par Turner, ou même Michaux.

Pourtant, depuis l'enfance, je suis captivé par le labo photo, la film, le négatif et son empreinte. Et petit à petit, j'ai appris à regarder et comprendre ce que les autres font avec cet outil particulier, l'appareil photo. Tant ceux qu'on appelle les "grands", les historiques, que vous, membres de grand kimfoto, ou de summilux, et vous, toujours qui êtes pour certains mes amis. Et j'y ai pris goût. Du goût que j'ai peut-être depuis toujours, de capturer l'instant, de jouer avec la lumière saisie, avec le mouvement, avec de petites notations dérisoires, ou de bien saisir l'esprit d'un lieu, d'une architecture, car, même si ça ne se voit pas sur kimfoto, j'aime aussi cela, allié au goût des arts en général, j'ai appris à voir la photo des autres. C'est plutôt récent, et, on pourrait presque dire que j'ai découvert Ronis en même temps que j'ai découvert La Diva, Cartier-Bresson en même temps qu'un certain Jean-Yves, etc.

L'appareil photo capte ce qu'on dispose devant lui. Lorsqu'on dispose des corps, il peut y avoir toutes sortes de raisons de le faire :
L'amour, on photographie le corps aimé. Ces photos n'ont pas vocation à être vues par d'autres.
Le portrait, on saisit le corps dans le même état d'esprit qu'on saisirait les expressions d'amis en train de prendre l'apéro à la maison..
Le documentaire.
La provocation (j'ai pratiqué, récemment, sur quelques forums internet).

Quel que soit le moteur, que ce nu soit le nôtre, ou celui de l'autre, il nous renvoie à notre statut de chairs vivantes, et ça peut tout autant être beau que moche, plaisant que très gênant. Ce n'est jamais neutre.

Le fait que notre quotidien, désormais, est littéralement envahi de nus de femmes, retouchées et fausses, rend la confrontation au nu encore plus difficile. Dès que je vais au tabac-journaux du coin, acheter mon quotidien ou un carnet de timbres, j'ai sous les yeux, au comptoir, des photos de créatures improbables sans hanches, sans cuisses, sans ventre, et ornées de seins monstreux, dilatant d'étranges dessous minimalistes.

Quid des photos de moi-même, de mes amours, dans ces conditions ? Elles sont vraies, et nous n'avons plus l'habitude des corps vrais. C'est quand-même terrible, alors que nous vivons à l'époque de la permissivité et que le sein n'est plus cette chose que nous ne saurions voir, que nous en voyions tant de faux, que lorsque nous voyons les nôtres, ils nous semblent étranges.

Et nous nous trouvons, (il suffit de regarder quelque site internet pour vérifier), à faire toujours les mêmes images, généralement des images de femmes par des (leurs) hommes, qui cherchent à reproduire ce qui a déjà été vu cent et cent fois : pour voir que nos femmes ne sont pas plus moches que celles des magazines… (j'utilise un "nos" et un "nous" génériques).

Autre chose à ne pas oublier : nos pudeurs, nos gênes par rapport à nos propres corps, il n'est jamais facile, dans un environnement comme le nôtre, d'être en paix avec son propre corps. Je crois que je suis en train, enfin, avant qu'il ne commence à décatir, à y arriver, pour ma part.

Bref, je comprends le Pote lorsqu'il dit qu'il n'aime pas le nu, tout en n'ayant pas de réponse. Je comprends aussi insoL, qui fait d'ailleurs de très belles photos de nu, natures.

Il est de beaux nus, il est des approches d'artistes, il est aussi des approches amoureuses. Le nu ne peut pas être neutre.

Ne nous engeulons pas à son sujet, et ne nous blessons pas non plus.
Ne laissons pas entendre que ne pas aimer le nu signifierait l'existance d'une certaine frustration sexuelle. A titre personnel, j'ai assez entendu cet argument.

Salut !

:bla:



Voilà, nous avons tous nos avis sur le nu, qui est certe un sujet délicat, mais moi je persiste à aimer le nu, et quand je dis nu, ce n'est pas pornographie mais photographie bien sûr. Pour ma part, ce sont les photos de fleur que je n'aime pas, car je ne ressens aucune sensation, alors que devant le corps d'une femme, mes sens s'éveillent. Bref, comme beaucoup de choses, tout est une histoire de goût, je suis fan de Philipandre moi!!! :D


pentax K10D 50mm
    Du Nu
  • Message par Pia, mardi 29 mai 2007 à 9h21

Paul Pote,

je veux vous dire que je ne voulais vous pas blesser. S' il c'est pourtant passé, je le regrette. Je vous demande Pardon. J'espère que vous acceptez ça. Je crois que j'ai compris alors.

Pia :(
  • Message par insoL, mardi 29 mai 2007 à 11h20

J'aime / j'aime pas, sont des catégories que j'essaie d'éviter et, quant il s'agit de personnes, j'en recherche ou j'en évite la compagnie.

En photo, c'est pareil : d'un côté les documents qui "montrent" avec plus ou moins de savoir faire ou d'intentions diverses et de l'autre, les "Photos" qui sont des "objets plastiques" qui s'imposent comme une évidence.

Un Nu, doit être évident sinon c'est un déshabillé.

J'aimerais illustrer cela par des exemples, mais les droits d'auteurs ou le droit à l'image m'en empêchent.
Mais chacun peut le faire à partir d'un Nu en l'habillant mentalement. :lol:
  • Message par nel, mardi 29 mai 2007 à 20h57

Beveziers, ton image est formidablement belle, que celui qui ne s'est jamais ému des plis et replis du corps ose le dire.
C'est un pur moment de vérité et d'émotion, en tant que femme, j'accepte et j'aime cette image.

Les mecs faut se calmer un peu !
Le problème ce n'est pas le nu (de femmes évidemment), c'est votre vision de la femme, vision culturelle dont vous êtes les victimes au même titre que les femmes, mais c'est plus grave pour elles, elles doivent agir pour atteindre ce qu'elles croient être votre idéal.
Ce sont les femmes qui sont les esclaves de régimes stupides, qui perdent leur temps et leur énergie à lutter contre ce qu'on appelle les affronts du temps, qui tentent de durer en Lolita éternelles et pathétiques parfois.
Les femmes des magazines n'existent pas, où alors pour certaines, de manière fugace entre 13 et 16 ans.
Soyez solidaires ouvrez les yeux, acceptez tout le genre féminin dans sa diversité, rendez-nous nos cerveaux et nos sensibilités, ne nous enfermez plus dans le rôle d'amante ou de mère.
Messieurs, vous êtes responsables.
Vous exigez de nous plus que vous ne le faites pour vous-mêmes.
Vous ne semblez pas être dérangés par le fait que sur 40 hommes inscrits sur ce forum très peu ont finalement rempli leurs obligations de nu et aucun de ceux qui l'ont fait n'ont assumé leur masculinité. ça aussi c'est culturel : on entend souvent "un homme nu c'est pas beau", au lieu de discourir vainement sur le statut du nu des femmes (essentiellement) si vous nous prouviez le contraire ?

Bravo en passant à la diva pour le dernier nu qu'elle nous a donné, formidable ! Je vais tacher de me montrer aussi courageuse.

:diva à l'aide ! Je n'ai exposé ici que mon point de vue, tu dois pouvoir éclairer le débat différemment.
  • Message par marielle, mardi 29 mai 2007 à 21h01

  
Nel, un grand merci pour ton intervention.
J'y répondrai tranquillement, sans bien savoir ce que j'ajouterai à ce que tu as dit. Tu as tout dit - point de vue de femme - et j'adhère à 100 %.
Et tu l'as bien dit.
Messieurs, lisez et relisez ce point de vue de Nel, il résume parfaitement ce que les femmes pensent (au moins celles que je cotoie... Je cotoie peu de Lolitas)

  
Pia pas de problème, pas besoin d'excuses et il est exact que j'aurais mieux fait de rester silencieux...

nel
...
Le problème ce n'est pas le nu (de femmes évidemment), c'est votre vision de la femme, vision culturelle dont vous êtes les victimes au même titre que les femmes, mais c'est plus grave pour elles, elles doivent agir pour atteindre ce qu'elles croient être votre idéal.
Ce sont les femmes qui sont les esclaves de régimes stupides, qui perdent leur temps et leur énergie à lutter contre ce qu'on appelle les affronts du temps, qui tentent de durer en Lolita éternelles et pathétiques parfois.
Les femmes des magazines n'existent pas, où alors pour certaines, de manière fugace entre 13 et 16 ans.
Soyez solidaires ouvrez les yeux, acceptez tout le genre féminin dans sa diversité, rendez-nous nos cerveaux et nos sensibilités, ne nous enfermez plus dans le rôle d'amante ou de mère.


Et bien pour ce qui me concerne, je me reconnais assez bien là. Dans ma vie pas de lolita, pas de flirts, pas d'aventures... Et ce qui me plait dans les genres humains, c'est précisément leur diversité. En revanche, 99% des photographes hommes que j'ai connu et qui faisaient du nu se rinçaient l'oeil, ni plus ni moins. Un tour sur les forums ou à la FFP vous en convaincra sans mal.

nel
Messieurs, vous êtes responsables.
Vous exigez de nous plus que vous ne le faites pour vous-mêmes.
Vous ne semblez pas être dérangés par le fait que sur 40 hommes inscrits sur ce forum très peu ont finalement rempli leurs obligations de nu et aucun de ceux qui l'ont fait n'ont assumé leur masculinité. ça aussi c'est culturel on entend souvent "un homme nu c'est pas beau", au lieu de discourir vainement sur le statut du nu des femmes (essentiellement) si vous nous prouviez le contraire ?


Là par contre je ne comprends pas le raccourci, je n'ai pas pour habitude de m'exhiber nu (je ne vais ni à la plage ni à la piscine), je ne vois pas pourquoi je devrais le faire sur internet... Pour prouver quoi, au juste ?
De manière générale, j'ai pour principe rigide de ne jamais publier sur le net des photos de moi-même (à une ou 2 exceptions près) ou de mes proches. Habillés ou nu. Du reste, je n'ai aucune photo de nu de qui que ce soit... Et je suis un détestable portraitiste familial.
Mais bon, on ne va pas en faire une cathédrale de cette polémique dont je suis l'infortuné responsable...:wink:

Un lien pour finir.

Amitiés confraternelles kimiesques
  • Message par coignet, mardi 29 mai 2007 à 22h21

  
Nel
on entend souvent "un homme nu c'est pas beau", au lieu de discourir vainement sur le statut du nu des femmes (essentiellement) si vous nous prouviez le contraire ?
Je croyais l'avoir prouvé… :rollr:

Pol Paute
Là par contre je ne comprends pas le raccourci
Certes. Mais tu ne fais pas partie de ceux qui défendent la photo de nu féminin comme esthétique, ce qui te place hors concours. Moi non plus, mais j'en ai fait, depuis quelques temps déjà, une affaire personnelle.
Par ailleurs, tu as rempli tes obligations avec ta photo de M. mzitr?yy. En effet, le réglement laisse la possibilité d'une pirouette pour l'obligation de nu.

Cette obligation recouvre deux choses : la première est un gag, et lorsque le gag proposé en retour est satisfaisant, l'obligation est remplie. La deuxième chose est le débat sur le nu comme esthétique, ou social, ou sexiste. Là, on peut être obligé, lorsqu'on aime photographier les femmes nues, de se prêter à l'exercice.
En tant qu'inventeur de l'exercice, je me devais de le faire.

Ce fil, en particulier, placé dans la rubrique "art" de ce beau forum, a servi de base au débat, et en effet, à titre personnel, je serais intéressé de voir si d'aucuns et d'aucunes peuvent avoir le même regard sur un nu masculin que celui qui est généralement distillé jusqu'à plus soif sur toutes sortes de médias concernant le nu féminin. Comme tu le dis toi-même, 99% des photographes hommes que j'ai connu et qui faisaient du nu se rinçaient l'oeil, ni plus ni moins, et c'est pour cette raison que la question mérite d'être posée, discutée, exposée ici, où nous cherchons à avoir un regard différent, critique, à rebrousse-poil (si j'ose dire).
  • Message par insoL, mercredi 30 mai 2007 à 8h39

nel,
entre "vision culturelle" et "héritage génétique", j'hésite.

Quant au "problème" des femmes par rapport aux images de magazines, pourquoi ignorer que les hommes peuvent avoir le même par rapport aux images des "star", des sportifs, par exemple, sans aller jusqu'à évoquer les magazines culturistes ou "gay".

Enfin, "assurer sa masculinité" sur un site comme celui-ci peut, en effet, poser problème.
A ce sujet, je me souviens d'un article à propos de Lucien Clergue où celui-ci avouait son désarroi face au nu masculin et par rapport aux différents "états" que pouvait présenter l'organe de la virilité.

Paul Pote & coignet,
vous avez très probablement raison à propos des 99 %.
Mais permettez-moi de vous dire que quand une femme vous charge de fixer l'image de son corps, vous avez tout autre chose en tête que de vous "rincer l'œil", car vous êtes bien trop occupé par les problèmes que pose la prise de vue et ne pensez qu'au résultat et à l'opinion qu'en aura le "modèle" pour qui l'enjeu est aussi très important (C'est autrement plus difficile que de photographier de l'architecture !).

Le pote à cependant raison quand il pose la question du "pourquoi ?" de l'exhibition à laquelle je ne vois qu'une réponse : pourquoi-pas ? (indépendamment du "gag")
Quoique, dans mon cas, il y a l'âge, même si j'ai eu l'occasion de faire, et de réussir, des nus d'une femme âgée (que je regrette beaucoup de ne pouvoir montrer ici) et je ne connais pas de photographe intéressé(e). :mrgreen:

http://www.summilux.net/expos/voir.php?auteur=22&page=1
  • Message par Sauteur, mercredi 30 mai 2007 à 11h24

:shock: De Kant et de l'impératif catégorique :

Catégorie 1 : Auto-portrait nu(e)
la présence de la machine (Vertov) rend l'art alléatoire et vain, trop souvent auto-contemplatif, l'effet miroir interpelle au niveau d'un SurMOI peu structuré :mrgreen:

Catégorie 2 : Nu Tout flou
le corps vu par un(e) myope, efficace anti-rides et Art de noyer le poisson

Catégorie 3 : Le Nu Vendeur
art casse-gueule dans le maniement des Archétypes et instincts (Jung) ou le Nu ne doit pas tuer le Produit sous peine d'Anpe...

Catégorie 4 : Le Nu Tropisme
ou l'art du photographe à montrer où se situe son regard automatique très local culturellement :
Les seins aux-z-Amériques du nord, fesses et seins au Brésil, corpulence au Sénégal, ou... Voilé très émergent dans le 9/3 et à Marseille....

Catégorie 5 : Le Moi Nu(e) dans le Regard de l'Autre
généralement à la demande du modèle dans un contexte Charme, Sexy et réservé à la période Flamboyante de toute femme (ou homme type rugbyman) le preneur d'image se devant d'avoir bac +2 psy et avoir fait ses humanités en direction d'acteurs.

Catégorie 6 : Le demi-nu Mode en Vogue
à manier après avoir lu et intégré Sade, Histoire d'O et avoir travaillé sa lumière Branchée Porno Chic :twisted:

L'apport de Kant à ce fil montre que la Photographie de Nu relève de la Métaphysique des Niveaux de language plus que du D76

:bla:
méditant
Suivant

nous disposons de -47 jours payés pour nous ébattre jusqu'au 31/06/2018
serveur : participer
Le Pirate derniers flux RSS des sujets
forum phpBB - adaptation P I R A T E
nous contacter :
courriel