le Pirate Forum
    Murs de pierre : appareils, textures, couleurs
  • Message par coignet, vendredi 27 avril 2007 à 9h17

  
Cette série de photos écarte volontairement toute référence à l'architecture de la construction, ni baie, ni bandeau ni aucun ouvrage spécifique : on n'y montre que le travail du maçon, qui, par un savoir-faire souvent empirique et hérité, au moyen d'un matériau naturel abondant, mais demandant un travail exigeant, crée une véritable écriture, arrache au sol son édifice, et lui imprime sa marque.
Ces photos cherchent à appréhender le côté quasiment sensuel de ces ouvrages, que ce soit l'œuvre du paysan qui délimite son champ, monte sa maison avec des pierres de ramassage, l'œuvre d'un maçon professionnel, ou l'œuvre d'un tailleur de pierre.

Ici, au moyen de photos d'aspect très clinique, on cherche à faire passer un peu d'émotion devant ces traces têtues et patientes, montées avec obstination par des mains humaines. Traces dont la valeur est d'autant plus grande qu'elles sont l'expression d'un langage aujourd'hui oublié.



ANCRÉ
face à la Manche, mur de clôture, granite
Cotentin
POLYCHROME
XIXe s. - pierres rouges du Roussillon
Lubéron


VEINÉ
XVIIe s. - galets de schistes
Collioure, Pyrénées Orientales
COLORÉ
XIXe s. - grange
Tarn


ASSIS
XIVe s. - mur d'enceinte du fort de Buoux
Lubéron

RÉGLÉ
XIXe s. - petit appareil
Normandie


TENDRE
XVIe s. - calcaire d'Aix
sud du Lubéron
DUR
XVIIIe s. - moellons de calcaire dur
Tarn



NOBLE
XIXe s. - moellons de granite
Cotentin

PARFAIT
XVIIIe s. - pierre de taille à bossage, bouchardée
Port-Vendres


___________________________________
Toutes photos : tous droits réservés Coignet et Editions Eyrolles, in Jean et Laurent Coignet, Maçonnerie de Pierre, janvier 2007.
note : en cliquant sur les images, on affiche un format plus grand

Voir aussi
Kim : mois après mois, mise à jour tous les mois
et
Architecture au Super-Elmar 15mm
  • Message par marielle, vendredi 27 avril 2007 à 9h30

  
Cher co-administrateur et néanmoins vénéré Kim
Si on s'en réfère au règlement, à savoir "Postez ici vos documents accompagnés d’un texte rédigé avec soin", n'y a-t-il pas ici quelque laisser-aller dans la-dite rédaction du texte ?
La Diva - Administratrice


Sinon, en tant que La Diva, je t'adresse tous mes compliments pour cette belle série dont je ne me lasse pas (et qui nous manquait)

[EDIT]Rapidement corrigé...
ça ira pour cette fois....
  • Message par coignet, mardi 26 juin 2007 à 18h53

  
J'ai ajouté, pour chaque image, un lien vers un format plus grand : cliquer sur les images. :-)
  • Message par Tromer, mardi 23 octobre 2007 à 17h25

  
C'est un peu triste un fil qui dort :cry:
Spéciale dédicace pour :pyrh:

On a refait les murs :D:

  • Message par coignet, mardi 23 octobre 2007 à 23h02

  
Tromer
On a refait les murs

Vous avez dû être contents, alors !
  • Message par Gautier, samedi 10 novembre 2007 à 18h33

piratilux.net
A l'heure des accords de Grenelle, il faut arrêter avec la pierre et passer aux murs végétaux :D:




numérisation FNAC, aïe
  • Message par coignet, samedi 10 novembre 2007 à 20h55

  
up to date, Gautier déclare
il faut arrêter avec la pierre
La pierre est largement arrêtée ! C'est maintenant un objet de curiosité, d'amour, et on répare avec soin, comme avec les vieux Leica… :wink:

C'est le musée du Quai Branly : ils sont fous ces parisiens…
  • Message par Line Piano, mardi 20 novembre 2007 à 11h32

  
Je soumets aux spécialistes cet appareillage qui me semble bien curieux : petits blocs de grès noirs assemblés avec des blocs de calcaire (me semble-t-il).





ici une entrée latérale largement retravaillée au fil du temps.





Il s’agit de l’église de Saint-Valéry-sur-Somme.
Désolée je n’ai pas d’autres images, il faisait un temps de chien.

[admin : correction accord du participe... :mrgreen: ]
  • Message par coignet, mardi 20 novembre 2007 à 13h41

  
L'"autre" admin est espiègle... :mrgreen:

Line, je ne pense pas que ce soit du grès, car il ne serait pas logique de l'utiliser ainsi en tous petits blocs. Le grès s'utilise généralement en moellons de moyen ou grand format. Je cherche dans mes archives numérisées une photo d'un mur de grès, et posterai ça ce soir.

Je suis allé à Saint-Valéry-sur-Somme, mais il y a bien longtemps, et je ne me souviens plus.
A ce format d'image, il n'est pas évident de distinguer ce qu'on voit, mais je ne serais pas étonné qu'il s'agisse de silex. En Pays de Caux, par exemple, cet usage du silex, par tous petits moellons, à peu près de la taille d'une brique de l'industrie, alterné avec des moellons de calcaire équarri de plus grand format, est très courant.
Malheureusement, je n'en ai pas de photos (mon tour de France des murs a été incomplet, à mon regret d'ailleurs).

Au passage, cette alternance de couleur claire et foncée sur la première photo de notre amie Line, me fait penser à un piano :roll:
  • Message par coignet, mardi 20 novembre 2007 à 19h05

  
optimiste, j'ai dit ci-dessus :
Je cherche dans mes archives numérisées une photo d'un mur de grès, et posterai ça ce soir.
Malheureusement, ces photos font partie de l'ensemble que j'ai fait pour une publication. Une part a été scannée par moi, et l'autre par l'éditeur. Les grès sont dans cette deuxième catégorie : je n'ai pas les fichiers. Je verrai si j'ai le temps de récupérer les diapositives d'ici quelques jours, pour en scanner une ou deux, et les montrer ici.
  • Message par Fred76, mercredi 3 décembre 2008 à 17h29

Bonjour,

La photographie de murs est l'une des premières thématiques que j'ai débuté lorsque j'ai repris la photo, voici maintenant deux ans.

La texture, le graphisme, les couleurs variables selon le temps m'intéressent.

Ce qui m'attire c'est aussi l'action du temps qui passe et des intempéries, ainsi que l'action de la nature qui reprend ses droits sur ce que l'homme a bâtit.

Je m'incruste donc dans le fil de Laurent dont j'aime les photos mais contrairement à toi, je n'ai pas du tout une vision d'architecte.

Voici une première série de photos de murs de briques, qui sont une constante au nord de la Seine.

M1

Sotteville - hiver 2006/2007 - mur d'une maison d'habitation

M2

Rouen - hiver 2006/2007 - mur d'enceinte SNCF

M3

Dieppe - Le Polet : mur d'usine peint en bleu vif écaillé (ce qui est courant) - printemps 2007

M4

M5


Houlgate - mur décoré de faillences - maison bourgeoise de bord de mer - vue générale et détail -printemps 2007

Photos numériques Nikon

Bonne fin de journée

Fred
Leica R - Nikon F et D
Argentique et numérique
  • Message par coignet, jeudi 4 décembre 2008 à 9h43

  
Merci pour ces photos de mur, qui montrent, au-delà des buts d'origine du travail (pour moi il s'agit d'une commande), un intérêt du même ordre pour ces écritures humaines qui font notre environnement.
J'aurais, si tu le veux bien, quelques critiques à faire sur les images, dont l'intérêt documentaire est évident, mais qui, à mon avis, mériteraient un peu plus de soin pour être parfaites, et devenir plus "photographiques".
  • Message par Tromer, jeudi 4 décembre 2008 à 10h39

  
coignet
J'aurais, si tu le veux bien, quelques critiques à faire sur les images, dont l'intérêt documentaire est évident, mais qui, à mon avis, mériteraient un peu plus de soin pour être parfaites, et devenir plus "photographiques".

On aimerait, Cher Chef Capitaine, davantage de précisions car il y a, à bord de la barquasse, quelques moussaillons attentifs à tes remarques mais également avides de tes conseils éclairés.
Et je sais de quoi je parle Cf. mes boulettes... :oops:
  • Message par coignet, jeudi 4 décembre 2008 à 21h23

  
Bon, je vais être plus précis alors.
Ce type de photo demande pas mal de minutie, en particulier, un calage parfait des horizontales et du parallélisme entre le plan du film et celui du mur, afin que la seule chose qui soit perceptible soit le jeu des joints et des modules. Ou alors, être carrément en vue latérale.
Une autre difficulté est de trouver la lumière qui permette d'animer un peu les matières, le grain et la texture des surfaces, et de donner une bonne lecture du montage, des joints : une lumière un peu latérale, et pas trop forte.

Dans ces exemple, l'éclairage me semble très gris.
  • Message par Fred76, vendredi 5 décembre 2008 à 15h52

Merci Laurent pour ton intérêt . J'ai aussi posté les photos pour en discuter.

Je suis d'accord avec tes commentaires.

Ce sont là les premières photos, qui remontent maintenant à 2 ans. Il est évident que j'ai une marge de progression que l'on peut qualifier d'importante. J'ai réalisé ces images avant de prendre connaissance de ton travail sur summilux. Grand choc pour moi et j'ai longtemps hésité de poster dans ce fil.

Je posterai progressivement et dans un ordre chronologique mes photos de mur pour suivre le cheminement de ma démarche.

Un point que j'assume est le rendu gris, voire carrément froid de certaines photos. Elles ont été prises en hiver par temps très gris et j'ai cherché à garder le rendu coloré original et l'ambiance qui m'avait attiré. Je me suis donc abstenu de "réchauffer" les RAW au post-traitement.

Amicalement

Fred
Leica R - Nikon F et D
Argentique et numérique
  • Message par coignet, vendredi 5 décembre 2008 à 18h05

  
Tu as bien fait de poster ici ; je vais suivre avec intérêt ce que tu montreras.
  • Message par Jackf, vendredi 5 décembre 2008 à 22h46

Je suis d’accord pour le calage des horizontales et du parallélisme, ainsi qu'une lumière choisie.
  • Message par Fred76, lundi 8 décembre 2008 à 15h40

coignet
Tu as bien fait de poster ici ; je vais suivre avec intérêt ce que tu montreras.


Merci Laurent.

Sans aucune flagornerie aucune, le regard des pirates m'importe beaucoup.

Fred
Leica R - Nikon F et D
Argentique et numérique
  • Message par HB, lundi 8 décembre 2008 à 16h26

  
Salut,
Pour moi, en tant que descendant de pirates ( Noirmoutier ) j'ai présenté des vieilles planches de couleur, restes de bastingues, de pointes rouillées, bref tout ce qui s'attache à la mer et à ses marins pirates ou non :wink:
  • Message par coignet, mardi 9 décembre 2008 à 17h55

  
HB, je suppose que tu fais référence à ces photos que tu nous a montrées sous ce lien à cliquer.

J'imagine qu'il doit y en avoir beaucoup d'autres ?

Concernant les photos de murs, j'ai commencé à en faire pour une publication technique en 2002, et j'y ai pris goût petit à petit.

J'ai compris, au cours des années à me déplacer partout pour photographier toutes mises en œuvre et tous matériaux, que deux choses étaient importantes avant tout :
- une lumière permettant de mettre en évidence tant les micro-reliefs et les textures, que les joints entre les blocs quels qu'ils soient, lumière surtout pas trop violente, mais pas trop diffuse non plus ;
- une géométrie parfaite, parallélisme exact entre le plan du mur et le plan du film, et horizontalité exacte.

Ainsi, ce sont bien les spécificités de chaque mur photographié qui sont perçues, et non le contexte particulier de chaque photographie.
Dans ce sens, ma recherche était particulière, et on peut concevoir que quelqu'un qui photographie des murs puisse avoir d'autres buts, et rechercher une autre esthétique.

Bien entendu, pour montrer d'autres aspects de la construction, d'autres types de vues ont été faits :


four à chaux de Regnéville, fin XIXe siècle (Cotentin)


façade dans le vieux Cherbourg, maçonnerie de schistes et mortier de chaux,


corniche de mortier de chaux (Paris)


génoise (Tarn)


raccord entre mur de pierre et mur de Pisé (Aubignan, Vaucluse)


pose d'une menuiserie


arc en plein cintre, fort de Buoux (Luberon)

Toujours j'essaie, pour ce type de travaux photographiques purement descriptifs, à apporter un petit "plus", par des cadrages soigneux. Je ne révolutionne pas la photographie (je ne saurais pas faire), mais je tente de faire les choses proprement, de manière toujours un peu "maniaque"… pour tout type de sujet, comme celui-ci que j'expose en ce moment ailleurs sur ce forum.

  
J'aime bien ces images "inventaire", elles m'évoquent Perec.

C'est important de décrire les choses. Un portrait ne dit rien, il montre la surface comme disait Avedon.
Les choses fabriquées montrent beaucoup plus de leurs auteurs, pour qui sait prendre le temps d'y voir.

Voilà un arc en plein ceintre romain, près de Cefalù.

Je retrouverai l'endroit exact...


Quelqu'un qui fait des images ne peut pas être rassurant
Raymond Depardon, Errance
  • Message par coignet, mercredi 10 décembre 2008 à 9h26

  
Très belle, explicite, équilibrée, exactement ce que je cherche aussi à faire.

Voici, en noir et blanc, d'autres images de Buoux :

l'un mettant en évidence l'implantation :


l'autre voulant suggérer la force d'un simple arc en plein cintre (le même que sur la photo en couleurs ci-dessus)


et encore une photo d'appareil :


Leica R5, 2/90, PANF développée dans Kodak TMAX
_______________________
Elles sont aussi dans ce sujet.
  • Message par Fred76, mardi 20 janvier 2009 à 17h42

Bonjour à tous,

Magnifique série de notre chef pirate qui met en valeur, outre la précision des optiques germaniques et de la pan F, un talent évident.

Après quelques semaines d'absences pour des raisons personnelles, je vous poste quelques nouvelles photos issues de ma série personnelle.

Au nord de la Seine, beaucoup de briques mais en y regardant de plus près, il existe une grande variabilité de couleurs, d'usure, de chronologie d'assemblage.

Ces quatre images ont été réalisées au cours du printemps 2007 au nikon D1X, dans la banlieue de Rouen.

Comme toujours, les couleurs n'ont pas été réchauffées et sont assez fidèles à la réalité.

assemblage de deux constructions chronologiquement différentes, probablement pour agrandir un local industriel.


Idem


Rapiéçage, sur un mur visiblement très ancien


Agrandissement du mur précédent mettant en valeur la magnifique structure de la brique
Leica R - Nikon F et D
Argentique et numérique
  • Message par coignet, mercredi 21 janvier 2009 à 15h59

  
Là, le calage géométrique y est (encore un peu de biais pour la dernière).
On retrouve donc ton parti de photographier sans éclairage direct, choix opposé à celui que j'ai fait dans mes propres séries.

Ce qui est intéressant, dans le mur de brique, c'est le jeu des appareillages à l'infini, liés à des modules, relativement stables dans le temps et l'espace, et la qualité particulière des surfaces, en fonction des terres, et des cuissons.
Tes images le montrent bien, avec leurs petits accidents : voisinage, reprise, double réparation, et enfin, vieillissements différents.

Je vais chercher un de ces jours dans mes archives, car j'ai fait d'importantes séries de photos de murs de briques, entre 2002 et 2004, avant d'avoir accès à la numérisation des images : je n'ai donc que des boîtes d'archives sous la forme de diapositives qui n'ont jamais été numérisées.
D'ici un mois ou deux ?

Du point de vue de la lumière de tes photos, je comprends ton point de vue, mais il me semble qu'il faut néanmoins un minimum de lumière additionnelle ; la première de ces photos possède une lumière intéressante, qui permet de bien sentir les surfaces ; l'avant-dernière, à mon discutable avis, manque de lisibilité en raison d'une lumière trop plate.
  • Message par Fred76, jeudi 22 janvier 2009 à 15h17

Laurent, merci de tes commentaires
oui, je n'ai pas du tout la vision professionnelle que tu as. Je ne fais pas ces photos de murs avec un oeil analytique. C'est le ressenti, l'émotion qui se dégage qui est le moteur de la photo. celle ci est liée au mur lui même mais également à la luminosité. toutes les photos faites à cette périodes l'ont été par temps gris plat et froid qui me convenait mieux.

Ceci dis, j'enregistre tes remarques et conseils et ma technique est appelée à évoluer.

coignet
Ce qui est intéressant, dans le mur de brique, c'est le jeu des appareillages à l'infini, liés à des modules, relativement stables dans le temps et l'espace, et la qualité particulière des surfaces, en fonction des terres, et des cuissons.
Tes images le montrent bien, avec leurs petits accidents : voisinage, reprise, double réparation, et enfin, vieillissements différents.

C'est exactement ça. Ils sont vivants ces murs.

À propos de la lumière, je vais méditer tout ça et me remettre au travail, car tu as raison :D:

La troisième photo est dotée d'une assez forte distorsion (optique nikon 24 AFD, soit 36 mm équivalent sur le D1X. Je ne l'utilise plus pour cet usage.
Leica R - Nikon F et D
Argentique et numérique
Suivant

nous disposons de 98 jours payés pour nous ébattre jusqu'au 28/02/2018
serveur : participer
Le Pirate derniers flux RSS des sujets
forum phpBB - adaptation P I R A T E
nous contacter :
courriel