le Pirate Forum
    Un bâtiment "manifeste" : Bauhaus, Dessau, 1925

  
A Dessau, à un peu plus d'une centaine de km au sud de Berlin, est lancé en 1925 le chantier du bâtiment manifeste du Bauhaus, qui accueillera la nouvelle école.
Walter Gropius en est l'architecte.

pas de doute, on y est : c'est écrit
.


comme en pignon du bâtiment des ateliers :
ici, c'est le Bauhaus.
Même la typographie est une création originale "bauhaus"
.
……

les bâtiments ont été récemment restaurés,
et une école y a élu à nouveau domicile
.


remise en cause intégrale de toutes les manières antérieures de penser l'enveloppe du bâtiment :
la façade est un "mur rideau" (elle n'est pas porteuse et constituée d'une ossature vitrée),
ou ses percements sont de longues baies vitrées horizontales
.


cette architecture manifeste se veut joyeuse, et joue à décliner l'ensemble des possibles
.


sous une formulation extrêmement épurée et nouvelle : aplats de couleurs, arêtes vives, grandes baies,
ce sont néanmoins rigueur et classicisme qui sont à l'œuvre dans l'organisation des espaces intérieurs
.


dont le rapport à l'extérieur est totalement repensé
.


les ouvertures vers l'extérieur sont de grandes résilles de métal, ou conçues comme des tableaux
.


il s'agit aussi de repenser tous les détails : la manière d'ouvrir une fenêtre
.


de dessiner une poignée de porte ou concevoir l'éclairage électrique
.


la mise en scène d'un escalier monumental
.


et même le mobiler
(ici celui du réfectoire)
.




Photos Marielle et Coignet
Pour plus de détails, voir l'album et ses légendes lors de l'affichage des photos.

Fait à quatre mains et quatre yeux, au moyen de deux Leica R4-R5 avec 2.8/24, 2/50, 2/90, et d'un Leica M6 avec 2/50 et 2.5/75
films Agfa APX-100 dans Rodinal

  
Quel bonheur pour les yeux, ces lignes, cette architecture...

(et quel bonheur ça a dû être de faire ces images).
Coin.

  
Ce qui est rigolo, c'est que si on enlève les photos du Bauhaus (magnifiques, comme d'habitude), on peut presque les remplacer par du Gaudi avec les mêmes commentaires !
Quelqu'un qui fait des images ne peut pas être rassurant
Raymond Depardon, Errance
  • Message par coignet, jeudi 29 mai 2008 à 20h36

  
Tu n'as pas totalement tort, Pote !
Si le sujet vous intéresse, il sera un peu développé, à travers d'autres bâtiments dans Dessau, et là, ce sera plus difficile à intervertir :pyrh:
  • Message par nel, vendredi 30 mai 2008 à 17h32

Je prendrais bien un bureau dans cet immeuble, transparence, légèreté, pureté des lignes, j'aime beaucoup, vous photographiez cet ensemble avec brio, c'est super.

De l'architecture qui vieillit bien, il me semble, comment est l'univers coloré de cet ensemble, quels retraitements contemporains d'usages et esthétiques ont été apportés ?

A quand la suite ?
"En effet, il est plus beau d’éclairer que de briller seulement ; de même est-il plus beau de transmettre aux autres ce qu’on a contemplé que de contempler seulement...", Thomas d'Aquin
  • Message par marielle, vendredi 30 mai 2008 à 17h45

  
nel
Je prendrais bien un bureau dans cet immeuble, transparence, légèreté, pureté des lignes, j'aime beaucoup
J'avais jusqu'à la semaine dernière uniquement entendu parler de l'école d'architecture du Bauhaus, qui avait révolutionné l'architecture du début du XXè siècle, et en quelque sorte assis les standards de l'architecture moderne.
En visitant le bâtiment-école, véritable manifeste où chaque ligne, chaque détail est une pure réussite, j'ai été conquise.
J'aimerais que ma maison (de mes rêves ?) soit un pur style Bauhaus. Jusqu'aux poignées de porte et la rampe d'escalier.

nel
vous photographiez cet ensemble avec brio, c'est super.
Merci ! Chacun avec son style, sa spécificité, c'est amusant ! Nous y étions avec le même matériel, les mêmes yeux, la même lumière... mais le regard (et la réussite) reste spécifique à chacun.

nel
De l'architecture qui vieillit bien, il me semble, comment est l'univers coloré de cet ensemble, quels retraitements contemporains d'usages et esthétiques ont été apportés ?

A quand la suite ?
Bientôt, des explications, très bientôt, des images !
  • Message par coignet, vendredi 30 mai 2008 à 18h23

  

Logo du Bauhaus, 1922, Oskar Schlemmer


Dans son manifeste pour le Bauhaus, Walter Gropius écrit, en 1919 :
Le but final de toute activité plastique est la construction. L'ornementer fut la tâche la plus élevée des arts plastiques. Parties constitutives inséparables de l'art de la construction, ils se complaisent aujourd'hui dans une autonomie dont seules peuvent les sortir, de manière consciente, collective et concertée, des représentants de tous les corps de métiers. Architectes, peintres et sculpteurs doivent réapprendre à connaître et à comprendre la complexe mise en forme de la construction dans son ensemble et dans ses parties : alors leurs œuvres seront d’elles-mêmes à nouveau emplies de l’esprit qu’elles ont perdu dans l’art de salon.

Les anciennes écoles d’art n’ont pas pu produire cette unité, et comment l’auraient-elles pu d’ailleurs, étant donné que l’art n’est pas enseignable ? Elles doivent de nouveau s’orienter vers l’atelier. Ce monde de dessinateurs et peintres doit, enfin, se tourner vers la construction. […]

Architectes, sculpteurs, peintres : nous devons tous revenir au travail manuel, parce que il n'y a pas « d'art professionnel ». Il n’existe aucune différence, quant à l’essence, entre l’artiste et l’artisan. L'artiste n'est qu'un artisan inspiré. C'est la grâce du ciel qui fait, dans de rares instants de lumière et par delà sa volonté, le travail de ses mains devenir inconsciemment art, mais, la base du savoir faire est indispensable à tout artiste. C’est la source de l'inspiration créatrice.

Formons donc une nouvelle génération d’artisans, sans l’arrogance des classes séparées et par laquelle a été érigé un mur d'orgueil entre artisans et artistes. Voulons, concevons et créons ensemble la nouvelle construction de l’avenir, qui embrassera tout en une seule forme : architecture, plastique et peinture, qui s’élèvera par les mains de millions d’ouvriers vers le ciel futur, comme le symbole cristallin d'une nouvelle foi prochaine.

Walter Gropius,

Weimar, Avril 1919


Staatliches Bauhaus zu Weimar

Le Bauhaus était alors une école publique implantée à Weimar.
Elle est née de la proposition de Walter Gropius, qui était enseignant à l'école des arts décoratifs de Weimar (Kunstgewerbeschule), de créer une réunion des écoles des Arts Décoratifs et des Beaux-Arts (qui enseignent alors l'architecture, comme en France).

Ce sera la Staatliches Bauhaus zu Weimar : bau = construction, et haus = maison : la maison de la construction.

Affiche pour un exposition de l'école, 1923

Lors du discours inaugural de l'école en 1920, Gropius tint entre autres ce discours :
Pas d’égards pour les femmes ; au travail, tous sont des artisans : il y aura égalité absolue des droits de l’homme et de la femme, mais aussi égalité absolue des devoirs.

Les étudiants y suivaient l'enseignement de menuisiers, potiers, serruriers, imprimeur, relieurs, tisseurs, etc., mais aussi de peintres et sculpteurs (Wassili Kandinski, Paul Klee), d'artistes divers comme le constructiviste Laszlo Moholy-Nagy (qui dit un jour L'outil principal du procédé photographique n'est pas l'appareil mais l'émulsion photosensible, intéressant à citer sur un site de photographie) et d'architectes (Walter Gropius, Hannes Meyer, Mies Van der Rohe).
Gropius tablait sur 50 femmes et 100 hommes pour la première année, mais il y eu dès l'ouverture de l'école autant de femmes que d'hommes !

Bauhaus de Dessau

Les élections de 1924 voient les sociaux-démocrates perdre le pouvoir, et la droite depuis toujours hostile au Bauhaus dissout l'école.

A l'appel de ses enseignants, plusieurs villes se proposent pour accueillir un Bauhaus refondé.
Dessau est choisie, car cette ville ouvrière souhaite construire une grande quantité de logements sociaux, opportunité que les maîtres du Bauhaus saisissent, car il veulent mettre en application leurs théories pour produire du logement pour tous, en particulier pour le monde ouvrier.


plan du rez-de-chaussée du bâtiment de Dessau

Ce bâtiment de Dessau se veut non seulement le bâtiment de l'école, mais aussi un manifeste : tout a été conçu par l'école, chaque détail aussi anodin que les interrupteurs électriques, les luminaires, les radiateurs, ou les poignées de porte et rampes d'escalier, ont été étudiés et conçus par les ateliers du Bauhaus, avec toujours présent à l'esprit la recherche d'adéquation entre forme, fonction, et production.

Mort du Bauhaus

L'école est dissoute par le gouvernement nazi en 1932.

Mies Van des Rohe qui en est alors le directeur refonde un Bauhaus à Berlin, sous la forme d'une école privée.
Elle sera à nouveau fermée en été 1933, après une perquisition et une mise sous scellés par la Gestapo au printemps.

Joseph Goebbels déclare en 1935 : « J'ai trouvé dans le Bauhaus l'expression la plus parfaite d'un art dégénéré ».
Les œuvres des architectes du Bauhaus seront alors systématiquement détruites dans toute l'Allemagne.

Quelques réalisations de Dessau ont échappé aux destructions, tandis que les architectes et artistes du Bauhaus émigraient aux Etats-Unis, où certains resteront et feront une brillante carrière, comme Mies Van des Rohe.

Il reste à Dessau le bâtiment de l'école qui a échappé aux destructions d'avant-guerre ainsi qu'aux bombardements. Il a été utilisé par l'administration de l'Allemagne de l'Est, qui avait supprimé les verrières et murs-rideaux, mais conservé la structure porteuse et les volumes. Les bâtiments ont été récemment restaurés, et réouverts en 2006.
Il reste également un charmant restaurant sur le bord de l'Elbe, le bâtiment de l'administration du travail (ancêtre pour la République de Weimar de ce qui serait une ANPE et un ministère du travail), deux maisons de maîtres, dont celle qui a accueilli Kandinsky et Klee (la maison de Gropius a été détruite), et un très important lotissement, dont les maisons sont aujourd'hui méconnaissables, mais malgré tout toujours en place.
Pour la première fois, on conçoit le logement non en reproduisant des conventions sociales, mais en se posant des questions d'usage, et de confort.


cuisine dans un lotissement de Dessau

Qu'est-ce que le Bauhaus ?

En quelques mots rapides.

L'objectif du Bauhaus était double :
changer radicalement la manière d'apprendre, et produire une réflexion sur la production de logement de masse.
Les étudiants étaient des apprentis (Lehrlinge), apprenaient auprès de maîtres (Meister), et à mesure qu'avançaient leurs études devenaient compagnons (Gesellen), puis jeunes maîtres (Jungmeister).

L'enseignement est conçu suivant une accession progressive à diverses familles de savoir.
Dans un premier temps, l'étudiant reçevait un enseignement général dit cours élémentaire.
Puis il suivait un cycle de trois ans d'ateliers.
Enfin, il accèdait à la pratique du projet architectural et la conception pour la construction, dans le département de l'architecture.
  • Message par coignet, vendredi 30 mai 2008 à 20h15

  
Nel remarque, et demande :
De l'architecture qui vieillit bien, il me semble, comment est l'univers coloré de cet ensemble, quels retraitements contemporains d'usages et esthétiques ont été apportés ?

Elle vieillit bien formellement, en effet : ça reste très "actuel".
Elle vieillit aussi bien structurellement, l'exécution est superbe, et les techniques employées sont durables (pas comme certaines maisons d'autres "modernes", aux parois de béton mince qui vieillissent fort mal).
Mais la question du vieillissement est difficile à poser concernant ce bâtiment qui a été partiellement abîmé par les bombardements, puis modifié (les façades de verre du bâtiment des ateliers avaient été remplacées par une façade maçonnée : l'actuelle est une reconstruction très récente).
Il n'y a pas de retraitement contemporain, l'ensemble est tel qu'il avait été conçu à l'époque, soit tel que le temps l'a légué, soit restauré.
Le traîtement coloré est extrêment simple, les couleurs dominantes étant des blancs, gris et noirs.
Mais certains éléments sont traités au moyen de couleurs franches, comme des pans de mur, des plafonds, des serrureries :

Photos extraites de ce document téléchargeable sur le site bauhaus-dessau.de, © Bordmann (à gauche), © Bednorz (à droite)

puis elle termine par cette question :
À quand la suite ?

……
mur rideau……-……mécanisme d'ouverture des fenêtres

Bientôt !
    Re: Bauhaus, Dessau, 1925

  
Pour continuer la promenade "Bauhaus" à Dessau, voici le restaurant Kornhaus, conçu par Carl Fieger et réalisé en 1930, à flanc de la digue de l'Elbe.
Sélection de photos de fin d'après-midi.



.


.


.


.



Photos Marielle et Coignet
Pour plus de détails, voir l'album et ses légendes lors de l'affichage des photos.

Fait à quatre mains et quatre yeux, au moyen de deux Leica R4-R5 avec 2.8/24, 2/50,
films Agfa APX-100 dans Rodinal
    Re: Un bâtiment "manifeste" : Bauhaus, Dessau, 192
  • Message par coignet, vendredi 6 juin 2008 à 18h39

  
A proximité de l'école étaient construites des maisons pour les professeurs, également dessinées par Gropius.
La maison de Gropius n'existe plus, ayant été détruite pendant la guerre, et il subsiste trois maisons jumelles.

Celle-ci accueillait Klee et Kandinski.
.


Détail de la maison de Feininger.
.



Photo 1 : Leica R4 avec 2.8/24 ;
photo 2 : Leica M6 avec 2/50, films Agfa APX-100 dans Rodinal
  • Message par insoL, jeudi 31 juillet 2008 à 9h21

Très bonnes photos, excellente synthèse dans les commentaires et, apparemment, remarquable restauration.
Bravo !

Mais je trouve "rigolo" le commentaire de Paul, pote et serait curieux de voir en quoi il aurait (presque) raison
:cool:

insoL
Mais je trouve "rigolo" le commentaire de Paul, pote et serait curieux de voir en quoi il aurait (presque) raison


Je propose qu'on se cotise pour envoyer Paul, pote en reportage à Barcelone!

Bravo pour les images sur le Bauhaus.

ça réveille ma mémoire du cours de "Phénomènes contemporains" que j'ai reçu de Henri Van Lier à l'IAD (école de cinéma bruxelloise jusqu'en 1980).

Et puisqu'on est entre nous, voici une suggestion de lecture:
Histoire photographique de la photographie

Et une visite de ce site va vous édifier certainement:


http://www.anthropogenie.be/

Ce professeur était tellement passionnant qu'il m'est arrivé d'aller assister à ses conférences dans une autre école où il enseignait (ERG).
  • Message par danyves, jeudi 31 juillet 2008 à 12h30

Merci pour ce site présentant un fort beau travail de recherche.
  • Message par coignet, lundi 25 août 2008 à 22h48

  
Bientôt la suite…



Leica R5 - 2/50 - Agfa APX-100 & Rodinal
  • Message par marielle, jeudi 2 octobre 2008 à 22h41

  
coignet
Bientôt la suite…

Même si personne ne s'est inquiété de la suite, je me sens redevable de la promesse faite voici plus d'un mois.
La suite, donc...

Le Bauhaus-Archiv est un musée berlinois destiné à abriter les archives du Bauhaus.
Initialement, le projet de musée aurait dû être concrétisé à Darmstadt. Walter Gropius (mort en 1969) en avait dessiné les plans initiaux et son ancien collaborateur, Alexander Cvijanovic, l'a modifié et adapté pour l'emplacement de Berlin (construction à partir de 1976), en bordure du Landwehrkanal.
Actuellement s'y trouve une bibliothèque ouverte aux chercheurs et architectes, le musée du Bauhaus avec l'exposition permanente d'objets élaborés par les maîtres du Bauhaus (les chaises de Breuer, la lampe de bureau en verre conçue en 1923 par K-J Jucker et Wilhelm Wangenfeld, le service en argent de Marianne Brandt) et des expositions temporaires (photographie, architecture, design).

Place aux photos (de l'extérieur du batiment, seulement - photos interdites à l'intérieur :( )





Leica RE + 2/50 & 1.4/80 + Agfa APX 400 in Rodinal
  • Message par insoL, vendredi 3 octobre 2008 à 8h42

Merci Marielle, mais il me semble que les vieux (architectes) chipotent !
"C'était mieux avant" :lol:
Rien ne peut être pensé sans son contraire.
Héraclite

Philippe VDD
insoL
Mais je trouve "rigolo" le commentaire de Paul, pote et serait curieux de voir en quoi il aurait (presque) raison


Je propose qu'on se cotise pour envoyer Paul, pote en reportage à Barcelone!

Bravo pour les images sur le Bauhaus.

ça réveille ma mémoire du cours de "Phénomènes contemporains" que j'ai reçu de Henri Van Lier à l'IAD (école de cinéma bruxelloise jusqu'en 1980).

Et puisqu'on est entre nous, voici une suggestion de lecture:
http://www.lesimpressionsnouvelles.com/histiore_photographique_de_la_photographie.html

Et une visite de ce site va vous édifier certainement:


http://www.anthropogenie.be/

Ce professeur était tellement passionnant qu'il m'est arrivé d'aller assister à ses conférences dans une autre école où il enseignait (ERG).


Insol/Lison vient de me passer le message: ce grand homme vient de décéder.
Ses obsèques auront lieu ce lundi 4 mai.
ça me remplit de tristesse.
    Breuer au Trocadéro
  • Message par coignet, lundi 8 avril 2013 à 20h52

  
En sous-sol du musée des Monuments français, le Palais de Chaillot présente Marcel Breuer (1902-1981). Design & architecture.


Une bonne occasion de découvrir cette partie du palais du Trocadéro peu connue,
de rencontrer des étudiantes au travail





et de photographier quelques unes de célèbres chaises de Breuer.












nous disposons de -111 jours payés pour nous ébattre jusqu'au 31/06/2018
serveur : participer
Le Pirate derniers flux RSS des sujets
forum phpBB - adaptation P I R A T E
nous contacter :
courriel