le Pirate Forum
    Entre chien et loup
  • Message par loul, dimanche 21 décembre 2008 à 1h29

Entre chien et loup désigne le soir ou le matin, le moment de la journée ou il fait trop sombre pour pouvoir différencier un chien d'un loup. Le chien symbolise le jour puisque comme lui, il peut nous guider, alors que le loup serait le symbole de la nuit, représentant une menace, mais également les cauchemars et la peur.

Je fus admis à l'hôpital de Purpan en Octobre 2008 pour y subir une transplantation de la cornée, ultime recours à une maladie rare qui me parasitait la vue et la vie depuis trop longtemps.

L'opération effectuée, je me retrouve à vivre un moment unique de dépendance, d'épuisement, de douleur. Entre l'avant et l'après, la maladie et la fin de la maladie, le temps semble suspendu.

C'est pendant cette période unique que cette série fut effectuée. A la fois sombres et lumineuses, aux contours incertains, les images qui la composent se confondent non seulement avec la vue qui était la mienne, mais aussi et surtout avec une idée de l'émotion qui m'habitait alors. Tout me prouvait que rien ne serait désormais comme avant, sans néanmoins en connaître la finalité.

Je me trouvais sur le seuil incertain entre l'espoir et la peur...


1.


2.


3.


4.


5.


6.


7.


8.


8bis


9.


10.


11.


12.


13.


14.


15.


15 bis
  • Message par HB, dimanche 21 décembre 2008 à 9h42

  
Je dirais malheureusement, c'est une très bonne série, dans un registre que tu sais travailler.
Je ne sais pas trop quoi rajouter, donc je vais fermer ma g....e, avant ça je te renouvelle toute mon amitié et bon courage
Bye
Henri
  • Message par nel, dimanche 21 décembre 2008 à 9h43

Superbe, on ressent bien l'attente, la peur, l'ennui, l'inquiétude.
La série tient toute seule tu aurais presque pu ne rien expliquer je crois qu'on aurait compris.
J'aime beaucoup cette vision, cette attitude d'engagement personnel.

Merci de nous faire partager tes difficultés de la sorte.
Mes vœux et mes pensées t'accompagnent désormais pour la suite.
"En effet, il est plus beau d’éclairer que de briller seulement ; de même est-il plus beau de transmettre aux autres ce qu’on a contemplé que de contempler seulement...", Thomas d'Aquin
  • Message par Jackf, dimanche 21 décembre 2008 à 12h14

A travers cette série assez "habitée" je perçois une ambiance comateuse, relativement dépressive.
J'apprécie toujours les images
qui par leur silence se détachent de ces flux d'images ininterrompus et par trop réels.

Personnellement j'apprécie nettement l'introduction qui nous renseigne
sur les circonstances, l'état d'esprit et l'intention de cette série,
car comment avoir un avis sur une série d'images,
quand on n'a pas le moindre indice sur les intentions de l'auteur ?
  • Message par insoL, dimanche 21 décembre 2008 à 14h31

En général, je n'apprécie pas trop "les séries", à cause de leur apparente facilité, mais ici le procédé relève de l'évidence.

La narration est parfaite et explicite dès la troisième photo, après laquelle on accompagne l'immense solitude du "souffrant".

Mais, heureusement, l'ensemble est si savamment construit que cela ne peut que laisser supposer une totale guérison.

Bon courage à 'loul'
Rien ne peut être pensé sans son contraire.
Héraclite
  • Message par garotinho, dimanche 21 décembre 2008 à 14h41

  
Il y a une adéquation parfaite entre le récit et les photos. On ressent la solitude, la peur et l'espoir.
En regardant les photos, cela se ressent. Bon courage.

Merci de partager ces moments.
touche pas à mon hamac !
http://barnackla404.blogspot.com/

  
garotinho
Bon courage.

Merci de partager ces moments.


Rien à rajouter.
Coin.
  • Message par coignet, dimanche 21 décembre 2008 à 19h01

  
Il y a longtemps que le beau travail de loul, toujours réfléchi et profond, me touche.
Ici, la série devient œuvre, superbement maîtrisée, remarquablement écrite, au-delà de l'aspect purement humain auquel nous sommes certainement tous sensibles.
  • Message par Proteus, dimanche 21 décembre 2008 à 19h06

  
merci Loul de nous faire confiance en nous montrant cette série de photos réalisées dans la souffrance et l'angoisse
je regarde toujours ton travail avec beaucoup d'intérêt et d'admiration
  • Message par marielle, lundi 22 décembre 2008 à 12h34

  
De l'autre côté de la barrière, avant, pendant, après :
Ton regard retrouvé n'en est que plus beau. Il transpire l'incertitude (la première photo, l'entrée dans un monde inconnu, inquiétant, mais où tu as mis ta confiance, ton espoir), la solitude (salle d'attente, lit d'hôpital défait, couloirs vides, pantoufles devant la douche), mais aussi l'abandon et la confiance (la main au cathéter), puis la convalescence à la sortie, voire la renaissance : la vie à nouveau (télé, lit moins anonyme, clefs, cuisine). Mais les soins nécessaires sont encore bien présents (ciseaux, pansements, etc).

Puissent ces périodes et ces épreuves passées te permettre de les oublier rapidement.
Ta dernière photo : est-ce une façon de dire : je suis debout, malgré tout ça, je suis là !

Merci.
  • Message par loul, lundi 22 décembre 2008 à 22h01

Merci beaucoup pour vos critiques (plutôt sympa ^^) et vos encouragements.

Tout d'abord, je tiens éventuellement à vous rassurer sur mon état de santé. L'opération s'est bien passée, la convalescence aussi. Je peux maintenant reprendre une vie quasi normale. Ma vue sur l'œil opéré n'est pas top, mais il parait que c'est à cause des fils. Cela ira mieux quand on me les aura enlevés.

Cette série ne voulait exprimer qu'une période ponctuelle après l'opération. Une expérience et une sensation inconnues alors. Je voulais l'exprimer, je l'ai donc fait en photo comme j'ai pu.

C'est vrai que c'est la première fois où l'editing m'a semblé évident et n'a pas pris plus de 10 mn ^^. Alors que d'habitude, c'est une autre histoire.

Merci à toi, Marielle pour ta fine analyse. Je n'avais pas fait attention à tout ça, mais finalement j'en reviens à l'évidence de l'editing. Et apparemment, j'ai réussi à faire passer et raconter ce moment auprès de vous. Je suis ravi .



Merci encore.
  • Message par coignet, lundi 22 décembre 2008 à 23h52

  
Bon courage pour la suite de cette difficile histoire.
J'ai moi aussi pensé, en voyant tes photos, à ce côté "autre côté du miroir", car ici, il y a des photos d'hôpital vues par le médecin.

J'espère que tout ira bien pour toi, et que nous verrons d'autres travaux de ta part !
  • Message par loul, dimanche 8 février 2009 à 19h20

Bonsoir,

Voila, la série est désormais complète et définitivement terminée avec ces 2 dernières photos "pensées" pendant cette période mais pour diverses raisons, non shootées.
Il me fallait absolument ces deux images, car, sans elles ce travail était incomplet.

Il s'agit de l'appareil optique que je devais affronter tous les matins avant d'attendre le verdict journalier et la dernière image avant de m'endormir chez moi.




  • Message par marielle, dimanche 8 février 2009 à 21h28

  
Superbe fin, loul.

La première des deux, et ce que tu en dis, résume bien ce que subissent les patients dans leur quotidien : l'espoir d'amélioration, voire de guérison, suspendu aux lèvres (même si ce n'est pas au bon vouloir) des médecins, chaque jour recommencé, et souvent déçu. Ce fameux "verdict" (parfois vécu comme une sanction) qui fait que nous, médecins, sommes souvent attendus avec impatience, et souvent aussi vus avec crainte et déception.

La dernière photo : la dernière image du soir, chaque jour plus limpide ?

  
Bravo pour cette évocation de moments que j'ai déjà trop connu.

C'est magistral.

Il y a un chemin par où passent toujours la création, l'émotion, et aussi la certitude de sa propre solitude face aux grands rendez-vous de la vie. Tu sais nous montrer ce chemin.

Peux-tu nous en dire un peu plus sur le "make-up" des images elles-mêmes ? Photophone retravaillé ?
Quelqu'un qui fait des images ne peut pas être rassurant
Raymond Depardon, Errance

Flickr
  • Message par loul, mardi 10 février 2009 à 13h25

Merci Marielle,
Et bien rien à rajouter sur ton analyse, c'est exactement ça... Il y a aussi le problème de la confiance que l'on place dans son chirurgien. Avec le mien, ce n'était pas gagné. Il ressemblait à un étudiant de 25 ans !!! Mais très curieusement, de par son attitude, son calme et sa précision, et bien mes craintes se sont très vite estompées.
Prochain rdv, dans un mois, pour commencer à enlever les fils :)

Merci paul,
Pour le make up, j'ai fait cette série avec un Holga 135 BC. C'est un holga (tout en plastoque) mais fait pour du film 135. La pellicule est de la Hp5+. Voilou, pour le matos.
  • Message par insoL, mardi 10 février 2009 à 18h36

C'est bien le même 'loul' qui fait les photos de "Danse dans l'âme" ? !
:shock2:
Chapeau !
Et tous mes vœux :D:
Rien ne peut être pensé sans son contraire.
Héraclite
  • Message par loul, mercredi 11 février 2009 à 14h23

Voui, c'est le même :oops:
Merci pour tes voeux. Cela se passe bien, j'ai retrouvé une vie quasi normale. J'attends patiemment la fin de la convalescence qui est longue, mais je n'y pense pas tous les jours, ce qui est un bon signe je pense :).

Et puis, finir enfin cette série m'a permis de faire une sorte de "deuil" de cette période... :)
  • Message par coignet, mercredi 11 février 2009 à 15h55

  
Comme insoL, je dis : "chapeau" :!:
En effet, le procédé pourrait sembler facile : je n'y vois pas bien, je fais flou
Mais c'est la qualité du traitement, du regard, des notations fines, ainsi que la présence d'une tension palpable, qui font de cette série un petit chef d'œuvre : adéquation totale entre forme et fond.
    Bien
  • Message par sergio, mercredi 11 février 2009 à 17h12

Très bonne série révélatrice de ton état d'esprit...

Cordialement et bon rétablissement.

Sergio
  • Message par loul, jeudi 12 février 2009 à 14h43

Hé bien... Merci beaucoup :oops:

nous disposons de -2002 jours payés pour nous ébattre jusqu'au 31/12/2018
serveur : participer
Le Pirate derniers flux RSS des sujets
forum phpBB - adaptation P I R A T E
nous contacter :
courriel